Informations COVID - 19 : Les dispositions à prendre
Retour au haut de page
1 votes ( 5.00 )

Pour faire face à la crise sanitaire provoquée par le coronavirus, les entreprises françaises peuvent avoir recours au mécanisme de l’activité partielle. Il s’agit d’un dispositif qui permet aux employés d’être payés (presque) normalement.

 

Crise du coronavirus oblige, de nombreuses entreprises ont dû cesser leur activité ou réduire drastiquement la durée habituelle de temps de travail. Les salariés qui ne peuvent continuer de travailler, soit totalement soit partiellement, ne sont pas délaissés pour autant et sont éligibles au chômage partiel. Une fois le chômage partiel versé aux bénéficiaires, l’Etat et l’Unedic remboursent intégralement ou en partie l’indemnisation payée par l’employeur à son collaborateur.

 

Mais à combien se monte cette indemnisation ?

 

L’indemnité versée au salarié est fixée par un décret du 18 novembre 2016. “Le salarié placé en activité partielle reçoit une indemnité horaire, versée par son employeur, correspondant à 70 % de sa rémunération brute”, indique l’article R5122-18 du Code du travail. Ce pourcentage correspond à environ 84% du salaire net.

 

Un décret publié dans les prochaines heures apportera de nouvelles précisions sur le montant des remboursements accordés aux employeurs.

 

Pour en savoir plus