Informations COVID - 19 : Les dispositions à prendre
Retour au haut de page
1 votes ( 5.00 )

Les séniors et/ou les personnes ayant un handicap physique peuvent avoir du mal à se mouvoir si les équipements d’une maison ne sont pas adaptés. Rendre possible la mise en place d'un monte-escalier ou d’un ascenseur, installer une douche à porte latérale pour faciliter l’accès et bien d’autres dispositifs peuvent aider considérablement ces personnes à mobilité réduite. Mais cela représente un coût important et peut freiner à première vue les personnes concernées. Heureusement, il existe des aides financières pouvant faire baisser le prix de ces équipements, notamment le crédit d’impôt. Explications.

 

Quels types d’équipement installer pour le maintien à domicile ?

 Si vous vous êtes déjà occupé d’une personne très âgée ou si vos parents sont concernés, vous savez certainement qu’arrivés à un certain âge, il peut s’avérer très difficile de faire certaines choses tout seul dans une maison :

 

  • Ouvrir et fermer ses volets ;
  • Monter et descendre à l’étage quand les escaliers sont nombreux,
  • Utiliser normalement sa salle de bains : se hisser dans une baignoire classique peut représenter une réelle difficulté pour ces personnes à mobilité réduite.

 

Les solutions ?

 

Pour maintenir une personne dans son autonomie, surtout si elle n’est pas dépendante, il est possible d’installer des équipements adaptés comme par exemple :

 

  • Un monte-escalier électrique avec télécommande,
  • Un ascenseur adapté pour le transport d’une personne en fauteuil roulant ;
  • Des volets roulants avec commande à distance ;
  • Des équipements de salle de bain adaptés : douche italienne suffisamment grande, baignoire sabot avec porte d’entrée latérale pour éviter les efforts physiques ;
  • Des équipements d’alarme à utiliser à distance ou des systèmes de vidéosurveillance ;
  • Des rampes d’accès pour l’extérieur s’il y a des marches pour accéder à l’entrée ;

 

A noter : ces équipements, toujours installés par des professionnels, sont assortis d’une garantie de sécurité. Par exemple, les rampes d’accès et les monte-escaliers sont normalisés pour assurer un service parfaitement sûr et l’installation par des professionnels garantit également une mise en service adaptée et sécurisée de ces équipements. Demandez des devis pour préparer vos futurs travaux d’aménagement.

 

Tout ceci peut apporter un réel soulagement pour la famille et une aide indispensable pour une personne qui pourra ainsi être maintenue à domicile.

 

Comment bénéficier du crédit d’impôt pour financer les travaux adaptés aux PMR ?

 

Pour bénéficier du crédit d’impôt pour des travaux permettant d’aménager une maison ou un appartement pour une personne à mobilité réduite, certaines conditions devront être respectées :

  • Etre propriétaire occupant ou bailleur du logement où sont effectués les aménagements ;
  • Ce logement doit être votre résidence principale;
  • Les travaux devront être achevés au 31 décembre 2020;
  • Cette aide est octroyée pour l’installation/remplacement d’équipements adaptés aux personnes handicapées, ou aux personnes âgées ;
  • La fourniture des équipements ainsi que leur installation devront être faites par un

Faites établir dès aujourd’hui plusieurs devis afin de pouvoir comparer le coût d’achat du matériel et les tarifs d’installation de vos équipements.

Quel montant pour le crédit d’impôt des travaux d’aménagement pour les PMR ?

Le crédit d’impôt représente 25 % du montant global des travaux réalisés.

Le montant de ces travaux (plafonné à 20 000 euros) pris en compte dans le calcul du crédit d’impôt sera de :

  • 5 000 euros par personne célibataire, veuve ou divorcée ;
  • 10 000 euros pour un couple marié (imposition commune) + 400 euros par personne à charge.

A savoir : l’aide financière concerne également les personnes non imposables, qui recevront alors un chèque.

Liste des équipements pour PMR éligibles au crédit d’impôt

Les équipements sanitaires pris en compte par le crédit d’impôt sont :

  • Les bacs et portes de douche ;
  • Le siège de douche mural ;
  • Les éviers et lavabos réglables en hauteur ;
  • Les baignoires à porte ;
  • Le sur-élévateur de baignoire ;
  • Le siphon dévié ;
  • La cabine de douche intégrale ;
  • Les WC pour personnes handicapées ;
  • Les sur-élévateurs de WC

 

Les équipements de sécurité et d’accessibilité pris en compte par le crédit d’impôt sont :

  • Les appareils élévateurs verticaux ;
  • Les mains courantes ;
  • Les barres de maintien ou d’appui ;
  • Les élévateurs à déplacement inclinés ;
  • Les poignées de rappel de portes ;
  • Les barres métalliques de protection ;
  • Les rampes fixes ;
  • Les systèmes de commande, signalisation ou systèmes d’alarme ;
  • Les dispositifs de fermeture/ouvertures pour la commande des installations électriques, de gaz et chauffage ainsi que de l’eau
  • L’achat et l’installation de mobilier réglable ;
  • Les revêtements de sols antidérapants,
  • Les nez de marches ;
  • Les protections d’angles ;
  • Les revêtements de protection murale basse ;
  • Les boucles magnétiques,
  • Les systèmes de transfert à demeure ou potence au plafond.

 

Rappelons que l’achat et l’installation de tous ces équipements doivent être effectués par un professionnel si vous voulez bénéficier de votre crédit d’impôt.

Cas pratique : monte-escalier et crédit d’impôt

Les prix moyen d’un monte-escalier

Les prix peuvent varier selon le modèle, le fabricant, le nombre d’étages, le type d’escalier (droit, en colimaçon ou escalier tournant).

En moyenne, il faudra débourser :

  • Pour un escalier droit : entre 3000 et 5200 euros
  • Pour un escalier en colimaçon : entre 6000 et 10000 euros
  • Pour un escalier tournant : entre 7000 et 8000 euros

Les montants sont élevés mais l'installation d’un monte-escalier est souvent nécessaire pour accéder aux étages avec facilité pour une personne à mobilité réduite (personne âgée, personne avec un handicap).

Vous devrez également ajouter un coût d’installation (entre 35 et 45 euros de l’heure) et prévoir un entretien régulier de votre monte-escalier pour le maintenir en bon état de marche et de sécurité.

 Ce dispositif doit être installé par une entreprise spécialisée. N’hésitez pas à faire établir plusieurs devis matériel + installation comprise pour comparer les prix et les prestations.

Crédit d’impôt, TVA allégée et autres aides financières pour financer votre monte-escalier

TVA réduite

Si votre logement a été construit il y a plus de 2 ans et si l’installation du monte-escalier se fait dans ce logement (que vous en soyez propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit), vous pourrez bénéficier d’un taux de TVA de 5,5 % sur l’achat et l’installation de votre monte-escalier.

Crédit d’impôt

Si vous achetez le matériel auprès de la même entreprise qui en assure l’installation, vous pourrez bénéficier d’un crédit d’impôt de 25 %. La condition est que le logement concerné soit votre résidence principale, qu’elle soit neuve ou ancienne. Vous devez aussi en être propriétaire ou locataire.

Ce crédit d’impôt est toutefois plafonné :

  • A 5 000 euros pour 1 personne seule,
  • A 10 000 euros pour un couple

(avec une majoration de 400 euros pour chaque personne à charge).

 

Aides de l’Anah

L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’habitat (Anah) peut financer jusqu’à 50 % du montant de vos travaux, avec un montant plafonné à 10 000 euros, sous conditions de revenus. Cette aide s’adresse exclusivement à la tranche fiscale des revenus considérés comme très modestes.

Pour les foyers répertoriés comme ayant des revenus modestes, ils sont aidés eux aussi, puisque l’Anah dispensera une aide de 35 %, avec un montant plafonné à 7 000 euros.

Ces aides sont évaluées selon les plafonds de revenus consultables sur le site de l’Anah. Elles concernent spécifiquement les propriétaires occupants. Leur logement doit avoir été construit depuis plus de 15 ans.

Les autres aides à envisager pour votre monte-escalier

Pour les plus de 60 ans, qui ne bénéficient pas de la prestation de compensation du handicap, ils peuvent s’adresser à leur caisse de retraite et à leur caisse de retraite complémentaire s’ils doivent engager des frais pour l’achat et l’installation d’un monte-escalier. Les aides peuvent varier d’une caisse à l’autre, mais cela permet d’avoir la possibilité de financer cet achat.

Pour les personnes à mobilité réduite, l’achat et l’installation d’un monte-escalier, d’un ascenseur, d’une baignoire à porte ou d’une rampe d’accès peut permettre le maintien à domicile tout en facilitant grandement les déplacements et de confort de ces personnes.

Si vous êtes concernés, commencez à vous renseigner sur les travaux et équipements à installer, leur coût et le prix de leur installation en collectant plusieurs devis chiffrés. Ces devis vous permettront ensuite de frapper aux bonnes portes et de savoir quelles sont les aides financières qui vous concernent plus spécifiquement.