Retour au haut de page
7 votes ( 5.00 )

Zoom sur les différentes façons d’agrandir une maison

Agrandir sa maison, créer une extension avec une véranda, aménager des combles pour bénéficier d’une chambre en plus, tout cela permet d’apporter plus de confort et de convivialité. Toutefois, les travaux d’agrandissement d’une maison doivent être mûrement réfléchis et vous devrez parfois attendre d’avoir toutes les autorisations pour démarrer le chantier. L’idéal pour ce projet complexe est de passer par un architecte et de confier les

travaux d’extension à des professionnels expérimentés. A suivre, notre guide complet sur l’extension de maison.

Types d’agrandissement pour votre maison

Vous avez un projet d’agrandissement de maison ? Vous devez tout d’abord évaluer vos besoins :

  • Manquez-vous d’espace pour garer un ou plusieurs véhicules ? (garage).
  • Avez-vous besoin de construire une chambre supplémentaire parce que la famille s’agrandit ? (création d’une pièce).
  • Souhaitez-vous créer un espace de convivialité pour recevoir ou pour profiter de votre jardin en toute saison (véranda).
  • Souhaitez-vous plus d’espace de rangement ? (débarras, abri jardin, pièce de rangement).

Vous devez ensuite déterminer, en fonction de ces besoins, quel est le type d’extension qui correspond le mieux à vos attentes :

  • Ajouter une véranda.
  • Construire un garage attenant.
  • Ajouter un étage.
  • Construire un abri voiture ou un abri de jardin.
  • Aménager des combles pour créer une pièce à vivre.

Ces choix seront déterminés par le type de maison et l’espace qui peut être utilisé. Par exemple, si la surface de jardin est très réduite, vous pourrez difficilement prévoir une extension avec un garage adjacent. Si vous avez un débarras non-utilisé donnant sur un jardin, vous pourrez le transformer en véranda pour en faire une pièce à vivre lumineuse. Enfin, les combles perdus peuvent être aménagées pour créer une chambre supplémentaire.

Matériaux extension de maison

La structure d’une extension de maison pourra être par exemple :

  • En bois.
  • En parpaing.
  • En acier.

Le matériau entre en compte, de même que les dimensions et l’habillage dans le coût final de votre extension de maison.

Un exemple d’extension originale : le container

Il existe d’autres possibilités comme par exemple, l’agrandissement d’une maison avec ajout d’un container.

travaux électricité trouver électricien devis norme prix aides

Le container offre certains avantages :

  • Choix économique et écologique (recyclage).
  • Multiples possibilités d’agrandissements grâce au choix des extensions (au sol ou en hauteur pour ajout d’un étage) : chambre, garage, etc.
  • Possibilité d’habillages : si l’idée d’un container peut laisser dubitatif, l’esthétisme peut être créé par le choix judicieux des habillages (aspect moderne et design de la structure).
  • Le container est modulable.
  • Il permet de créer un agrandissement tout en limitant la durée du chantier(prévoir la livraison du container servant à l’extension par une grue sur votre terrain).
  • Même pour la création d’un étage servant à agrandir une maison, le container peut être un bon choix, sa structure acier pouvant supporter un poids d’empilement allant jusqu’à 5 tonnes !

Malgré tous ses points positifs, certains trouvent que les dimensions standards du container, peuvent, pour certains types d’utilisations représenter un handicap.

Qu’il s’agisse d’une extension en bois, en parpaing, en acier ou de l’ajout d’un container, vous devrez être vigilant en ce qui concerne les autorisations administratives et penser à faire toutes les démarches avant le début de vos travaux d’agrandissement de maison.

Faire agrandir sa maison : les démarches pour bien préparer son projet

Si vous avez du mal à vous décider sur la façon d’agrandir au mieux votre maison, le mieux est de faire appel à un architecte. Il pourra ainsi vous conseiller et élaborer avec vous votre projet d’extension de maison.

Les contraintes ne sont pas les mêmes si vous agrandissez votre maison en aménageant des combles ou si vous ajoutez une extension à votre maison qui nécessite une autorisation ou un permis de construire. Quelles sont les règles à ce sujet ?

Etude de cas : l’extension de maison avec la construction d’une véranda

La véranda permet de créer une pièce à vivre et de rendre une maison un peu sombre, bien plus lumineuse. Vous pouvez y créer un salon ou un bureau, une petite salle à manger ou un jardin d’hiver.

Mais attention, avant de choisir le matériau (aluminium, bois ou fer forgé) vous devrez vous renseigner auprès de votre mairie et vérifier que vous n’êtes pas sur un site classé. En effet, les matériaux comme les couleurs d’une façade peuvent alors être imposés.

La véranda qui va permettre d’agrandir votre maison devra :

  • Faire l’objet d’une demande d’autorisation de travaux si sa surface globale est inférieure ou égale à 40 m² et que la surface habitable de votre maison ne dépasse pas un total de 170 m² ;
  • Faire l’objet d’une demande de permis de construire si sa surface globale est supérieure à 40 m² tandis que la surface habitable globale du logement estsupérieure à 170 m².

Lorsque la surface d’une véranda est supérieure à 40 m², il est plus fréquent de faire appel à un architecte et, dans ce cas, il pourra s’occuper des formalités à votre place.

A noter : prenez en compte le délai des formalités administratives car vous ne pourrez entamer les travaux tant que vous n’aurez pas toutes les autorisations

Etude extension maison construction véranda

Agrandissement de maison : prenez en compte les changements fiscaux

Agrandir sa maison, c’est une augmentation de surface qui peut aussi se répertorier sur l’impôt. Vous devrez donc bien vous renseigner auprès du service des impôts ou demander à votre professionnel qui connait bien ces règles.

Pour revenir à notre extension créée par la construction d’une véranda, sachez par exemple que si la surface habitable ajoutée est inférieure à 20 %, il n’y aura pas d’incidence, mais que si cette surface est supérieure, vous aurez à constater une différence sur la taxe foncière et sur la taxe d’habitation.

A noter : à l’issue des travaux de construction de votre véranda, pensez à faire une déclaration dans les 90 jours maximum – idéalement par courrier recommandé ou directement à votre mairie – afin de bénéficier de l’exonération de ces taxes pendant deux ans.

Outre ces deux taxes, il peut exister, selon les localités, d’autres types de taxes comme par exemple :

  • La Taxe Locale d’Equipement ou TLE
  • La Taxe Départementale des Espaces Sensibles ou TDENS
  • La Taxe Départementale des Conseils d’Architecture, d’Urbanisme et d’Environnement ou TDCAUE

Notre conseil : renseignez-vous auprès de l’architecte ou de professionnel qui opère les travaux car ils sont souvent au courant des obligations administratives et référez-vous au Code de l’Urbanisme pour ne négliger aucun détail important avant de faire construire une extension de maison.

Cas particulier : l’agrandissement avec installation d’un abri de jardin

Même s’il n’est pas attenant à la maison, l’abri de jardin est constitutif d’un agrandissement de surface et peut même, dans certains cas, amener son propriétaire à payer une taxe d’aménagement.

Comme la véranda, l’abri de jardin doit être construit en connaissance de cause et vous devrez vous référer notamment aux articles L421 -2 et suivants du Code de l’Urbanisme avant de commencer les travaux, car l’abri de jardin peut nécessiter soit :

  • Une déclaration préalable.
  • Un permis de construire.
  • Ou sa construction peut ne pas être autorisée.

L’abri de jardin pour agrandir une maison : ne pas négliger les données de surface et de hauteur

agrandissement installation abrijardin

Plusieurs options peuvent se présenter :

  1. Pas de formalités particulières si vous faites ajouter un abri ayant une emprise au sol et surface au plancher inférieurs à 5 m²
  2. L’abri de jardin a une emprise au sol et une surface au plancher compris entre 5 et 20 m² et une hauteur inférieure ou égale à 12 mètres : vous devez alors faire une déclaration préalable en remplissant l’imprimé Cerfa 13404
  3. Dès lors que l’abri de jardin choisi à une emprise au sol et une surface au plancher supérieurs à 20 m² et dès lors que la hauteur est supérieure à 12 m, vous devez obtenir un permis de construire (faire une demande en mairie en remplissant l’imprimé Cerfa 13406).

Notre conseil : quel que soit le type d’agrandissement de votre maison (véranda, garage, abri de jardin), demandez conseil à un architecte ou une entreprise de travaux et consultez votre mairie pour les autorisations obligatoires et les futurs changements de taxes à anticiper.

Extension de maison : bien s’informer avant de commencer

Il existe deux aspects à ne pas négliger pour bien organiser vos travaux d’agrandissement :

  • Administratif et fiscal : vous devez prendre connaissance des textes juridiques et notamment :
    • Le Code d’Urbanisme
    • Les articles 135-138 de la loi ALUR
    • L’arrêté du 30 mars 2017 qui concerne le Certificat d’Urbanisme et le Permis de Construire
    • Consultez également au besoin le PLU (Plan Local d’Urbanisme)
  • Financier : pour savoir à combien vous reviendra votre projet d’extension maison, vous devez collecter les devis travaux auprès des artisans. A ce stade, il est recommandé, de faire jouer la concurrence en demandant plusieurs devis pour tous les travaux à réaliser.

A qui s’adresser pour faire une extension de maison ?

Quel que soit le type d’extension envisagé, adressez-vous toujours à des professionnels qualifiés. N’hésitez pas à visiter d’autres chantiers produits par ces artisans pour évaluer la qualité de leur travail.

Certains travaux peuvent bénéficier de certaines aides financières de l’Etat. Par exemple, si vous aménagez des combles et que vous devez faire des travaux d’isolation, vous passerez de préférence par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour être certain d’avoir les matériaux adaptés à une bonne isolation, un système de pose répondant aux exigences de la règlementation thermique (RT2012) et bénéficier ainsi des aides financières allouées pour les travaux d’amélioration de la performance thermique.

Si vous faites le choix d’aménager une véranda pour agrandir votre surface habitable, un professionnel RGE pourra vous installer des menuiseries et du double vitrage et dans ce cas, en répondant aux critères de performances de la réglementation en vigueur, vos fenêtres pourront faire l’objet d’un certain nombre d’aides financières.

Sachez cependant que si vous vous aventurez à faire la pose par vous-même pour économiser les frais de main d’œuvre, vous ne pourrez pas bénéficier des aides. L’éco-conditionnalité a toute son importance et c’est pourquoi, il faut toujours passer par un professionnel RGE.

Bon à savoir : l’arrêté du 11 décembre 2014 reprend toutes les caractéristiques thermiques obligatoires pour les bâtiments nouveaux et les parties nouvelles de bâtiment de petite surface.

Vous pouvez donc le consulter dans le cas d’un agrandissement de votre logement.

Agrandir sa maison : oui, mais à quel prix ?

L’agrandissement d’une maison peut s’adapter à tous les budgets mais le rendu final n’est pas le même. Autant dire que le coût des travaux peut varier du simple au triple.

Les critères qui entrent dans le prix d’une extension de maison

Le prix d’une extension de maison devra tenir compte de plusieurs critères :

  • Les matériaux utilisés pour la structure principale (bois, béton, acier par exemple)
  • Les travaux annexes qui seront néanmoins obligatoires (isolation à prévoir pour une pièce, pose de vitrages, chauffage, ventilation)
  • Les travaux de finition (peinture pour la création d’une pièce supplémentaire)
  • La surface de l’extension (surface au sol et hauteur)
  • Sans oublier le coût de la main d’œuvre à faire préciser sur les devis

Quelques exemples de prix par type de matériau

Type de travaux d’extension de maison
Choix du matériau
Gamme de prix moyens TTC au m²
Type de travaux d’extension de maison
Gros œuvre incluant l’isolation
Choix du matériau
parpaing
Gamme de prix moyens TTC au m²
1 400 à 2 600 euros
Type de travaux d’extension de maison
Gros œuvre et isolation + aménagement et finitions
Choix du matériau
parpaing
Gamme de prix moyens TTC au m²
2 600 à 4 600 euros
Type de travaux d’extension de maison
Gros œuvre incluant l’isolation
Choix du matériau
Acier
Gamme de prix moyens TTC au m²
1 900 à 2 600 euros
Type de travaux d’extension de maison
Gros œuvre incluant l’isolation + aménagement et finitions
Choix du matériau
Acier
Gamme de prix moyens TTC au m²
2 600 à 3 100 euros
Type de travaux d’extension de maison
Gros œuvre incluant l'isolation
Choix du matériau
Bois
Gamme de prix moyens TTC au m²
1 300 à 1 900 euros
Type de travaux d’extension de maison
Gros œuvre et isolation + aménagement et finitions
Choix du matériau
Bois
Gamme de prix moyens TTC au m²
1 900 à 3 100 euros

Attention : chaque type de matériau a ses spécificités techniques. Il ne faut donc pas choisir un matériau uniquement en fonction de critères de prix et demander conseil à un professionnel. Par exemple, une ossature bois est recommandée dans le cas d’une élévation vers le haut de la maison : on renforce aussi les fondations dans le cas d’une surélévation.

Selon les spécialistes, le bois représente un matériau cinq fois plus léger que le béton et 17 fois plus léger que l’acier. C’est également un matériau qui dispose d’un important potentiel isolant et choisir ce matériau pour une surélévation est judicieux pour renforcer aussi l’isolation de cette partie de la maison.

Aménagement de combles pour agrandir une maison : quel prix ?

Ici encore, le prix peut fluctuer selon le type d’aménagement que vous souhaitez faire. S’il s’agit uniquement d’aménager une pièce en plus pour y mettre un lit d’appoint pour des invités, ou si le projet consiste à aménager dans les combles une chambre complète avec salle de bain attenante, le prix global ne sera pas le même.

Dans tous les cas, vous devrez commencer par l’isolation. Pour un aménagement simple, comptez une fourchette de prix comprise en 550 euros TTC / m² et 950 euros TTC / m².

Cette moyenne de prix peut s’échelonner entre 950 et 1 600 euros TTC / m² si vous envisagez de faire procéder à plus de travaux pour un aménagement complet.

A noter : l’agrandissement d’une maison, par l’utilisation et l’aménagement des combles reste souvent la solution privilégiée lorsque l’habitation le permet, car elle s’avère moins chère que les autres types d’extension de maison. Rappelez-vous qu’en passant par un professionnel RGE, l’isolation respectera les normes techniques d’isolation en vigueur (RT 2012) avec le bon coefficient isolant et vous pourrez ainsi percevoir certaines aides financières de l’Etat en améliorant la performance thermique de votre maison.

Aménagement combles agrandir maison

Agrandissement maison : prévoir une assurance

Les professionnels travaillant sur votre projet d’extension de maison, vous proposeront de souscrire une assurance. L’assurance dommages-ouvrages représente certes un coût supplémentaire mais elle est indispensable pour ce type de travaux. Elle couvrira notamment les problèmes que vous pourriez rencontrer ensuite comme une malfaçon qui peut mettre en péril la structure d’une extension.

L’extension d’une maison : quel délai prévoir pour les travaux ?

Quel que soit le type de travaux envisagés, vous devrez prendre en compte le facteur temps. Le délai peut être variable mais si vous faites une extension de maison dans le but de revendre votre bien immobilier avec une plus-value, les délais devront être respectés au plus près.

Ces délais doivent tenir compte de :

  • La période « avant-travaux » : mise en place du projet avec un architecte, sélection de l’entreprise de travaux ou de plusieurs artisans, collecte des devis, accord sur le choix des matériaux et des finitions, etc. C’est aussi au début de cette période que vous aurez fait toutes les démarches administratives car, rappelez-vous que les demandes d’autorisation prennent du temps et que si vous devez attendre un permis de construire, vous ne pourrez en aucun cas commencer les travaux avant de l’avoir obtenu.
  • La période de durée des travaux : elle pourra varier selon le type d’extension à réaliser, la technicité du projet, la surface de l’extension et le choix des matériaux utilisés, ce qui peut correspondre à une moyenne pouvant aller de 4 semaines à 12 semaines selon les chantiers.

Notre conseil : si vous confiez les travaux à un maître d’ouvrage, faites fréquemment le point avec lui. Si vous avez prévu de faire construire une petite extension et que vous supervisez

vous-même les travaux des artisans, montrez-vous régulièrement sur le chantier et vérifiez le plus souvent possible l’avancée des travaux par rapport aux délais prévus sur les devis.