Guide travaux : Les radiateurs électriques à inertie : un chauffage agréable, économique et d’avenir.

Trouver une solution de chauffage économique pour votre rénovation énergétique ou votre nouvel habitat est un enjeu essentiel, surtout lorsque l’on considère que le chauffage est un poste majeur de dépenses des ménages, 70 % de vos dépenses énergétiques étant consacrées au chauffage de votre maison. Une solution d’actualité qui sait allier confort thermique et économies d’énergie, est le radiateur électrique à haute performance. Aux convecteurs électriques classiques, préférez les radiateurs à inertie, dont nous allons détailler les avantages comme les inconvénients pour vous permettre de vous familiariser avec ce système de chauffage, choisis par un nombre toujours plus grand de ménages. 

 

 

Présentation générale des radiateurs à inertie

 

Dernier modèle des radiateurs, le radiateur à inertie assure une chaleur plus homogène et diffuse que ses congénères grâce à son mode de diffusion par rayonnement. Comme tous les radiateurs électriques, une résistance électrique en son intérieur va se transformer, par l’intermédiaire d’un fluide caloporteur (comme l’eau ou l’huile) ou du matériau du radiateur (fonte principalement), en chaleur pour la pièce. Cette diffusion de chaleur peut être de trois sortes : par convection en chauffant directement l’air environnant, par conduction ou par rayonnement infrarouge. Les radiateurs à inertie sont du dernier type, les infrarouges ainsi envoyés vont créer une chaleur homogène dans la pièce puisque l’air chauffé par le radiateur va monter, car l’air chaud est plus léger que l’air froid, et la pièce en bénéficie pour une chaleur douce et constante. C’est le chauffage électrique le plus confortable car le principe d’inertie permet de diffuser la chaleur progressivement, même lorsque le radiateur est éteint, limitant ainsi le nombre de déclenchements et réduisant par la même occasion votre facture d’énergie. En plus d’utiliser une énergie plus responsable que les énergies fossiles, le radiateur électrique à inertie chauffe rapidement votre habitat

 

Cependant il est un point essentiel pour profiter réellement des économies d’énergie qu’il permet de réaliser, le radiateur à inertie doit être couplé à une bonne isolation de votre logis : c’est le premier état des lieux à faire. Des pertes en énergie peuvent arriver si vos cloisons ou fenêtres sont des passoires thermiques, la conséquence sera une facture éminemment plus chère, ainsi qu’un gaspillage énergétique peu écologique. N’oubliez pas que 70 % de vos dépenses énergétiques sont consacrées au chauffage de votre maison, et qu’une mauvaise isolation pourra provoquer une déperdition jusqu’à 25% de chaleur. Quelques signes vous indiqueront si votre logement est dans un tel cas de figure : des courants d’air venant de l’extérieur mais que vous sentez derrière les fenêtres ou portes, des murs froids ou humides, des pièces spécifiques difficiles à chauffer, une température intérieure qui varie significativement en fonction de la température externe, ou encore une fonte rapide de la neige sur votre toiture en hiver. Ce dernier critère indique une mauvaise isolation thermique des combles, laissant échapper la chaleur de votre logement. Pour avoir le cœur net quant aux faiblesses isolatrices de votre logement, faites appel à un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE). 

 

Vous aurez par la même occasion la réponse quant aux travaux à réaliser pour renforcer votre habitation : double-vitrage, isolation renforcée des combles, des murs... Les coûts de ces travaux pourront être amortis par la baisse de votre facture énergétique d’une part, et par les nombreuses aides étatiques à la rénovation thermique et écologique auxquelles vous pourriez être éligible. Une fois que vous vous êtes assuré d’une bonne isolation thermique, il vous reste à vous décider quant à quelle catégorie de radiateurs à inertie vous allez choisir. Il en existe deux principales : les radiateurs électriques à inertie fluide, dans lesquels la résistance électrique est plongée au sein d’un fluide caloporteur comme l’eau ou l’huile, ou les radiateurs à inertie sèche, dans lesquels la résistance électrique est en contact direct avec le matériau du radiateur. Voyons en détail les avantages et inconvénients respectifs de ces modèles.

 

 

Avantages et inconvénients des radiateur électriques à inertie sèche et fluide

 

Il est impératif de préciser en premier lieu que le choix du radiateur se fait en fonction de là où vous souhaitez l’installer : leur performance est dédiée à des pièces spécifiques de votre logement. A titre d’exemple, un radiateur à inertie sèche est plus adapté pour un emploi dans une pièce à vivre. Plus durable dans le temps, une chaleur lente à monter mais bien diffusée, le radiateur à inertie sèche garantira un confort thermique dans vos pièces conviviales. Le matériau du radiateur peut stocker une grande chaleur et donc la diffuser, même éteint, pendant longtemps. Notons en plus qu’il est moins cher à l’achat qu’un radiateur à inertie fluide. Ce dernier est plus cher mais permet de chauffer plus rapidement votre pièce, il est alors particulièrement adapté pour des pièces moins usitées comme les chambres ou les salles de bains, afin de les chauffer rapidement lorsque vous en avez besoin. 

 

La fourchette de prix est de 140 euros à 1200 euros. Les modèles moyens tournent autour des 500 euros. Il est évident que les modèles les moins chers seront moins puissants mais surtout moins durables et résistants. Le prix de votre chauffage est donc à multiplier par le nombre de radiateurs dont vous voulez vous doter, avant d’y ajouter votre facture annuelle d’énergie. Sur ce point il est impératif de souligner de nouveau l’importance capitale de l’isolation si vous comptez vous chauffer à l’électrique. En effet, l'électricité est un des combustibles les plus chers. Cependant les nouveaux modèles à inertie que nous vous avons présentés ont la particularité d’avoir un rendement de près de 100%, c’est-à-dire que l’électricité consommée par le radiateur est entièrement transformée en chaleur. De plus les matériaux constituant ces radiateurs émettent parfaitement la chaleur, la stockant même pour pouvoir la diffuser encore longtemps quand bien même le radiateur est éteint. 

 

Cela permet finalement de réaliser des économies d’énergie qui amortiront votre investissement de base pour l’acquisition de ces radiateurs. Vous êtes également maîtres du prix qu’il vous convient de dépenser pour vos radiateurs : il est en effet variable selon la qualité, la durabilité, la marque et même l’esthétique. Vous économiserez aussi les coûts d’entretien, souvent nécessaires pour les systèmes de chauffage, qui sont ici minimes puisque se réduisent à un dépoussiérage régulier pour ne pas abîmer votre radiateur. Si vous l’entretenez correctement de la sorte, sa durée de vie sera importante. 

 

Un point négatif à soulever cependant, bien qu’il paraisse évident, c’est votre dépendance à l’électrique pour vous chauffer : une panne de courant et vous voilà privés de chaleur. Finalement notez que sa pose est extrêmement simple, elle ne nécessite pas de travaux particuliers ni de tuyauterie ou de chauffage central, contrairement à d’autres systèmes, c’est donc un chauffage commode et rapide à mettre en place (de l’ordre d’une journée). Il suffit de l’installer au mur et de faire relier, par un professionnel, le radiateur au système électrique, grâce à une prise avec une ligne électrique indépendante. 

 

Impact écologique et aides à l’achat

 

Un chauffage exclusivement électrique est synonyme d’un combustible cher, il est cependant plutôt responsable par rapport à d’autres combustibles comme les énergies fossiles. Jusqu’à présent la production de l’électricité est assurée en France en grande partie par l’énergie nucléaire dont les déchets d’uranium posent problèmes pour l’environnement, même si le nucléaire ne rejette finalement que de la vapeur d’eau. La part d’énergie renouvelable dans le parc électrique français devrait cependant augmenter irrémédiablement car la France s’est engagée dans une sortie très progressive du nucléaire et du fossile. L’électrique est donc une solution de chauffage d’avenir, et certains modèles intelligents gèreront une parfaite consommation pour garantir votre confort thermique à moindre coût  énergétique, réduisant ainsi les émissions carbone. A ce titre, certaines aides existent pour remplacer vos radiateurs électriques vieillissants et moins technologiques par des radiateurs à inertie modernes. La prime Coup de Pouce Chauffage, à demander avant de signer un devis avec un artisan, permet d’offrir 100 euros par radiateur acheté pour les ménages dits modestes et très modestes, et de rembourser 50 euros par radiateurs pour les autres ménages. Par ailleurs, la prime EDF Mon chauffage durable vous permet de bénéficier d’un chèque de 60 à 130 euros par radiateur selon vos ressources. Entamez la démarche directement sur leur site. Ce coup de pouce chauffage pour radiateurs électriques est également disponible chez d’autres distributeurs comme Engie ou Total, le montant de ces aides étant aussi variable en fonction de vos revenus vous devez en estimer le montant sur leurs sites respectifs. Plus de 9 millions de ménages sont déjà équipés d’un système de chauffage électrique, vous avez maintenant les clés pour décider d’en faire partie. 

Le saviez-vous
Le saviez-vous ?

Le financement d'une pompe à chaleur peut être pris en charge jusqu'à 50 % ou plus, suivant les revenus du ménage et les conditions d'achat. Installer une pompe à chaleur est une démarche écologique mais aussi économique !

Consultez notre guide prix pour en savoir plus
Idées

Guide travaux

Retrouvez tous nos guides pour réussir vos travaux !

Avec helloArtisan
réalisez vos travaux sereinement

Professionnel
4 500 professionnels
du bâtiment sélectionnés partout en France
Chantiers
+ de 50 000 chantiers
réalisés par an
Accompagnement
1 500 demandes de devis
tous les jours
partout en France
20 ans
20 ans d’expérience
dans les travaux avec la référence BATIWEB