Alliez économies sur votre facture énergétique et décision écologiquement responsable en isolant vos combles !

4 février 2021

Principale cause des déperditions thermiques et des 7,5 millions de logements français qualifiés de passoires énergétiques, la mauvaise isolation est un fléau écologique qui se répercute sur la facture énergétique des ménages. La loi de transition énergétique votée en 2019, qui inclut une diminution de moitié des émissions de gaz à effet de serre du secteur du bâtiment d’ici 2030, motive le gouvernement à investir massivement et à proposer des solutions pour renforcer l’efficacité isolatrice des logements. Une bonne isolation est donc un enjeu capital de votre logis, et malgré un investissement parfois conséquent, ces travaux sont nécessaires et sont rapidement rentables. Décryptons vos potentiels besoins en isolation, les travaux à entreprendre et les aides pour y parvenir.
 

L’isolation des combles, une priorité dans vos plans de rénovation

 

La loi de transition énergétique oblige la France à fournir un effort conséquent : doubler le nombre de logements à rénover par an, passant de 500 000 à un million pour espérer tenir ses engagements, dans l’espoir que, d’ici 2050, 35 millions de logements soient aux normes BBC, c’est-à-dire qu’ils consomment 50kWh par mètre carré et par an. Le secteur du bâtiment représente dans les faits 28% des émissions de dioxyde de carbone nationales, émissions dues à plus de 80% aux fuites thermiques des chauffages et climatisations. Cela nous ramène à la priorité suivante : rénover tous les logis qualifiés de passoire thermique, l’isolation étant la mesure la plus efficace sur le plan environnemental. Notre pays souhaite diminuer la consommation énergétique de 20% d’ici 2030, procédant par une isolation de 400 000 bâtiments par an d’ici là. Outre l’isolation, un système de chauffage performant et écologique est une partie essentielle de la solution. Entre 2016 et 2018, seuls 300 000 logements ont été rénovés, là où 20 milliards d’euros d’investissements dans le secteur seraient annuellement nécessaires ; le gouvernement tente de pallier le problème par un plan de relance qui a amélioré le budget de la rénovation en septembre dernier, et a soulagé par la même occasion les acteurs du secteur. Le but est d’inciter les Français à investir dans des travaux d’amélioration énergétique et d’isolation, amortis sur plusieurs années. 

 

Des aides existent donc pour concrétiser ces objectifs ambitieux. Une des priorités est de s’assurer de la bonne isolation de votre logement : des perditions de chaleur vous obligent à augmenter votre consommation de chauffage, ce qui alourdit votre facture énergétique et votre impact carbone. Votre impact écologique s’en fera d’autant plus ressentir en hiver. En premier lieu, les murs sont des facteurs de dispersion de chaleur, au même titre que les infiltrations d’air par les interstices, seuils de portes ou cheminées. Les vitrages sont aussi parfois responsables d’une forte perte d’énergie. Mais le plus important lieu de gaspillage thermique, à hauteur de 30% des déperditions thermiques, est la toiture. Puisque la chaleur monte, l’isolation des combles est dès lors une priorité absolue dans l’entreprise de rénovation isolatrice, d’autant plus qu’elle est l’opération la plus rentable. Au prix moyen de 53€ le mètre carré, lié aux capacités isolatrices de ces travaux, il faut environ 5 ans pour rentabiliser ces travaux. Il s’agit donc d’une rentabilité à court terme, qui s’ajoute aux économies non négligeables de 30% sur votre facture d’énergie.

 

 

L’isolation des combles, quels procédés et matériaux choisir ?

 

Des pertes en énergie peuvent arriver si vos cloisons ou fenêtres sont des passoires thermiques, la conséquence sera une facture éminemment plus chère, ainsi qu’un gaspillage énergétique peu écologique. N’oubliez pas que 70 % de vos dépenses énergétiques sont consacrées au chauffage de votre maison, et qu’une mauvaise isolation pourra provoquer une déperdition jusqu’à 25% de chaleur. Quelques signes vont indiqueront si votre logement est dans un tel cas de figure : des courants d’air venant de l’extérieur mais que vous sentez derrière les fenêtres ou portes, des murs froids ou humides, des pièces spécifiques difficiles à chauffer, une température intérieure qui varie significativement en fonction de la température externe, ou encore une fonte rapide de la neige sur votre toiture en hiver. Ce dernier critère indique une mauvaise isolation thermique des combles, laissant échapper la chaleur de votre logement. Pour avoir le cœur net quant aux faiblesses isolatrices de votre logement, faites appel à un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE). 

 

Pour des travaux d’isolation de vos combles, vous devez d’abord trancher si vous avez la possibilité ou la volonté d’aménager vos combles en un espace habitable supplémentaire. Bien sûr certains types de combles, dits combles perdus, sont impossibles à vivre dans le mesure où leur hauteur sous plafond n’est pas assez spacieuse. Si vous souhaitez aménager vos combles en espace habitable, vous devez opter pour une isolation directement sous les pans intérieurs de la toiture, de façon à ne pas encombrer l’espace disponible. L’isolant est appliqué en rouleaux ou en plaques. Au contraire, si vous disposez de combles perdus, il est peut-être plus judicieux de choisir pour un isolant disposé en vrac, sous forme de flocons, pour optimiser l’isolation de l’espace que vous n’utiliserez de toute façon pas. L’isolant est essentiel évidemment, et pour les combles vous aurez besoin de 30 à 40 centimètres d’épaisseur selon le matériau choisi. Il en existe de plusieurs sortes dont les plus courants sont la laine de bois et de verre. Cette dernière équipe plus de 75% des foyers : fusion de sable et de verre recyclé, elle allie efficacité et prix avantageux. Pour vos toitures, une des solutions les mieux adaptées peut aussi être la laine de roche. Le chanvre se distingue aussi par sa très faible conductivité thermique, c’est-à-dire sa capacité à véhiculer la chaleur. De bons isolants se caractérisent par une faible conductivité et une large épaisseur, optimisant la résistance thermique du logement. Pour des combles qui ne sont pas destinées à être un espace de vie, la ouate de cellulose est une solution très écologique puisqu’elle est composée à 85% de papiers journaux recyclés et traités. Son inertie thermique est particulièrement bonne, vous protégeant du froid hivernal comme de la chaleur estivale. 

Toujours dans le rayon des solutions particulièrement écologiques, la laine de textiles recyclés est un alliage de coton et textile synthétique pour assurer une bonne isolation de vos combles. Il existe encore d’autres matériaux comme la laine de mouton, ou encore certaines solutions écologiques prometteuses en développement comme l’isolation par la paille de tournesol ou à base de maïs. Il n’est pas rare que les matériaux bio-sourcés, plus écologiques, comme la ouate de cellulose, la fibre de bois ou de textile, soient également des solutions plus économiques et tout à fait performantes. Elles sont donc des solutions plus qu’ envisageables.

 

 

 

Aides au financement et leurs conditions d’éligibilité 

 

En fonction du matériau que vous choisirez, le coût de vos travaux sera différent. Il faudra également prendre en compte l’épaisseur de l’isolation, le prix du professionnel intervenant ainsi que le type de travaux entrepris. Si vous isolez vos combles perdus, comptez entre 18 et 53 euros le mètre carré, contre 56 euros le mètre carré si vous isolez vos combles aménagés. Par ailleurs, une isolation intérieure -dite sous les rampants- sera moins onéreuse que l’isolation extérieure de votre toiture. Cette dernière est conseillée en cas d’obligation de rénovation complète de votre toiture, si elle présente d’autres défauts que son isolation. Même en tenant compte qu’il s’agit d’une fourchette large, vous pouvez compter sur des aides étatiques qui vous permettront de mener à bien vos travaux d’isolation des combles. Vous devez, pour en profiter, impérativement faire appel à un professionnel certifié RGE et organiser les travaux d’isolation dans votre résidence principale. Dans ce cas de figure, le crédit d’impôt à 30% vous est accordé quant au prix du matériau et de la main d’œuvre. Le plafond est de 8 000 euros pour une personne célibataire, divorcée ou veuve, et de 16 000 euros pour un couple marié ou pacsé. 400 euros par enfant à charge s’additionnent à ces plafonds. Par ailleurs, l’Agence Nationale d’Amélioration de l’Habitat (l’ANAH) peut prendre en charge une partie des coûts des travaux de rénovation énergétique, travaux dans lesquels l’isolation des combles s’inscrit. 

Ainsi leur offre Habiter Mieux Agilité est destinée à financer une part importante des travaux. Pour les ménages de la catégorie revenus très modestes, l’offre prend en charge jusqu’à 50% des coûts de vos travaux, hors taxes et dans la limite de 10 000 euros. Pour les ménages dont les revenus sont dits modestes (classification des tranches de revenus disponible sur leur site), c’est une prise en charge de l’ordre de 35% du montant hors taxes des travaux et dans la limite cette fois de 7 000 euros. Dans le cadre de travaux énergétiques qui permettent un gain énergétique de 25%, comme l’isolation de vos combles, vous pouvez disposer d’une autre offre de l’ANAH, nommée Habiter Mieux Sérénité, soit un remboursement qui répond aux mêmes conditions que l’offre précédente. Vous pouvez cumuler ces deux aides, mais c’est un rabais de 10% supplémentaires maximum qui vous sera offert (dans la limite de 1 600 euros). Profitez par ailleurs de l'Éco-prêt à taux zéro, aide dont les intérêts sont pris en charge par l’Etat, et ce quel que soit votre niveau de ressources. Finalement, vous pouvez bénéficier de la TVA à un taux réduit à 5,5% pour financer vos travaux d’isolation de vos combles.

 

 

En matière de logement et d’écologie, les travaux d’isolation de vos combles vous apporteront le confort thermique nécessaire en plus des économies financières notables que vous permettront la baisse de votre facture d’énergie. Aidés des diverses aides existantes, il ne vous reste plus qu’à analyser le meilleur matériau à utiliser pour, à votre tour, vous lancer dans des travaux d’isolation de vos combles. 

Partagez cet article
Vous souhaitez une estimation pour vos travaux

helloArtisan vous accompagne de la simple mise en relation avec un professionnel de qualité jusqu'à la prise en charge de A à Z de vos projets de constructions ou d'extensions.
Obtenez des devis ! Trouvez les meilleurs artisans à côté de chez vous.

Avec helloArtisan
réalisez vos travaux sereinement

Professionnel
4 500 professionnels
du bâtiment sélectionnés partout en France
Chantiers
De nombreux chantiers
réalisés tous les ans
Accompagnement
1 500 demandes de devis
tous les jours
partout en France
20 ans
20 ans d’expérience
dans les travaux avec la référence BATIWEB