Poêle à granulés

Depuis 2021, le chauffage au gaz est interdit dans les maisons individuelles neuves. Des solutions plus écologiques pour vous chauffer sont mises en valeur, dont le poêle à granulés fait partie. Encore peu considéré, ce système de chauffage compte pourtant nombre d’avantages. Édifions une fiche technique du poêle à granulés afin de vous permettre de comprendre si ce système est adapté à vos besoins.

 

Comment fonctionne le poêle à granulés ?

 

Les systèmes de chauffage plus écologiques qui favorisent l'utilisation d'énergies renouvelables comme les pompes à chaleur, les chauffages biomasse et réseaux de chaleur sont les grands gagnants de la RE2020, dont le but était de trouver des solutions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. En plus de ces dernières solutions, le poêle à granulés s’inscrit en grand favori des modes de chauffage respectueux de l’environnement, ce qui explique que son marché soit en pleine expansion.

Les poêles à granulés sont une solution de chauffage domestique économique et pratique utilisant une énergie renouvelable. Obtenus grâce à la compression de sciures de bois, les granulés (ou pellets de bois) ont un pouvoir calorifique bien plus élevé que les bûches (4600 kWh par tonne pour les granulés contre 3500 kWh par tonne pour les bûches) ce qui permet à ce type de poêle d'atteindre des rendements supérieurs à 80 %. Le stockage des granulés peut se faire en silo afin de recharger automatiquement le poêle et disposer d'une autonomie de plusieurs jours. La gestion des granulés se fait automatiquement, son rechargement étant assuré par une vis sans fin automatisée.

Indépendant de tout système de chauffage central, son installation est facile et pratique. Considéré comme écologique, l’utilisation de ce système de chauffage est neutre en carbone dans la mesure où les granulés de bois achetés proviennent de déchets de l’industrie du bois. Ces petits combustibles sont majoritairement des copeaux de bois provenant des scieries. Emmagasinés dans le poêle, dans un réservoir appelé trémie, les morceaux de bois sont ensuite brûlés afin de créer de l’énergie et réchauffer la pièce de manière diffuse, homogène et agréable.

 

Prix du poêle à granulés

 

Le coût d'un poêle à granulés est très variable et dépend essentiellement de sa puissance et de ses caractéristiques techniques. Il faut en particulier distinguer un poêle classique, dont le prix varie entre 1600 et 6000 euros, d'un poêle de masse qui coûte entre 5000 et 16 000 euros (estimation de l'ADEME). Ce dernier est aussi plus performant et bénéficie d'une excellente inertie thermique. Cela lui permet de chauffer à basse température plus longtemps et avec un faible niveau sonore. Les coûts d'installation (hors conduit) sont aussi très variables et se situent souvent entre 250 et 1500 euros

Le budget nécessaire pour l'installation d'un poêle à granulés dans votre domicile dépend de plusieurs critères :

  • les matériaux : un poêle en acier sera souvent moins cher qu'un poêle en fonte ;
  • le type de combustion : combustion simple (non éligible aux aides), turbo-combustion ou double combustion (la meilleure option) ;
  • la puissance : en fonction du volume de chauffe ;
  • le design : ce critère influence souvent uniquement le prix du poêle en lui-même.

D'autres éléments peuvent influencer le prix global de votre poêle : Wi-fi intégré, pilotage à distance, télécommandes, ornements… Quels que soient les choix qui dicteront votre achat, privilégiez l’achat d’un produit labellisé Flamme Verte, gage de qualité et d’un moindre impact écologique.

Chiffrez votre projet de poêle à granulés

 

Les primes pour un poêle à granulés

 

De nombreux dispositifs d'aides peuvent vous permettre de réduire le coût d'achat d'un poêle à granulés. Ce tableau récapitule les primes auxquelles vous pouvez prétendre pour l'installation de ce système de chauffage (détail plus bas) :

AideMontant
MaPrimeRénov'de 1500 à 3000€
CEEde 200 à 800€
Eco-prêt taux zérojusqu'à 30 000€
TVA à 5,5%-

 

Le dispositif MaPrimeRénov' est venu remplacer le crédit d'impôt pour la transition écologique (CITE) pour venir en aide aux ménages qui souhaitent réaliser des travaux permettant de faire des économies d'énergie. Elle est accessible aux foyers en-deçà d'un certain montant de revenus (en fonction du lieu de résidence et du nombre de personnes qui composent le foyer).

Le CEE permet de s'adresser à des fournisseurs d'énergie pour obtenir une aide financière destinée à couvrir certaines dépenses liées aux travaux de rénovation. Elle est soumise à un certain niveau de revenus et peut être donnée différemment en fonction des fournisseurs. Il est conseillé de s'adresser à plusieurs entreprises pour obtenir l'aide qui vous convient.

L'éco-prêt à taux zéro permet quant à lui de bénéficier d'un prêt pour réaliser des travaux. Le montant peut aller jusqu'à 15 000€ pour la réalisation d'un seul type de travaux et jusqu'à 30 000€ pour un bouquet de travaux dans votre logement.

 

Coût à l'usage et économies

 

Au-delà du prix d'achat du matériel, il est important de considérer le coût de fonctionnement des poêles à granulés. Le prix de la tonne de granulés se situe généralement entre 289 euros (vendue en vrac) et 345 euros (vendue en sacs). Contrairement aux énergies fossiles, le prix du bois est relativement stable et n'est pas soumis aux fluctuations du marché du pétrole. 

Si la consommation électrique d'un poêle est négligeable, le coût de l'entretien annuel obligatoire est lui plus conséquent. Un contrat d'entretien classique comprenant le ramonage coûte le plus souvent entre 50 et 190 euros par an. Certaines pièces, comme les bougies d'allumage, sont par ailleurs à changer régulièrement.

 

Ces coûts d'entretien relativement bas sont accompagnés d'une baisse significative des factures énergétiques. En moyenne, on constate que les économies réalisées sont équivalentes à environ 750€/an.

 

Installation du poêle à granulés

 

Comme tous les appareils à combustion, les poêles à granulés supposent la présence d'un conduit d'évacuation des fumées. Dans le cas des habitations disposant déjà d'une cheminée, le tubage permet de la réhabiliter et de garantir sa sécurité. Il est indispensable lorsque le conduit n'est pas parfaitement étanche et présente des risques de feu. Il permet également d'assurer un bon tirage, essentiel dans la capacité du poêle à délivrer des performances optimales. 

Le coût de création d'un conduit varie le plus souvent entre 1900 et 3500 euros et dépend essentiellement de sa hauteur. Il est possible de procéder à une installation de conduit en ventouse assurant l'extraction et l'arrivée d’air d'un poêle étanche. Le prix du tubage d'un conduit existant et son raccordement est en revanche moins onéreux puisqu'il s'échelonne entre 1000 et 1600 euros. Ce coût peut par contre être plus élevé dans le cas où un système de récupération de chaleur est installé pour faciliter la circulation de la chaleur dans les pièces. 

La réalisation du tubage devant respecter de nombreuses normes techniques, il est préférable de laisser ce travail à un professionnel qualifié qui vous fera un devis cheminée détaillé. Préférez un fumiste certifié « Qualibois » afin d'être sûr qu'il dispose des compétences professionnelles nécessaires et vous apportera les meilleurs conseils.

 

Les inconvénients du poêle à granulés

 

Le poêle à granulés présente de nombreux avantages mais il est important de lister certains de ses inconvénients afin de savoir s'il s'agit d'un mode de chauffage adapté à votre situation. Les défauts que l'on impute à son utilisation sont les suivants :

  • système encombrant ;
  • puissance fluctuante : il nécessite parfois d'être au centre de la pièce pour assurer une diffusion de chaleur homogène ;
  • bruit de fond : les modèles à convection forcée avec ventilateur peuvent être un peu bruyants ;
  • dépendance électrique : ils ne consomment presque pas d'électricité mais en ont besoin pour se mettre en route ;
  • stockage des pellets : l'endroit ne doit pas être trop humide pour ne pas altérer la qualité.

Deux détails pour finir, prévoyez un budget entretien annuel et faites attention à ne pas choisir un poêle trop puissant. En effet si votre poêle ne marche jamais à plein régime, il aura une tendance nette à s’encrasser et nécessitera des nettoyages plus réguliers. Le choix de la puissance de votre poêle est crucial, il nécessitera une étude thermique ou un épluchage de vos factures de gaz ou fioul pour connaître précisément vos besoins et votre consommation. Il est généralement admis qu’il faut 1kW de puissance pour chauffer 10m², mais l’isolation de votre logement est à prendre en compte. Finalement, l’approvisionnement en bois n’est pas disponible partout sur le territoire, renseignez-vous sur ce sujet avant de faire l’acquisition d’un poêle, ou il vous faudra en commander sur internet.

Avec helloArtisan
réalisez vos travaux sereinement

Professionnel

4 500 professionnels
du bâtiment sélectionnés partout en France

Chantiers

De nombreux chantiers
réalisés tous les ans

Accompagnement

1 500 demandes de devis
tous les jours
partout en France

20 ans

20 ans d’expérience
dans les travaux avec la référence BATIWEB