Guide travaux : Le poêle à granulés, un chauffage écologique en plein essor

Depuis le 24 novembre dernier, les annonces du Ministère de la Transition écologique, lors de la Réglementation Environnementale 2020 (RE2020), ont prévu que le chauffage au gaz pour les maisons individuelles neuves sera interdit dès l’été 2021. Dans cette optique des solutions plus écologiques pour vous chauffer sont mises en valeur, dont le poêle à granulés fait partie. Encore peu considéré, ce système de chauffage compte pourtant nombre d’avantages que nous allons vous lister. Édifions une fiche technique du poêle à granulés afin de vous permettre de comprendre si ce système est adapté à vos besoins.

 

 

Pourquoi choisir le poêle à granulés ?

 

Comme nous le disions, la volonté étatique est à la réduction drastique des émissions de gaz à effets de serre. Peu écologiques, les solutions de chauffage utilisant exclusivement du gaz vont progressivement être exclues du marché. Les réductions d’émission de carbone sont dans la visée du gouvernement et justifient l’annonce forte de la RE2020. L’objectif, à l’instar d’autres pays européens, est de se passer au maximum des énergies fossiles et du gaz. Les systèmes de chauffage plus écologiques, grâce aux énergies renouvelables, les pompes à chaleur, les chauffages biomasse et réseaux de chaleur vont donc être les grands gagnants de cette résolution et leur emploi sera mis en valeur. En plus de ces dernières solutions, le poêle à granulés s’inscrit en grand favori des solutions de chauffage respectueuses de l’environnement, ce qui explique que son marché soit en pleine expansion. Indépendant de tout système de chauffage central, son installation est facile et pratique. Il fonctionne par la combustion de granulés de bois appelés les pellets, ce qui explique qu’on retrouve l’appellation poêle à pellets pour ce système. La gestion des granulés se fait automatiquement, son rechargement étant assuré par une vis sans fin automatisée. Le poêle est réputé comme une solution à hauts rendements, c’est-à-dire la capacité de l’appareil à récupérer l’énergie du combustible, qui permet de chauffer durablement avec un minimum de bois. Considéré comme écologique, l’utilisation de ce système de chauffage est neutre en carbone dans la mesure où les granulés de bois achetés proviennent de déchets de l’industrie du bois. Ces petits combustibles sont majoritairement des copeaux de bois provenant des scieries. Emmagasinés dans le poêle, dans un réservoir appelé trémie, les morceaux de bois sont ensuite brûlés afin de créer de l’énergie et réchauffer la pièce de manière diffuse, homogène et agréable. Un système de vis sans fin permet la gestion automatique de la combustion de bois, combustion dont vous pouvez régler l’intensité afin de chauffer plus ou moins fort la pièce. La gestion de la puissance déterminera son autonomie, qui peut-être très longue, mais qui dépend aussi de la taille du réservoir et de la puissance de l’appareil. La feu est allumé par une résistance électrique et un ventilateur gère la quantité d’oxygène nécessaire à la bonne gestion du feu, la chaleur, elle, est dégagée par convection naturelle ou par un second ventilateur. Ces éléments sont les seuls nécessitant un apport électrique et donc énergétique : autrement dit une fois votre combustible acheté votre facture d’énergie sera extrêmement faible, ce qui fait du poêle à granulés une des offres les plus économiques du marché. Ainsi sa pose initiale, qui peut être très chère en fonction des modèles, est rapidement amortie au fil du temps.

 

 

Inconvénients à prendre en compte avant son achat

 

                Détaillons d’abord ce qui fait du poêle à granulés un système encombrant, pour ne pas avoir de mauvaises surprises à l’achat, assurez-vous de connaître les défauts de ce chauffage. Tout d’abord, en fonction du modèle, sa puissance peut être tout juste pour assurer la chaleur dans la surface habitable concernée. En effet, si vous optez pour un poêle à convection naturelle, c’est-à-dire pour lequel la chaleur se diffuse toute seule, assurez-vous de le placer au centre de la pièce pour que la chaleur soit homogène. Si vous préférez dès lors un modèle à convection forcée, c’est-à-dire avec un ventilateur, pour diffuser la chaleur parfaitement dans toute la pièce et plus rapidement, prévoyez un bruit de fond lors de son utilisation. Les constructeurs ont fait de grands progrès sur ce point, mais le ventilateur peut souvent être encore bruyant, il est alors conseillé de l’activer pendant les heures d’absence, et de le couper lorsque vous rentrez, profitant alors d’une chaleur homogène dans la pièce. La convection forcée est indispensable si la surface à chauffer est importante. Finalement si vous souhaitez réchauffer plusieurs pièces à l’aide d’un seul poêle, vous vous dirigerez alors vers un poêle à granulés canalisables, qui permet de diffuser la chaleur dans les autres pièces à vivre par l’intermédiaire de canalisations. Efficace, ce système est toutefois évidemment plus cher du fait des travaux supplémentaires qu’il requiert. Un autre défaut, commun à tous ces types de poêles, est leur dépendance électrique. En effet, même s’ils ne consomment presque pas d’électricité, ils en ont tout de même besoin pour allumer la flamme. Ainsi, si coupure de courant il y a, chauffage il n’y aura pas. Par ailleurs, veillez à entreposer votre stock de pellets de bois dans un endroit sec, l’humidité altérera leur qualité. Deux détails pour finir, prévoyez un budget entretien annuel et faites attention à ne pas choisir un poêle trop puissant. En effet si votre poêle ne marche jamais à plein régime, il aura une tendance nette à s’encrasser et nécessitera des nettoyages plus réguliers. Le choix de la puissance de votre poêle est crucial, il nécessitera une étude thermique ou un épluchage de vos factures de gaz ou fioul pour connaître précisément vos besoins et votre consommation. Il est généralement admis qu’il faut 1kW de puissance pour chauffer 10m2, mais l’isolation de votre logement est à prendre en compte. Finalement, l’approvisionnement en bois n’est pas disponible partout sur le territoire, renseignez-vous sur ce sujet avant de faire l’acquisition d’un poêle, ou il vous faudra en commander sur internet.

 

 

Économies d’énergie et primes à l’acquisition

 

Les inconvénients maintenant listés, rappelons que le poêle à granulés de bois, permet des rendements avoisinant les 90%, est une solution très écologique, silencieuse, garantie durablement et facile d’entretien. Les poêles sont conçues pour garantir une combustion idéale et propre, générant des niveaux d’émissions qui comptent parmi les plus faibles du marché du chauffage. En outre, le bois est un combustible peu cher, un système moins polluant et salissant que le chauffage par bûches. Ce dernier, par comparaison, génère beaucoup plus de cendres et demande un entretien plus exigeant. Optez pour l’achat, au prix de 300 euros la tonne environ, de granulés certifiés NF, afin de renouveler durablement le parc forestier et d’être certain quant à la qualité du combustible. Vous aurez en moyenne besoin d’une tonne de bois annuelle pour vous chauffer, consommation qui varie en fonction du nombre de pièces à chauffer et de la température de votre environnement, coûts qu’il faut additionner aux entretiens obligatoires comme le ramonage. A l’achat, le prix d’un poêle varie fortement : les offres de marché sont nombreuses, mais vous pourrez compter sur un poêle de grande qualité pour un prix moyennant les 3 000 euros. La fourchette est large puisque certaines offres démarrent à 1 200 euros et escaladant à des milliers d’euros supplémentaires. Cette offre est aussi large en raison surtout des options que vous pouvez choisir : Wi-fi intégré, pilotage à distance, télécommandes, ornements… Quels que soient les choix qui dicteront votre achat, privilégiez l’achat d’un produit labellisé Flamme Verte, gage de qualité et d’un moindre impact écologique. Gardez en tête que nombreux sont les produits éligibles à MaPrimeRenov, une aide étatique à la rénovation énergétique. Cette amélioration de vos rendus thermiques, avec l’achat d’un nouveau poêle, s’inscrit parmi les offres éligibles. Votre facture lors de l’installation du poêle à granulés pourra être débitée jusqu’à 30% du montant de l’achat originel du poêle, dans la limite de 8 000 euros pour une personne seule. Cette offre n’est applicable à la seule condition que vous choisissez un artisan labellisé Qualibois pour l’achat et la pose de votre poêle. N’hésitez pas à vous reposer sur ses conseils pour choisir la puissance de votre poêle. Quant à son esthétique, qui est pour beaucoup dans son prix car certaines marques se font l’agent d’une offre luxueuse basée sur l’aspect et les matériaux,  il est de votre ressort. En effet, structure visible si ce n’est encombrante, le poêle à granulés en devient par la même occasion un objet de décoration qui trônera dans votre séjour. C’est pour cette raison que certaines marques misent sur l’aspect, un élément essentiel pour ce système de chauffage imposant.

 

 

Le saviez-vous
Le saviez-vous ?

Le financement d'une pompe à chaleur peut être pris en charge jusqu'à 50 % ou plus, suivant les revenus du ménage et les conditions d'achat. Installer une pompe à chaleur est une démarche écologique mais aussi économique !

Consultez notre guide prix pour en savoir plus
Idées

Avec helloArtisan
réalisez vos travaux sereinement

Professionnel
4 500 professionnels
du bâtiment sélectionnés partout en France
Chantiers
De nombreux chantiers
réalisés tous les ans
Accompagnement
1 500 demandes de devis
tous les jours
partout en France
20 ans
20 ans d’expérience
dans les travaux avec la référence BATIWEB