Les normes électriques à connaître

Les installations électriques peuvent présenter des risques si elles sont usées ou vétustes. Pour assurer la sécurité électrique d’une habitation, certaines normes sont à respecter avec attention.

Dans ce but de sécurité, il est essentiel de confier ces vérifications à un électricien professionnel pour éviter toutes négligences et qui saura vous indiquer si des travaux de remise aux normes sont effectivement nécessaires ou non, et si oui lesquels. La norme principale qui régit toutes les autres en matière d'électricité est la norme NFC 15-100 en vigueur depuis 2002.

Obtenez un devis pour l'électricité

Un certain nombre minimum d’équipements est requis par la norme NFC 15-100 dans une habitation. Ainsi tout logement doit comprendre au minimum:

  • Une GTL (Gaine Technique Logement) rassemblant l’entièreté du réseau en un boîtier de communication.
  • Dans la salle d’eau: une prise de courant (terre) et un point d’éclairage.
  • Dans la cuisine: six prises de courant et un éclairage.
  • Dans les chambres: trois prises de courant, une prise de communication et un éclairage.
  • Dans le séjour: cinq prises de courant, une prise de communication et télévision (antenne satellite et câble) ainsi qu’un éclairage.
  • Dans les pièces supplémentaires: une prise de courant et un point d’éclairage

 

Normes électriques : la prise de terre

 

La prise de terre est une installation obligatoire dans votre bien immobilier. Celle-ci équipe les différents interrupteurs et prises de la maison. Pour qu’elle soit efficace, la prise de terre doit être enfouie à une profondeur de plusieurs mètres. Ainsi, vous protégez la santé des occupants de votre habitat. Pour être sûr que votre prise de terre remplit parfaitement son rôle, vous pouvez utiliser un multimètre positionné sur « volts ». En plaçant les cordons de mesure sur la phase et sur la terre d’une des prises de votre maison, vous devez trouver une tension de 230V. En faisant la même manœuvre, mais cette fois-ci en pointant le neutre et la terre, la tension doit être nulle. Seules ces mesures vous aident à savoir si la connexion de votre prise de terre est correcte.

 

Si l’une, ou plusieurs, de vos prises ou interrupteurs ne présentent aucune connexion à la terre, il est impératif d’en installer ! Pour ce faire, vous pouvez utiliser la gaine déjà présente. Grâce à l’aiguille d’électricien, tirez le câble de terre à l’intérieur de la gaine et raccordez les éléments à la terre. 

 

Installer des disjoncteurs

 

Votre habitat est trop ancien ? Vous possédez un tableau électrique à fusible ? Il est temps de passer aux disjoncteurs. Individuellement réarmables, les disjoncteurs sont plus fiables et presque indestructibles. Le fusible grillé quant à lui doit être changé pour remettre en marche l’installation. Le disjoncteur est donc moins coûteux et plus pratique. Aujourd’hui, la norme NFC 15-100 rend obligatoire la présence d’un disjoncteur différentiel principal de 30 mA minimum dans son installation. Pour remettre aux normes électriques votre matériel, vous pouvez également abandonner les boites à fusibles au profit de disjoncteurs individuels. 

 

Chaque équipement peut alors profiter d’une protection complète contre les surtensions et les courts-circuits. Ainsi, vos prises sont connectées à un disjoncteur spécifique en fonction des pièces où elles se trouvent. Vos lumières et votre système de chauffage électrique profitent également de leur propre disjoncteur. 

 

Pour les lumières, des disjoncteurs de 10A doivent être installés. Demandant plus d’énergie, les prises profitent de disjoncteurs de 16A. Pour le système de chauffage et les appareils électroménagers, il est préférable de les installer sur des prises pouvant supporter une intensité de 20A. Enfin, si vous souhaitez installer une plaque de cuisson électrique, c’est un disjoncteur de 32A qui doit être ajouté à votre tableau. 

 

Bien sûr, pour réaliser les différents travaux sur votre tableau électrique, nous vous rappelons que vous devez au préalable bloquer l’arrivée d’énergie. Pour ce faire, vous devez désamorcer la manette de votre disjoncteur EDF. 

 

Normes électriques pour luminaires

 

Les nouvelles normes électriques comprennent également la mise à niveau des différents luminaires de votre habitat. Comme nous le rappelions précédemment, les lumières doivent être câblées sur des disjoncteurs de 16A. En outre, chaque pièce doit profiter de son propre circuit dédié à la lumière. Ainsi, il n’est pas possible de brancher les lumières de deux pièces sur le même disjoncteur. Votre logement doit profiter, au minimum de 2 circuits lumières. Comme pour les prises, un circuit peut accueillir plusieurs points d’éclairage. Ainsi, il est possible de relier jusqu’à 8 sources de lumière à chaque disjoncteur. 

 

Si dans les pièces sèches aucune précaution n’est nécessaire, il est important de correctement protéger les installations de points d’éclairages dans les pièces humides. Dans les salles de bains, la pose d’un obturateur IPX4 est alors nécessaire. Ce dernier protège votre installation des différentes infiltrations d’eau possible dans une salle de bain. Entièrement hermétique, il vous protège des courts-circuits que peut causer l’eau ou la vapeur d’eau. 

 

Les boîtiers accueillant les luminaires doivent profiter de solides fixations au plafond. Pour cela, une tige filetée doit être fixée à la structure du logement. Ces boîtiers intègrent également un système DCL. L’installation de ce système est d’ailleurs obligatoire dans toutes les pièces pour les logements neufs ou en cas de rénovation totale. Ces derniers possèdent une prise qui offre la possibilité de remplacer rapidement et facilement le luminaire. 

 

Enfin, chaque pièce doit comprendre au moins un point d’allumage près d’un accès. Ils doivent être placés à 90 cm et 1,30 m de hauteur. La présence de cet interrupteur est, bien sûr, obligatoire. Il est également possible de relier l’interrupteur à une prise de courant. Celle-ci doit ensuite être dédiée à l’installation d’une source de lumière non-sédentaire comme une lampe halogène par exemple. 

 

Normes pour prises électriques

 

Pour remettre votre maison aux normes électriques, vous devez penser à vos prises murales. Pour ces dernières, la norme NFC15-100 est très précise. Ainsi, vous devez disposer d’une certaine quantité de prises en fonction des pièces de votre logement. 

 

Pour votre séjour, il faut tout d’abord connaître sa surface. Une pièce plus petite que 28 m² demande un total de 5 prises minimum. Si votre pièce fait plus de 28 m², alors il faut installer un minimum de 7 prises murales.

Les chambres à coucher doivent aussi profiter de suffisamment de prises. Comptez au minimum 3 prises par chambre. 

Enfin, pour la cuisine, tout dépend de la taille de cette dernière. Ainsi, pour les cuisines de plus de 4 m², vous avez l'obligation d'installer un minimum de 6 prises murales. Pour les cuisines plus petites, le minimum passe à 3 prises murales. 

 

Des circuits spéciaux peuvent également être installés et dédiés à un appareil unique. Ainsi, le gros électroménager se branche sur un circuit comprenant un disjoncteur de 20A. La taille des fils doit être de 2,5 mm². Pour les plaques de cuisson, très gourmandes en énergie, le disjoncteur doit présenter une intensité maximale de 32A. Le fil utilisé pour câbler cette dernière doit au minimum être d’une épaisseur de 6 mm². 

 

Pour la pose des prises, il faut respecter une hauteur de 5 cm à partir du sol fini. Pour les prises connectées à des disjoncteurs de 20 A et plus, la pose se fait à minima à 12 cm du sol fini. 

 

Les normes électriques pour votre chauffage 

 

Le raccordement du chauffage se fait sur un circuit spécifique. Pour plus de simplicité, nous vous conseillons d’installer autant de disjoncteurs qu’il y a de pièces. Pour déterminer l’intensité du disjoncteur qu’il vous faut, vous devez calculer la puissance maximale de vos appareils de chauffage électrique. Il faut également adapter la taille de votre câble en fonction de la puissance de votre chauffage. 

 

Ainsi, une pièce possédant un chauffage d’une puissance max de 3500W peut se contenter d’un disjoncteur de 16A et d’un câblage en 1,5 mm². Les chauffages plus gourmands en énergie demandent une installation plus importante. Si votre chauffage demande une puissance totale de 7250W, il faut alors prévoir un câblage en 6 mm² et connecter l’appareil sur un disjoncteur de 32A. 

 

Les pièces d’eau limitées par des zones précises

 

Pour votre sécurité, il existe aussi des normes électriques relatives aux pièces d’eau. Ces dernières sont divisées en 3 volumes

 

Le volume de sécurité 0 correspond à l’endroit le plus humide de la salle de bain (baignoire ou douche). Ici, aucune installation n’est autorisée. Le volume 1 représente la zone de projection de l’eau. Celui-ci comprend le volume 0 ainsi que toute la hauteur à partir du sol et jusqu’au plafond. Enfin, le volume 2 se trouve à 60 cm autour du volume 1. Cet emplacement peut accueillir différents éléments comme des prises, des luminaires ou des interrupteurs. 

Le reste de la pièce, hors volume, peut accueillir tout l’équipement dont vous avez besoin dans votre salle de bain

 

En cas de vente ou de location

 

Si vous souhaitez vendre ou louer votre bien, vous devez obtenir un diagnostic électrique (DEO). Ce dernier est obligatoire. Effectué sur les logements de plus de 15 ans, le DEO est réalisé par un professionnel certifié. L’artisan vérifie la sécurité électrique globale du logement pour s’assurer que les futurs habitants vivront dans un endroit protégé. Les disjoncteurs, les prises de terre et de nombreux autres équipements sont passés en revue par le professionnel. Une fois le logement déclaré conforme aux dernières normes électriques, le DEO est valable pour une période de 3 ans.

 

Vous savez maintenant tout ce qu’il y a à savoir sur les normes électriques en vigueur en France. Si vous souhaitez réaliser vos travaux, n’hésitez pas à suivre notre guide pour être sûr que votre installation répond aux dernières normes de sécurité

 

Pour obtenir plus d'informations, consultez notre guide sur les éléments électriques indispensables.

Avec helloArtisan
réalisez vos travaux sereinement

Professionnel

4 500 professionnels
du bâtiment sélectionnés partout en France

Chantiers

De nombreux chantiers
réalisés tous les ans

Accompagnement

1 500 demandes de devis
tous les jours
partout en France

20 ans

20 ans d’expérience
dans les travaux avec la référence BATIWEB