Retour au haut de page
3 votes ( 5.00 )

Les missions de l’architecte d’intérieur

Construire une maison, rénover un appartement ou remettre à neuf plusieurs pièces d’un pavillon ancien, tous ces projets pourront être menés à bien grâce aux compétences techniques d’un architecte d’intérieur. Avec une solide formation en architecture d’intérieur, c’est tout à la fois à l’œil aiguisé et technique de l’architecte que vous faites appel qu’à son sens esthétique qui saura trouver les bonnes nuances, les bons agencements intérieurs et le meilleur moyen d’organiser les espaces. Le métier d’architecte d’intérieur s’avère indispensable dans tout projet de rénovation ou de construction. On fait le point sur ses missions, sa formation et les coûts pratiqués.

Pourquoi faire appel à un architecte d’intérieur ?

Vous avez une maison à ré-agencer car la configuration des pièces ne vous semble pas suffisamment pratique ou ergonomique et que votre famille s’est agrandie ?

Votre appartement acheté récemment est resté dans son jus et vous semble vieillot et trop cloisonné ? Vous souhaiteriez abattre quelques cloisons pour agrandir l’espace et moderniser votre appartement mais avez besoin d’un conseil d’expert ?

L’architecte d’intérieur est le professionnel indispensable pour ce type de projet. Non seulement, il sait ce qu’il est possible de faire – ou de ne pas faire en tenant compte de l’existant et des murs porteurs par exemple – mais il peut étudier votre projet avant de commencer les travaux en tenant compte :

  • De vos besoins et de vos goûts ;
  • De la configuration de votre logement ;
  • Des contraintes (environnement, autorisations indispensables dans certains cas, etc.) ;
  • De votre budget.

Description de la fonction d’architecte d’intérieur

La profession d’architecte d’intérieur est de plus en plus réglementée par certains organismes qui peuvent valider certaines compétences spécifiques liées à ce métier. On peut citer notamment :

  • Le Conseil Français des Architectes d’Intérieur (CFAI)
  • L’Union Nationale des Architectes d’Intérieur, Designers (UNAID)

Les missions d’un architecte d’intérieur sont multiples et d’ordre à la fois technique et esthétique. Sans compter une bonne dose de créativité !

S’il faut à ce professionnel une bonne connaissance de la filière BTP, il doit y ajouter des connaissances en aménagement/décoration intérieurs et des compétences en gestion de projet puisqu’il est amené à suivre un projet de sa naissance à sa concrétisation.

La plupart des architectes d’intérieur utilisent des moyens technologiques tels que les plans 3D et travaillent sur des logiciels CAO/DAO qui intègrent le BIM (Building Information Modeling ou encore « modélisation des données de construction »). La création de maquettes numériques grâce à des logiciels innovants a permis de révolutionner le métier d’architecte d’intérieur et de l’aider dans l’aménagement ergonomique des pièces et l’agencement optimal de l’espace intérieur.

L’architecte intérieur aura des compétences aussi variées que :

  • Conseiller,
  • Vous aider à choisir le matériau le plus adapté dans telle ou telle situation,
  • Vous donner son avis sur des choix de coloris, des types de meubles ou d’éclairages,
  • Repenser les espaces (cloisonner, agrandir, supprimer des cloisons, agencer tel ou tel type d’escalier, vous conseiller sur certains équipements) ;
  • Assurer la sécurité de votre intérieur : cela fait aussi partie de sa fonction (ex. : certains murs ne doivent pas être touchés, il faut sécuriser un escalier et trouver le garde-corps adapté au design d’un escalier, choisir des matériaux non polluants, etc.)
  • Suivre les travaux s’il est habilité pour exercer la fonction de maître d’œuvre. Dans ce cas, assurez-vous qu’il a bien souscrit une assurance décennale.

Si vous passez par un architecte d’intérieur pour votre projet de construction ou de rénovation, il peut donc aussi dans certains cas assurer le suivi de chantier dans sa globalité (maître d’œuvre) et coordonner ce chantier.

Comme pour tout autre métier, vous pouvez consulter plusieurs architectes d’intérieur et vérifier quelles sont leurs compétences techniques et comparer les tarifs en demandant des devis. Vous pourrez également consulter des photos ou des catalogues de leurs réalisations et, pourquoi pas, visiter un intérieur de leur création.

Organisation d’un projet d’aménagement ou de rénovation avec votre architecte d’intérieur

En quoi va consister le projet de chantier ?

Vous avez trouvé votre architecte d’intérieur ? Parfait ! Vous allez maintenant passer à l’étape suivante et préparer avec lui votre projet. Soit vous faites construire et vous allez préparer avec lui tout l’aménagement intérieur de votre nouveau logement, soit vous avez un projet de rénovation et vous allez travailler sur la modification et l’aménagement de l’existant.

Dans les deux cas, le suivi avec votre architecte d’intérieur, se déroulera souvent de la manière suivante :

  • Rendez-vous avant projet pour préparer le travail en amont ;
  • Etude du projet par votre architecte d’intérieur : phase de conception ;
  • Formalités administratives obligatoires avant toute réalisation ;
  • Consultation des différentes entreprises qui interviennent sur le chantier ;
  • Suivi des travaux : phase de réalisation ;
  • Réception du chantier

A noter : l’architecte d’intérieur s’assure du bon déroulement de l’ensemble du chantier de A à Z, dans la mesure où il est maître d’œuvre. Régulièrement, il transmet les détails à son client et élabore bien entendu la phase de conception avec lui.

Du projet à la réalisation : les missions de l’architecte d’intérieur détaillées

Premier rendez-vous : étude du projet et préparation

Vous avez sélectionné votre architecte d’intérieur avec le plus grand soin. Voici votre deuxième rendez-vous important. Vous allez maintenant lui confier votre projet. Pour cela, la réunion va vous permettre de discuter ensemble :

  • De vos besoins,
  • De vos préférences (goûts particuliers, typologie du lieu, etc.)
  • De parler budget car l’architecte d’intérieur a besoin d’avoir une idée de ce qu’il est possible de faire et des gammes de matériaux qu’il va pouvoir utiliser (moyenne gamme, matériaux de luxe, etc.) et attribuer des enveloppes budget à chaque type de travaux. S’il faut aménager cinq pièces, il ne faut pas dépenser tout le budget dans une seule pièce et il est important d’avoir un aperçu global puis détaillé de vos capacités budgétaires.
  • De parler des impératifs techniques et des impératifs de délais pour bien cerner le projet ;

A la conclusion de cette réunion, votre architecte d’intérieur, pourra déjà vous faire une proposition préalable en mentionnant par exemple ce qu’il imagine comme type d’aménagement, avec quels matériaux, quelles finitions, etc. A ce stade, il a déjà une bonne idée de ce que vous souhaitez et il va pouvoir vous faire plusieurs propositions au cours de la phase de conception de votre projet.

Phase de conception du projet

Cette deuxième phase se constitue d’études d’esquisses par l’architecte d’intérieur qui va travailler, en s’appuyant sur les données reçues de son client, en collaboration avec d’autres départements (notamment administratifs et techniques).

Des simulations peuvent être faites avec la technologie 3D et permettent de déboucher sur des propositions qui pourront ensuite être retravaillées jusqu’à l’accord final du client.

Durant cette phase, l’architecte d’intérieur, travaille en étroite collaboration avec son équipe. Il peut faire plusieurs propositions à son client et retravailler jusqu’à ce que la proposition soit acceptée et validée.

Durant cette phase, l’architecte d’intérieur, travaille en étroite collaboration avec son équipe. Il peut faire plusieurs propositions à son client et retravailler jusqu’à ce que la proposition soit acceptée et validée.

Le client devra, au cours du processus, valider successivement :

  • Les esquisses ;
  • L’avant-projet sommaire (APS) ;
  • L’avant-projet définitif (APD).

Ces étapes sont nécessaires pour s’assurer de la cohérence et de la faisabilité des travaux. C’est au cours de ces différentes phases que des diagnostics et autres vérifications techniques peuvent être effectués. On planche aussi sur certaines normes, comme les normes de sécurité par exemple. Il est proposé également un planning au client pour l’exécution des travaux. Rien n’est laissé au hasard.

Vérification des formalités administratives

Que ce soit en construction ou en rénovation, il est souvent demandé de faire certaines démarches administratives avant le commencement des travaux (exemple : permis de construire) et l’architecte d’intérieur, peut apporter son aide pour vérifier toutes les formalités administratives qui devront être faites et vous assister pour le montage du dossier.

En plus de ces formalités obligatoires, il doit s’occuper des pièces de conception générale (PCG). C’est à lui de collecter les plans détaillés – incluant coupes et élévations - pour les distribuer par la suite aux différents artisans et leur permettre de mener à bien leurs travaux. Il leur prépare également le calendrier prévisionnel pour leurs travaux.

Le dossier contenant les PCG est remis également au client.

Consultation des entreprises qui interviennent sur le chantier de construction ou de rénovation

Le client est toujours consulté par l’architecte d’intérieur tout au long du processus et rien ne se fait sans une totale concertation. A ce stade, par exemple, plusieurs artisans et entreprises seront consultés et pourront être mis en concurrence.

Comme lors des appels d’offres, chaque prestataire devra fournir le maximum de données techniques, de prix et délais pour se démarquer de ses concurrents.

Suivi des travaux : phase de réalisation du chantier

L’étape qui suit la validation du dossier de consultation est bien entendu la mise en route des travaux et le suivi du chantier par l’architecte d’intérieur. Etant maître d’œuvre du chantier, il lui incombe de contrôler l’avancée des travaux, d’organiser des réunions de chantier, d’inspecter le chantier et d’élaborer des comptes-rendus pour le compte de son client. Il tient également à jour le décompte des intervenants.

L’architecte d’intérieur est dans ce cas l’interface entre les différents corps de métier et le client.

Réception finale du chantier

Œil expert et avisé, l’architecte d’intérieur va savoir repérer les éventuelles malfaçons ou les défauts au moment de la vérification des travaux. Il va aider son client lors de la validation des procès verbaux envoyés par les entreprises.

C’est lorsque le client à réceptionné le procès-verbal et que les réserves éventuelles ont pu être levées que la réception de chantier est validée et marque le début des garanties légales et c’est seulement à ce moment là que la mission de l’architecte d’intérieur prend fin.

Les missions de l’architecte d’intérieur

Les critères à prendre en compte

Le coût d’un architecte d’intérieur est variable et dépend des projets que l’on souhaite lui confier. Ce coût peut s’exprimer :

  • En taux horaire pour des missions courtes (exemple : conseil) ;
  • En coût au m² pour des projets d’envergure (exemple : plans d’aménagement)
  • En pourcentage du montant des travaux

Le mieux est de contacter un ou plusieurs professionnels du métier et de leur demander quels sont les prix pratiqués, en fonction de votre projet et des différents impératifs (lieu géographique, choix des matériaux).

Quelques exemples de prix moyens d’un architecte d’intérieur

Cas d’une consultation ponctuelle (visite de contact, demande de conseil)

Honoraires moyens : de 85 à 190 euros HT de l’heure

Cas d’une étude pour un projet de travaux (partie avant travaux incluant les esquisses et plans, la proposition et sélection des matériaux et la remise du chiffrage global des travaux)

Prix moyen au m² : de 55 à 200 euros HT

Cas d’un suivi tel que décrit ci-dessus avec prise en charge de tout le projet de A à Z (du projet jusqu’à la réception du chantier)

Comptez une rémunération moyenne de 15 % du montant HT de vos travaux

Quel statut pour l’architecte d’intérieur ?

L’architecte d’intérieur peut s’établir à son compte et travailler seul, en profession libérale.

Toutefois, on peut aussi le rencontrer dans un cabinet d’architectes d’intérieur où il sera alors admis en qualité d’associé.

Enfin, il peut opter pour la solution de travailler dans un atelier d’architecture et y être salarié.

Très sollicité par les particuliers qui souhaitent construire ou rénover leur maison ou leur appartement, son public est bien plus large, puisque l’architecte d’intérieur peut être amené à réaliser des missions pour des magasins, des bureaux ou des musées.

Formation d’architecte d’intérieur

S’il n’existe pas de diplôme à part entière pour ce métier, les compétences techniques de ce métier peuvent être validées par certains organismes (voir plus haut).

Les architectes d’intérieur sortent souvent d’un cursus menant à un diplôme de type Bac + 4 ou Bac + 5.

Si l’on évoque beaucoup les capacités techniques et artistiques, les aptitudes de gestion de projet et les compétences informatiques liées à l’utilisation des logiciels particuliers à ce métier, il ne faut bien sûr pas oublier les qualités propres à la personnalité de l’architecte d’intérieur : capacité d’écoute et de synthèse notamment, indispensables pour bien cerner les besoins de chaque client.