Guide travaux : Construction de maison en bois : guide complet

La maison en bois charme de plus en plus de familles. Il faut savoir qu’aujourd’hui les maisons en bois représentent un tiers du marché de la construction alors qu’en 2008, on n’en comptait que 5 % ! Pourquoi un tel engouement pour la maison en bois ? Certainement parce que les maisons en bois sont écologiques, dépensent moins d’énergie et sont plus esthétiques que les maisons traditionnelles en parpaings ou en briques.

 

Les différents types de maisons en bois :

Les procédés de construction de maison en bois sont très anciens dont certains sont employés depuis plusieurs siècles. Il faut distinguer 4 types de maisons en bois :

 

La maison à panneaux de bois massif

La maison à panneaux de bois massif est une maison construite à l’aide d’assemblages de panneaux de bois massif lamellés-croisés (ou CLT), constitués de 3 à 9 couches de lamelles de bois. Extrêmement solides, ces panneaux peuvent être très grands et bénéficient d’une bonne inertie thermique. Le délai de construction d’une maison à panneaux de bois massif est grandement réduit grâce aux panneaux qui sont pré-fabriqués en usine. Pour l’ossature bois et la structure poteaux-poutres, un mélange des techniques de construction est utilisé, ce qui permet d’obtenir de grands volumes intérieurs et donne différentes idées architecturales.

Le coût moyen d’une maison en bois lamellé-croisé (CLT) est de 1 400 à 2 500 euros / m2 (hormis le terrain).

 

La maison à poteaux et poutres en bois

La construction d’une maison à poteaux et poutres en bois est une technique fondée sur une structure formée de poteaux placés verticalement à intervalles réguliers qui maintiennent des poutres horizontales. Tous ces matériaux sont communément en bois massif ou lamellés-collés. Les poteaux et poutres sont fermement assemblés entre eux, ce qui donne à ce type de construction une haute rigidité et accorde la création de grand volumes sans faire appel à des murs porteurs. Ce type de construction est hérité des maisons à colombages que l’on peut voir principalement en Normandie ou en Alsace.

Le coût moyen d’une maison à poteaux et poutre en bois est de 1 100 à 1 800 euros / m2 (hormis le terrain)

 

La maison à ossature bois (MOB)

La technique de construction d’une maison à ossature en bois est celle la plus courante en France mais aussi dans le monde. Elle est basée sur une structure constituée de pièces en bois, distantes d’environ 50 cm, entre lesquelles des matériaux isolants sont insérés. L’ossature est recouverte à l’extérieur d’un écran d’étanchéité à l’eau et d’un revêtement extérieur (crépi, briques, chaux, bardage en bois…) et à l’intérieur d’un revêtement de finition (ex : plaques de plâtre) et d’une étanchéité à la vapeur. Grâce à ces diverses couches, la résistance de la structure aux risques climatiques et l’isolation thermique sont renforcées. Aussi, la pré-fabrication de pans de murs en usine permet de raccourcir considérablement les délais de livraison si l’on compare à une construction traditionnelle.

Le coût moyen d’une maison à ossature bois est de 1 200 à 2 000 euros / m2 (hormis le terrain)

 

La maison en bois massif empilé ou chalet

La technique de construction de maison en bois massif empilé ou chalet est la plus ancienne. Très répandue dans les régions montagneuses et en Amérique du Nord, la maison en bois massif empilé est basée sur une ossature en rondins, madriers ou fustes en bois massif empilés les uns sur les autres. Ce genre de construction est notamment employé en auto-construction et grâce à l’utilisation du bois massif, elle privilégie d’une meilleure inertie. Par contre, au fil du temps, le bois massif empilé peut se tasser selon les variations de température, ce qui peut saper la structure et diminuer la durée de vie de cette construction. D’autre part, pour garantir une étanchéité totale à l’eau et à l’air, les pièces de bois doivent être imbriquées entre elles à la perfection.

Le coût moyen d’une maison en bois massif empilé ou chalet est de 1 400 à 2 000 euros / m2 (hormis le terrain)

 

Maison en bois : quel est le prix à prévoir ?

 

Le coût d’une maison en bois est moyennement 10 à 20 % plus important que celui d’une maison traditionnelle en parpaings. Il faut réaliser qu’une construction en bois est plus performante en termes d’isolation thermique et cet investissement sera vite amorti par une importante baisse des dépenses d’énergie (jusqu’à 30 % d’économies sur vos factures).

 

Le tarif d’une maison en bois peut être très fluctuant selon différents points :

  • le coût du terrain ;
  • la superficie et le nombre d'étages ;
  • la technique de construction en bois ;
  • le type de fondations ;
  • le recours à un constructeur ou à un architecte ou encore l'auto-construction ;
  • le type de bois (essence et niveau de qualité du bois utilisé pour la structure, le parement extérieur et possiblement intérieur) ;
  • le mode de chauffage ;
  • les finitions intérieures et extérieures.

 

Prix d’une maison en bois (au m2) d’après la technique de construction

 

Type de maison en bois

Prix au m2

Maison à panneaux de bois massif (CLT)1 400 à 2 500 € / m²
Maison à poteaux et poutres en bois1 100 à 1 800 € / m²
Maison à ossature en bois1 200 à 2 000 € / m²
Maison en bois massif empilé1 400 à 2 000 € / m²

 

Prix d'une maison en bois en auto-construction ou en kit

 

Le prix d’une maison en bois en auto-construction ou en kit est bien sûr moins important (jusqu’à 30% moins cher) mais occasionne de nombreuses contraintes :

  • impossibilité (quasiment) d'obtenir une assurance dommage-ouvrage chez un assureur (ou à un prix exagéré), et de ce fait de vous couvrir en cas de défaut de construction ou de sinitre ;
  • obstacles pour obtenir un prêt auprès d'une banque vu la non-existence d’une assurance dommage-ouvrage ;
  • fort risque de malfaçons entraînant d’importants impacts sur la robustesse et la durée de vie de l'édifice ;
  • location ou achat des outils et engins essentiels à la construction, que vous paierez bien plus chers que les professionnels ;
  • Besoin de consacrer plusieurs mois ou années à la construction (aux dépens du temps passé avec sa famille, ses amis...)
  • choix limité (en général) de types de maisons, sans changements possibles.

Avec tous ces éléments donnés, mieux vaut posséder des connaissances approfondies ou être un bricoleur confirmé pour construire ce type de maisons en bois.

 

Construction de maison en bois : avantages et inconvénients

 

Avantages d'une maison en bois :

  • protection de l'environnement : les constructions de maisons en bois ont moins d’impact environnemental que celles de maisons classiques. Les matériaux en bois sont globalement moins polluants que les matériaux classiques, et vraiment moins radioactifs ;
  • légèreté de la structure : le bois est jusqu’à 7 fois plus léger que le béton. Cette caractéristique va être un avantage dans l’élaboration de votre chantier : les panneaux d’ossature sont plus simples à transporter, les fondations sont limitées, et votre construction peut s’établir sur tous les types de terrains (enclavé, peu stable, exigu…) ;
  • durée de construction : comparé à une maison classique, il faudra la moitié du temps pour la construction d’une maison en bois et ceci grâce aux fondations qui sont moins conséquentes. Aussi, certains éléments de construction peuvent être pré-construits en atelier. D’autre part, le temps de séchage est quasi absent ;
  • confort au quotidien : le bois est un excellent matériau isolant et offre un confort thermique supérieur au béton et est bien moins épais. De ce fait, vous gagnez en mètres carrés habitables avec une isolation performante ;
  • ambiance particulière : une maison en bois a un certain charme où il est nul besoin de trop travailler la décoration. Vivre dans une maison en bois est particulièrement plaisant si l’on apprécie les matériaux naturels.

 

Inconvénients d'une maison en bois :

  • mauvaise inertie thermique : si le bois est un isolant incomparable, celui-ci restitue dans la maison beaucoup plus rapidement la chaleur ou la fraîcheur que la pierre. Cet inconvénient peut être très bien atténué par l’installation d’un carrelage au sol, la mise en place de masses thermiques comme des murs de refend ou une cheminée en pierre, ainsi qu'un mode de chauffage et une ventilation appropriés ;
  • vulnérabilité aux parasites et à l'humidité  : le bois est facilement exposé à l'humidité, aux champignons, aux vers ou encore aux termites. Il est donc primordial de le traiter contre ces parasites avant que la maison soit construite et de l'entretenir d’une manière régulière ;
  • mauvaise image : il peut y avoir un amalgame dans l’inconscient collectif entre les maisons en bois et les cabanes de montagne délabrées peu résistantes. Cependant, de nos jours, les constructions sont faites avec des bois nobles et les maisons en bois sont plus solides que les maisons en pierre ou en métal !

 

Maison en bois : des jugements non fondés

 

Aujourd’hui, de fausses croyances subsistent sur les maisons en bois. Voici quelques idées reçues sur les maisons en bois :

L'isolation thermique

A-t-on davantage de difficultés à chauffer une maison en bois ? Il faut savoir que le bois est un excellent isolant qui stocke la chaleur pour la rétablir d’une manière progressive. Le bois va aussi se déclarer être un très bon régulateur d’humidité en diminuant la sensation de froid causée par cette humidité. Vous aurez moins besoin d’utiliser vos chauffages et vos dépenses énergétiques vous le confirmeront : une maison en bois permet d’économiser jusqu’à 30 % d’énergie comparé à une maison classique.

 

Le danger de l’ incendie

Est-ce que les maisons en bois sont plus susceptibles d’être brûlées plus facilement ? Voici le premier préjugé qui est souvent entendu : les maisons en bois ne sont pas davantage sujettes aux incendies comparé aux maisons classiques ! Cette idée n’est pas du tout justifiée. Les maisons en bois ne sont pas vulnérables, au contraire, elles sont justement plus résistantes en cas d’incendie vu que le bois est un matériau qui ne se consume qu’avec lenteur et qui ne s’effondrera pas comme le béton notamment.

 

La durée de vie

Une maison en bois a-t-elle une durée de vie plus courte ? Il est fréquemment pensé que les maisons en bois vieillissent mal alors que le bois est plus solide que les constructions classiques et se maintient très bien ! On en a la preuve puisque la plus ancienne maison en bois existe toujours, en Suisse et date du 13ème siècle ! Cependant, il est vrai qu’une maison en bois nécessite un entretien spécifique pour réduire le grisonnement qui n’est pas très esthétique et qui arrive avec le temps. Il faut en effet lasurer le bois naturel tous les 3 ans environ et repeindre les bardages tous les 10 ans.

 

Le tarif de l’assurance

Est-ce qu’il est plus onéreux d’assurer une maison en bois ? On pense fréquemment que les assureurs ne sont pas enthousiastes par les projets de construction de maison en bois. Néanmoins, le choix de ce matériau pour réaliser une construction de maison n’aura aucune conséquence sur le tarif de l’assurance dommages-ouvrage qu’il est conseillé de contracter avant le début des travaux. Concernant l’assurance habitation classique, les maisons en bois sont en définitive appréciées par les assureurs et particulièrement en cas d’incendie. Effectivement, il faut savoir qu’une maison en bois ne sera pas à détruire en cas d’incendie vu que le bois va sécher alors que le béton sera fragilisé par l’eau qui aura servie à stopper le feu.

 

L’isolation phonique

Est-ce que les maisons en bois sont davantage sonores que les maisons en pierre ? Auparavant, les maisons en bois pouvaient être bruyantes mais aujourd’hui les maisons en bois sont réalisées avec des matériaux performants pour réduire la propagation des bruits entre les sols, comme des isolants très épais ou des plaques acoustiques pour les sols. D’ailleurs, on peut affirmer qu’une maison en bois est davantage silencieuse qu’une maison classique étant donné le mélange de matériaux que demande une maison en bois.

 

Les choix de l’architecture

Est-ce que les maisons en bois ressemblent toutes à des chalets ? Les maisons en bois ne sont plus les chalets de montagne traditionnels ! De nos jours, il est possible de construire la maison en bois que vous désirez avec l’aide d’un architecte spécialisé car tous les styles sont possibles. Vous pourrez choisir parmi de nombreux matériaux, avec bardages de couleur, une toiture cintrée, etc. Il y a le choix !

 

 

Quelles essences de bois choisir pour une maison en bois ?

 

Pour assurer la solidité de la construction tout en préservant l’environnement, le choix d’une essence de bois conforme à vos besoins est indispensable. Voici des conseils essentiels :

  • Préférez un bois labellisé PEFC  (Programme Européen des Forêts Certifiées) ou FSC, qui assure que le bois provient de forêts gérées durablement ;
  • Optez pour un bois issu de forêts françaises ou européennes, moins dispendieux que du bois importé.

 

Essences de bois généralement utilisées pour la construction de maisons en bois

 

Essences de bois

Utilisations habituelles

Teintes

RobinierCharpente, ossature, bardage, parquet, lambris, terrasse, menuiseries intérieures et extérieuresBrun jaune à brun
HêtreBardage, parquet, lambris, terrasse, menuiseries intérieuresBrun jaune à brun
ChâtaignierCharpente, ossature, bardage, parquet, lambris, terrasse, menuiseries intérieures et extérieuresBrun jaune à brun
ChêneCharpente, ossature, bardage, parquet, lambris, terrasse, menuiseries intérieures et extérieuresBrun jaune
MélèzeCharpente, ossature, bardage, parquet, lambris, terrasse, menuiseries intérieures et extérieuresBrun clair
Western Red CedarCharpente, ossature, bardage, parquet, lambris, menuiseries intérieures et extérieuresBrun rouge
Pin SylvestreCharpente, ossature, bardage, parquet, lambris, terrasse, menuiseries intérieures et extérieuresRosé à rouge
DouglasCharpente, ossature, bardage, parquet, lambris, terrasse, menuiseries intérieures et extérieuresBrun rouge
Épicéa, sapin blancCharpente, ossature, bardage, parquet, lambris, terrasse, menuiseries intérieuresBlanc jaune

 

Maison en bois : comment entretenir le bardage ?

 

Le bois qui est employé pour la construction de maisons en bois est notamment traité pour faire face au temps qui passe, aux UV, à l’humidité, aux champignons, aux termites et divers parasites.

Pour entretenir une maison en bois, il suffit de prendre soin au bardage extérieur quand il est présent. Effectivement, l’extérieur d’une maison en bois peut être en torchis, à la chaux ou en crépi comme une maison classique où l’entretien sera le même.

Comme expliqué plus haut, un bardage en bois brut va se grisailler les 5 à 10 premières années après la construction. Cette décoloration n’est qu’esthétique et n’a pas de conséquence sur sa solidité et ses qualités techniques. Ce type de bois n’a nullement besoin d’entretien, sauf pour ces raisons esthétiques. Cette apparence grisée peut être ôtée grâce à un brossage de la façade et à l’occasion à l’aide d’un gel « dégriseur ».

Si le bardage en bois est lasuré, il sera utile de passer une couche de lasure transparente tous les 3 à 5 ans après un dépoussiérage et un ponçage. Il faut savoir que l’application d’une couche de lasure sur le bois juste après la construction de la maison fera en sorte de conserver la couleur du bois d’origine et le consolider.

Pour terminer, il faudra repeindre tous les 7 à 10 ans une façade en bois recouverte de peinture après l’avoir dépoussiérée et poncée. Si la peinture est à pigments clairs, l’entretien pourra se faire tous les 10 ans voire davantage.

 

 

Avec helloArtisan
réalisez vos travaux sereinement

Professionnel

4 500 professionnels
du bâtiment sélectionnés partout en France

Chantiers

De nombreux chantiers
réalisés tous les ans

Accompagnement

1 500 demandes de devis
tous les jours
partout en France

20 ans

20 ans d’expérience
dans les travaux avec la référence BATIWEB