Guide travaux : Pose d’un carrelage mural : tout ce qu’il faut savoir

Le carrelage mural offre un large choix en gammes de coloris, finitions et en prix. S’il a toujours la cote, il est cependant plus délicat à poser par rapport à un carrelage au sol. Pas d’improvisation, sous peine de risquer de casser vos carreaux ! Nous avons répertorié quelques conseils utiles pour la pose d’un carrelage mural, mais il faudra éviter de se lancer dans ce travail si vous ne vous y connaissez pas suffisamment. N’hésitez pas à vous adresser alors à un carreleur professionnel pour une pose impeccable !

 

Pourquoi choisir le carrelage mural ?

 

Le carrelage mural est quasiment indémodable. Si vous choisissez une belle qualité, vous ne le regretterez pas car il vous durera longtemps, à condition d’avoir été bien posé dès l’origine. 

Le carrelage mural offre de nombreux atouts : 

  • Il est très esthétique et raffiné ;
  • Les choix en tailles, formes, coloris, finitions sont nombreux ;
  • Il s’adapte à toutes les pièces de votre maison ;
  • Il s’accorde aussi bien avec le moderne qu’avec l’ancien ;
  • Etc.

La tendance de cet été est aux carreaux de faïences très colorés aux motifs floraux et aux aspects patchworks pour s’accorder à un intérieur nature et cosy. 

Côté prix, il y en a vraiment pour tous les budgets. Cependant, évitez absolument d’opter pour un carrelage de premier prix car le bas de gamme risque de ne pas offrir la qualité adéquate et une pérennité suffisante. 

Vous pouvez choisir votre carrelage dans des enseignes spécialisées, vous faire une première idée sur les différents modèles en surfant sur les sites internet des fabricants ou encore demander l’avis d’un carreleur professionnel qui pourra vous fournir le carrelage adapté à vos besoins et en faire la pose. 

 

La pose du carrelage : une étape complexe

 

Le carrelage n’est pas toujours facile à poser et la tâche est d’autant plus complexe lorsqu’il s’agit d’une rénovation car le support mural devra être parfaitement nettoyé et lisse avant de poser le carrelage neuf. 

Les professionnels vous feront un devis en tenant compte de toutes les complexités de l’habitation (surface de pose, qualité du support, type de pose…).

Sachez qu’une pose adhésive (qui utilise une colle en pâte) est souvent à privilégier par rapport au mortier-colle. D’autre part, il ne faut pas commencer le travail de pose dans n’importe quel sens, mais préparer tout d’abord un plan de pose en tenant compte des écueils rencontrés (contour de fenêtres par exemple). Avant tout, le support mural devra être en parfait état (plan, lisse et propre).

 

Pose du carrelage mural : la préparation du support, une étape clé

 

Un support impeccable est essentiel avant de faire la pose du carrelage mural. Que faire si ce n’est pas le cas ? 

Si votre mur n’est pas parfaitement plat, on appliquera des plaques de plâtre ou encore un enduit adapté au mur, afin de rectifier le tir. Cependant, lorsque l’on parle de mur plan, la tolérance de plus ou moins 3 mm sous une mesure de 2 m est acceptable. N’hésitez pas à consulter un carreleur professionnel, si vous avez des doutes. 

Si votre mur n’est pas lisse et en bon état, vous pouvez par ailleurs le lisser avec un papier de verre pour ôter proprement une ancienne peinture qui donne de la rugosité à votre surface. Cette opération va permettre à votre colle d’avoir une bien meilleure prise.

Si le plâtre est encore friable, appliquez un fixateur pour durcir le plâtre avant de coller votre carrelage mural. Enfin, sur un ancien carrelage, il est recommandé d’appliquer un primaire d’accroche pour faciliter l’étape suivante.

 

Les produits recommandés pour le carrelage au mur

 

Pour un carrelage mural d’intérieur, privilégiez l’adhésif au mortier-colle car la pose et la finition seront plus soignées avec l’adhésif.  L’application se fera à l’aide d’un peigne cranté de 6 mm de largeur pour des carreaux dont la taille est inférieure ou égale à 30 cm de côté. 

Pour des carreaux de plus grande taille, des dents plus larges seront plus appropriées pour un encollage côté carreau et côté mur parfaitement réussi.

Attention, les carreaux de faïence, souvent privilégiés pour les murs sont très fragiles. Vous devrez donc faire attention en manipulant et collant vos carreaux.

 

Un impératif : préparer un plan de pose pour votre carrelage mural !

 

Le plan de pose, que l’on appelle aussi calepinage dans le milieu professionnel du carrelage, permet d’éviter les loupés, de ne pas gaspiller vos carreaux et enfin d’aboutir à un travail réfléchi et donc esthétique. 

Certains logiciels permettent d’agencer plus facilement les carreaux surtout s’il s’agit de se lancer dans de la mosaïque qui reste un travail très pointilleux. 

Grâce au calepinage, vous pourrez travailler en amont sur les effets visuels souhaités (exemple : damier, cabochon ou fresque). Quant aux coupes, elles seront prévues de façon plus judicieuse.

 

Soyez attentif lors de la pose des tout premiers carreaux muraux !

 

Partir au plus droit est essentiel pour assurer la cohésion de l’ensemble et ne pas avoir des motifs qui penchent. Les premiers carreaux muraux posés vont donc déterminer le bon alignement des suivants. L’utilisation de deux tasseaux croisés qui seront fixés sur le mur, pourront vous aider dans cette opération délicate.

Le premier tasseau, posé horizontalement à l’aide d’un niveau va servir pour mesurer la hauteur d’un carreau (y compris la largeur de joint) tandis que le deuxième tasseau, posé perpendiculairement va servir à mesurer la largeur du carreau + joint. Vérifiez que l’ensemble soit droit, avant de commencer à poser votre premier carreau à l’intersection. 

La progression du travail va généralement de bas en haut et il vous faudra attendre 24 h pour pouvoir retirer les tasseaux en respectant suffisamment le temps de séchage.

L’alignement devra être vérifié au fur et à mesure avec un niveau à bulle. Utilisez aussi une règle de maçon pour plus de précision lors de l’application. Vous pouvez aussi vous servir d’un petit maillet bien amorti pour bien fixer le carreau. Tapez par petits coups car la faïence est fragile et un trop grand coup pourrait fendiller le carreau.

Comme on le constate, la pose d’un carrelage mural est un travail long, rigoureux et qui demande beaucoup de patience. Il faut travailler les bras en l’air lorsque vous évoluez vers le haut et faire attention à chaque étape de pose en respectant les temps de séchage. 

Tout le monde n’aura pas forcément les compétences requises pour la pose d’un carrelage mural. Si c’est le cas, au lieu d’endommager vos carreaux ou de risquer une pose mal faite ou de guingois, faites plutôt appel à un carreleur professionnel qui aura la parfaite maîtrise de toutes les techniques de pose. 

Demandez plusieurs devis en fonction du travail à faire et de la surface de votre pièce et n’hésitez pas à faire jouer la concurrence. 

Le saviez-vous
Le saviez-vous ?

Le financement d'une pompe à chaleur peut être pris en charge jusqu'à 50 % ou plus, suivant les revenus du ménage et les conditions d'achat. Installer une pompe à chaleur est une démarche écologique mais aussi économique !

Consultez notre guide prix pour en savoir plus
Idées

Guide travaux

Retrouvez tous nos guides pour réussir vos travaux !

Avec helloArtisan
réalisez vos travaux sereinement

Professionnel
4 500 professionnels
du bâtiment sélectionnés partout en France
Chantiers
+ de 50 000 chantiers
réalisés par an
Accompagnement
1 500 demandes de devis
tous les jours
partout en France
20 ans
20 ans d’expérience
dans les travaux avec la référence BATIWEB