Chauffage bois ou chauffage fioul : lequel choisir et pourquoi ?

16 novembre 2020

A l’approche de l’automne, il est normal de réfléchir à la meilleure façon de se chauffer. C’est également le cas, pour ceux qui ont décidé de remplacer leur vieux système de chauffage. Dans ce cas, comment faire ? Vaudra-t-il mieux choisir un chauffage au bois ou au fioul ? Quelles différences entre les deux combustibles en termes de rendement, de coût et d’impact sur l’environnement ? Que faut-il savoir avant de changer son système de chauffage et à qui s’adresser pour sa mise en place ? Eléments de réponse.

 

 

Quelle différence de rendement entre un chauffage bois et un chauffage fioul ?

 

Si l’on considère le rendement d’un chauffage au fioul en comparaison avec un chauffage au bois, il faut tenir compte du type d’appareil. 

En effet le chauffage au bois peut venir d’une cheminée, d’un insert, d’un poêle à pellets, d’une chaudière bois… Les rendements ne seront pas les mêmes et il faut savoir que le rendement d’une cheminée à foyer ouvert est bien plus faible que celui d’une cheminée à insert (foyer fermé). 

Il existe ensuite des chaudières pour le fioul qui n’ont pas les mêmes rendements. Ainsi si la chaudière à basse température a un rendement supérieur à 90 %, la chaudière à condensation fioul la surpasse encore avec un rendement de plus de 110 %. Ce dernier type de chaudière est aussi moins polluant par rapport à d’autres systèmes.

 

Cheminées et inserts 

  • Pour les cheminées classiques (foyer ouverts) : rendement de 10 à 20 %
  • Pour les cheminées à insert : rendement de 70 à 85 %

 

Chaudières

  • Modèles standards de chaudières : rendement de 90 %  (bois ou fioul)
  • Modèles de chaudières basse température et à micro-cogénération : rendement supérieur à 90 % (bois et fioul)
  • Modèles de chaudières à condensation à bois : rendement de 100 %
  • Modèles de chaudières à condensation au fioul : rendement supérieur à 110 %

 

 

Fioul ou bois : les plus et les moins de ces énergies

 

Le bois

Les + 

  • Source d’énergie renouvelable ;
  • Lors de la combustion : peu d’impact sur l’effet de serre ;
  • Renouvellement des stocks forestiers (un arbre est planté plus souvent en France que l’on en coupe pour l’usage domestique).

Les –

  • Les foyers ouverts sont plus nocifs à cause des fumées qui sont polluantes et il vaut mieux opter pour un foyer fermé si vous aimez faire des feux de cheminée ;
  • Faites plutôt confiance au bois qui a un écolabel de gestion durable de l’exploitation forestière d’où il provient.
  • Prévoir un espace de stockage suffisant, au sec pour les bûches et si vous préférez alimenter votre chaudière ou votre poêle avec des pellets, prévoyez aussi un espace de stockage suffisant.
  • Il faut penser à faire vérifier régulièrement les conduits de cheminées, poêle et chaudières pour éviter la pollution. La cheminée doit être ramonée par un spécialiste.

 

Le fioul

Les +

  • Le fioul est souvent choisi pour supplanter le chauffage électrique pour des questions de budget. C’est pourquoi, on trouve encore de vieilles chaudières fioul dans les maisons anciennes. Il y a toutefois aujourd’hui d’autres énergies meilleur marché et surtout moins polluantes (bois notamment). De plus, le fioul subit d’importantes fluctuations de prix et suit la courbe du prix du baril de pétrole. Ce n’est donc pas une si bonne affaire !
  • Pour changer une vieille chaudière au fioul par un système de chauffage non polluant, l’Etat a mis au point un certain nombre d’aides financières pour aider les ménages à investir dans un mode de chauffage plus « vert ».

Les –

  • Source d’énergie non renouvelable, issu de la transformation du pétrole, le fioul est un combustible souvent cher et polluant. Sa combustion émet des dioxydes de carbone et de soufre, des particules fines et des oxydes d’azote.

 

 

Comment et où stocker le bois et le fioul ?

 

Quel que soit le type de combustible choisi, il est essentiel de prévoir un espace de stockage suffisant pour le recevoir. Une cuve assez grande pour le fioul est souvent disposée dans une remise attenante à la maison et bien ventilée, où l’on trouvera aussi la chaudière. Pour le bois, il faudra stocker le combustible dans un endroit sain et ventilé et surtout sec. Quant aux pellets (ou granulés), certaines chaudières sont conçues pour recevoir un stock de bois suffisant mais il faut parfois prévoir une réserve supplémentaire pour le stockage.

 

Comparatif des prix des équipements pour le fioul et le bois

 

L’installation d’un nouvel équipement, qu’il fonctionne au bois ou au fioul, ne coûtera pas le même prix selon le type d’appareil choisi. 

 

La cheminée

Comptez environ 550 à 5 000 euros pour faire installer une cheminée à foyer ouvert ou fermé. 

Ce prix est augmenté de 1 000 euros si vous devez faire construire une cheminée de toute pièce et s’il n’existait pas de conduit d’origine.

 

L’insert

Comptez environ 550 à 2 900 euros sans conduit et un petit surcoût si vous devez faire installer le conduit d’évacuation.

 

Chaudière fioul

Selon les modèles, cet équipement coûte en moyenne entre 2 900 et 9 000 euros. En ajoutant un réservoir pour le combustible, vous devrez prévoir un surcoût de 950 à 1 200 euros.

 

Chaudière bois

Sans silo de stockage, il faut compter un budget de 3 500 à 11 000 euros pour une chaudière bois. Si vous envisagez d’installer en même temps un silo pour stocker vos granulés, ajoutez alors un surcoût d’environ 1 550 à 5 000 euros. Choisissez plutôt des chaudières ayant le label « Flamme Verte » pour un mode de chauffage plus écologique.

 

Les combustibles

En moyenne, les bûches sont moins coûteuses. Viennent ensuite les granulés ou pellets et enfin, le fioul qui est un combustible souvent très fluctuant et tributaire des hausses des courts du pétrole.

 

Plusieurs aides peuvent être octroyées pour adopter un mode de chauffage non polluant et se débarrasser d’une chaudière fioul trop polluante : prime Energie, TVA réduite, CITE, aides de l’Anah pour les foyers modestes… Renseignez-vous sur les aides qui pourraient vous concerner si vous envisagez de faire installer un nouveau système de chauffage et demandez l’avis d’un professionnel chauffagiste. 

En outre, pour obtenir certaines aides financières, vous devrez faire estimer le coût de l’installation, de l’équipement et son rendement sur un devis et vous adresser à un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

Partagez cet article

Vous souhaitez une estimation pour vos travaux

helloArtisan vous accompagne de la simple mise en relation avec un professionnel de qualité jusqu'à la prise en charge de A à Z de vos projets de constructions ou d'extensions.
Obtenez des devis ! Trouvez les meilleurs artisans à côté de chez vous.

Avec helloArtisan
réalisez vos travaux sereinement

Professionnel

4 500 professionnels
du bâtiment sélectionnés partout en France

Chantiers

De nombreux chantiers
réalisés tous les ans

Accompagnement

1 500 demandes de devis
tous les jours
partout en France

20 ans

20 ans d’expérience
dans les travaux avec la référence BATIWEB