Se chauffer en hiver : astuces pour faire des économies d’énergie

14 janvier 2021

Que ce soit pour un système de chauffage à l’électricité, toujours très prisé par les Français, mais pouvant s’avérer très coûteux, ou pour tout autre type d’équipement et d’énergie, il est toujours possible de dépenser moins. Réduire sa consommation est utile pour la planète, mais aussi pour le porte-monnaie. A suivre, nos meilleures astuces pour économiser tout en se chauffant correctement en hiver.

 

Allier confort et économies grâce au thermostat d’ambiance

 

Le thermostat est un allié de votre confort et permet d’économiser sur la facture. En effet, au lieu de faire le tour des radiateurs pour les régler selon vos pièces ou de les mettre très à fond le soir en rentrant chez vous tandis qu’ils ont marché au plus bas toute la journée, vous utilisez votre thermostat.

Notez d’ailleurs que le réflexe d’augmenter brutalement la température n’est pas ce qu’il y a de mieux et serait même coûteux pour le porte-monnaie. Souvent, on désire chauffer plus le matin pour prendre sa douche et le soir au retour du travail : ce sont justement des horaires où le coût de l’électricité n’est pas dans sa tranche la plus basse.

L’usage du thermostat permet de chauffer modérément votre maison ou votre appartement sans à-coups. De plus, il n’est pas recommandé d’avoir la même température dans toutes les pièces. Les chambres à coucher devraient tourner autour de 18° C, pas plus (sauf dans la chambre d’un bébé ou d’une personne alitée). Les pièces à vivre devront tourner autour de 20 à 21° C.

Le thermostat est un outil recommandé aussi pour agir en complément de votre chaudière. Vous pouvez même trouver des thermostats programmables, des thermostats dits intelligents et des thermostats sans fil. Avec un système domotisé, le thermostat pourra même se régler facilement à distance.

Demandez conseil auprès d’un chauffagiste pour connaitre le modèle le plus adapté à vos besoins.

 

Penser à l’entretien de la chaudière

 

Avoir une chaudière chez soi nécessite un entretien régulier.

Cela est essentiel pour nettoyer les conduits (chaudière bois) ou pour l’entretien classique, nécessaire au bon fonctionnement de tout l’équipement, à son rendement et à la sécurité des habitants du logement.

Toutes les chaudières d’une puissance supérieure à 20 kW doivent d’ailleurs impérativement être révisées et contrôlées par un professionnel tous les ans selon ce que dit la législation française.

L’entretien permet aussi aux chaudières d’être moins polluantes. Actuellement, l’Etat incite les ménages qui ont encore des chaudières au fioul à passer à un autre type de chaudière type chaudière à condensation à gaz. Renseignez-vous si vous avez le projet de changer de chaudière car vous pourrez peut-être bénéficier de certaines aides financières de l’Etat.

 

L’entretien des radiateurs à ne pas zapper ! 

 

Il n’y a pas que les chaudières qui ont besoin d’être nettoyées pour fournir un meilleur rendement. Vos radiateurs sont eux aussi concernés.

Si vous n’avez pas encore pensé à le faire, purgez vos radiateurs avant l’hiver. Cette opération permet de faire sortir l’air qui a pu rester dans le circuit et qui pourrait empêcher l’eau de circuler convenablement. Vérifiez parallèlement la pression de votre chaudière qui devrait se situer entre 1,5 et 2,5 bars dans l’idéal.

Si vous ne vous sentez pas très à l’aise avec ce type de manipulation, vous pouvez contacter un chauffagiste professionnel. Il reverra tout le circuit avant de remettre en marche vos chauffages. Cela vous permettra d’entamer un nouvel hiver plus sereinement, avec des radiateurs en bon état de fonctionnement.

Si vous avez chez vous des radiateurs, certains gestes sont à faire, mais d’autres à éviter. Par exemple, ne placez rien autour et encore moins de linge directement dessus pour le faire sécher plus vite : cela est mauvais pour vos radiateurs et gaspille l’énergie. Veillez à la propreté des appareils et ôtez régulièrement la poussière qui s’y accumule.

Vous pouvez également placer des réflecteurs derrière les appareils pour mieux diffuser la chaleur dans la pièce et réduire votre consommation d’énergie.

Mais tout bon système de chauffage ne sera pas suffisant si vous ne vérifiez pas auparavant l’isolation de votre maison. D’ailleurs, si vous devez revoir votre équipement de chauffage, commencez tout d’abord à vérifier qu’il n’y ait pas de fuites d’air chez vous !

 

Faire la chasse aux fuites d’air !

 

Si vous avez souvent l’impression de ressentir des courants d’air, vous devrez certainement vérifier la bonne isolation de votre maison (toiture, fenêtres et portes, murs et sols).

Une maison bien isolée n’a pas besoin d’être surchauffée, pas plus qu’elle n’aura besoin de beaucoup de froid durant l’été. Vous gagnerez certainement quelques euros chaque mois sur votre facture d’énergie grâce à une isolation repensée (sans oublier de colmater les petits endroits que l’on oublie mais par où l’air peut circuler : une boite à lettres encastrée dans la porte, le conduit de la hotte, etc.).

Un jour trop important sous la porte pourra être colmaté par un joint ou un boudin de porte. Toutefois, même si toutes les arrivées d’air sont colmatées, cela ne vous dispense pas d’assurer à votre maison une bonne ventilation par une VMC adaptée à votre logement et d’aérer deux fois par jour pour une question d’hygiène et de santé.

Pensez aussi à poser des rideaux épais car cela est aussi un bon système pour éviter le froid en hiver tout en apportant une touche déco très appréciable. 

 

Isoler complètement le logement !

 

Isoler tout votre logement est essentiel, répétons-le.

De la toiture jusqu’au plancher et sans oublier les fenêtres et les portes, vous devrez penser à faire tout vérifier. Si vous n’avez jamais envisagé de vérifier la qualité d’isolation de votre logement, n’hésitez pas à demander un diagnostic (Diagnostic de Performance Energétique) auprès d’un professionnel certifié RGE.

En attendant d’en venir à des travaux un peu coûteux et qui vont prendre du temps, vous pouvez adopter des solutions de dépannage qui sauront vous faire faire des économies sur la facture d’énergie dès l’hiver venu :

·         Isolation du plancher de votre grenier,

·         Isolation du plafond de votre cave,

·         Isolation des tuyaux de chauffage.

 

Bien aérer et mettre à profit d’autres petits conseils !

 

L’aération ne doit pas être abandonnée en hiver : elle est indispensable pour garder une maison saine et notamment pour éviter l’humidité et la prolifération des moisissures ainsi que les mauvaises odeurs.

La bonne moyenne est d’ouvrir deux fois par jour au minimum pendant 10 minutes vos fenêtres pour aérer et dépolluer l’atmosphère.

Idéalement, on ouvre les fenêtres avant de chauffer, le matin et le soir. Mais on n’hésite pas à aérer même si la maison est déjà chaude. En 10 minutes, les murs n’ont pas le temps de se refroidir. On pense juste à couper le chauffage.

La mise en place des éco-chèques est particulièrement utile pour faire de menus achats qui vont servir à l’économie d’énergie (investir dans un thermostat d’ambiance, entretenir sa chaudière, acquérir des panneaux réflecteurs…).

Concernant l’approvisionnement en combustibles (fuel, bois, pellet) on évite d’attendre l’épuisement du stock pour se réapprovisionner et l’on profite d’achats groupés (exemple : Wikipower, Groupasol) pour se fournir en gaz, mazout ou bois.

 

Optimiser l’utilisation de son chauffage

 

Une bonne gestion du chauffage va passer par plusieurs actions à poser :

·         S’équiper d’un thermostat et de vannes thermostatiques pour programmer et régler les températures de chaque pièce de façon optimale. Avant son utilisation, n’hésitez pas à vous faire aider par un chauffagiste professionnel pour bien en maitriser l’usage. Vous pourrez ainsi espérer faire de 10 à 25 % d’économies sur votre facture de chauffage. Quant aux vannes thermostatiques, elles peuvent s’avérer complexes à manipuler et pourtant, très utiles pour économiser. Demandez à votre chauffagiste de vous expliquer leur fonctionnement.

·         Si vous avez un poêle à bois, il devra avoir un rendement supérieur à 80 % pour être vraiment efficace. On choisit des modèles d’équipements performants et on stocke  son bois sec dans un endroit abrité et exempt d’humidité. On fait réviser son poêle régulièrement car, comme la chaudière et les radiateurs, le chauffage produit est meilleur et la consommation en bois moins importante si l’équipement et la cheminée sont nettoyés régulièrement par un chauffagiste.

 

 

Partagez cet article

Vous souhaitez une estimation pour vos travaux

helloArtisan vous accompagne de la simple mise en relation avec un professionnel de qualité jusqu'à la prise en charge de A à Z de vos projets de constructions ou d'extensions.
Obtenez des devis ! Trouvez les meilleurs artisans à côté de chez vous.

Avec helloArtisan
réalisez vos travaux sereinement

Professionnel

4 500 professionnels
du bâtiment sélectionnés partout en France

Chantiers

De nombreux chantiers
réalisés tous les ans

Accompagnement

1 500 demandes de devis
tous les jours
partout en France

20 ans

20 ans d’expérience
dans les travaux avec la référence BATIWEB