Guide travaux : faut-il rénover ou changer le bardage lors d'une rénovation de façade ?

Il existe plusieurs types de matériaux pour réaliser le bardage de façade d’une maison. Toutefois, le bois est souvent le plus demandé : chaud, esthétique, il représente aussi un bon moyen d’apporter une meilleure isolation thermique à votre bien immobilier. Mais puisque l’on parle de bardage, savez-vous ce que c’est ? Connaissez-vous tous les matériaux utilisés pour fabriquer un bardage ? Quand faut-il rénover un bardage ou carrément le changer ? Quels sont les tarifs des différents modèles de bardages ? On vous dit tout.

 

Bardage en bois : présentation

 

Pour ceux qui ne connaissent pas le principe, rappelons que le bardage se compose d’éléments de parements (lames de différents modèles – voir plus loin) placés sur une ossature bois ou métal. L’ossature est elle-même fixée sur la maçonnerie de la maison.

Le matériau bois est intéressant car il est particulièrement isolant (isolation thermique par l’extérieur, mais aussi isolation acoustique). Le bardage bois n’est donc pas seulement un choix esthétique pour une façade mais aussi un choix écologique et économique puisqu’une isolation thermique améliorée représente une consommation de chauffage moins importante et une facture allégée.

Une vieille façade qui présente des irrégularités et n’est pas parfaitement plane verra son aspect nettement amélioré grâce à la pose d’un bardage.

Le bardage, en ne nécessitant pas de gros travaux, offre une bonne résistance aux intempéries et résiste aux chocs, à condition cependant de choisir un bardage de bonne qualité

La première étape est donc de bien choisir votre bardage et surtout de faire appel à des professionnels pour évaluer le coût des travaux. Un devis détaillé et chiffré vous permettra d’avoir une idée plus juste de votre budget travaux. Le coût de la main d’œuvre dépend bien sûr de l’état de la façade et de sa surface, ainsi que de la complexité du chantier. Dans tous les cas, une pose de bardage ne s’improvise pas et celui-ci doit être suffisamment ventilé pour éviter la moindre rétention d’eau due à la condensation ou aux infiltrations. Il faut d’ailleurs systématiquement ajouter un pare-pluie entre le mur et la lame d’air. A laisser faire à des experts, donc !

Cela dit, le bardage est adapté à tous les matériaux de façade. Vous pouvez donc faire ce choix avec une ossature bois, autant que sur une façade en pierres, en briques ou en béton.

 

 

Les différents types de bardage pour une maison

 

Il existe différents types bardages et le choix se fera sur des critères de préférences, d’esthétisme, de budget.

 

Le bois

Lames en bois massif

Le bois massif est particulièrement esthétique et, bien sûr, le choix d’une essence plus rare impliquera un coût. Dans l’ensemble les bois massifs offrent une excellente isolation thermique. Certaines essences sont résistantes aux changements de climats par nature (exemple : Red Cedar, mélèze ou pin Douglas) d’autres recevront un traitement spécifique avant leur utilisation (exemple : peuplier, frêne ou pin maritime). Ce traitement thermique consiste à chauffer le bois par progressions jusqu’à atteindre une haute température : on parle de sa « rétification ». On peut alors utiliser des bois locaux rétifiés en ayant un bel aspect esthétique digne des bois exotiques et la même résistance thermique, en réduisant l’empreinte carbone que représente l’importation et le transport de bois venant de loin.

L’étape suivante consiste à personnaliser le matériau en appliquant, selon les goûts de chacun une simple lasure ou une peinture (sur site directement ou au préalable en usine). 

Côté budget, comptez environ 65 à 90 euros du m² TTC (pose incluse)  pour un bardage bois massif et de 85 à 120 euros du m² TTC si vous optez pour un bardage de couleur (pose comprise).

Lames en lamellé-collé

Le lamellé-collé est obtenu par un travail de fixation des lames de bois sous pression. Elles sont intéressantes par rapport à un bardage de lames en bois massif car ces lames peuvent permettre des longueurs et des largeurs plus importantes tout en offrant une durabilité du matériau équivalente et les mêmes avantages que le bois massif (esthétisme, isolation…).

Côté budget, comptez environ 85 à 180 euros du m² TTC (pose comprise).

Lames en bois composite

Certes plus cher à l’achat, le bois composite offre plus d’avantages que le bois massif, notamment des lames imputrescibles, très résistantes aux écarts de climats et aux caprices du temps et qui ne se fendent pas. Ces avantages sont dus à une composition particulière à base de particules et de fibres de bois recyclé et de résines polymères qui donnent à l’ensemble un aspect esthétique complètement similaire au bois mais lui confère plus de résistance.

Côté budget, il faudra tout de même débourser entre 150 et 200 euros du m² TTC (pose comprise).

Le contreplaqué

Offrant un style très contemporain, les panneaux de contreplaqué destinés au bardage extérieur d’une maison doivent avoir des caractéristiques techniques particulières et avoir une matière première de qualité CTB-X. Le contreplaqué se fabrique à partir de feuilles de bois collées entre elles et pour en faire un bardage, le professionnel devra effectuer auparavant un travail de calepinage. 

Côté budget, le coût d’un bardage en contreplaqué s’élève en moyenne à 85 et jusqu’à 150 euros du m² TTC (pose comprise).

 

Le mix fibres de cellulose et ciment

Le matériau est obtenu par mixage de ciment et de fibres de cellulose qui offrent l’apparence du bois et se déclinent dans plusieurs teintes. Ce type de bardage disponible en lames ou en panneaux, est très résistant (climat, feu, insectes, humidité).

Côté budget, le coût d’un bardage en ciment et fibres de cellulose sera compris entre environ 100 et 150 euros du m² TTC (pose comprise).

 

Les pierres minces

Il s’agit plutôt de petites pierres (15 à 30 mm) clipsées ou fixées sur un dispositif en acier inoxydable. Ce type de bardage est esthétique et offre un choix de modèles selon les types de pierres choisies. Il est cependant conseillé pour les façades peu volumineuses.

Côté budget, le coût d’un bardage en pierres minces sera en moyenne de 100 euros du m² TTC (pose comprise).

L’ardoise

Il existe deux types de bardage en ardoise : les ardoises naturelles ou les ardoises en fibres de ciment. Ces dernières offrent plus de choix dans les colorations. 

Côté budget, le coût d’un bardage en ardoise sera en moyenne de 100 euros du m² TTC (pose comprise).

 

Les parements en terre cuite

Des briques de terre cuite, des panneaux ou encore des tuiles de terre cuite sont autant d’aspects des parements de terre cuite qui servent à fabriquer un bardage, offrant toute une gamme de coloris. La maçonnerie absorbe plus facilement les apports solaires avec ce type de matériau mais le bémol est sa plus grande fragilité par rapport à d’autres matériaux.

Côté budget, le coût d’un bardage en pierres minces sera en moyenne de 90 euros du m² TTC (pose comprise).

 

 

Comment entretenir un bardage de maison ?

 

A chaque matériau, son type d’entretien. Vous n’entretiendrez donc pas de la même manière un bardage en bois massif qu’un bardage en fibres de ciment ou en terre cuite.

Le bois massif prend souvent un aspect grisé au fil du temps : cela est dû à l’exposition du matériau aux rayons solaires et aux effets de la lune. A défaut de pouvoir totalement empêcher ce phénomène, il est possible de le ralentir grâce à un entretien régulier et adapté. Les durées de vie varient selon les essences et les traitements d’origine, de 10 à 30 ans.

Le bois composite et le ciment demandent moins d’entretien (un nettoyage une fois par an) et sont plus résistants aux intempéries. Quant aux bardages en terre cuite ou en pierres, ils sont soumis environ tous les 5 ans (plus fréquemment, selon les conditions climatiques) à un nettoyage minutieux et un traitement adapté pour décaper, ôter les mousses et les apparitions de lichens sur leur surface.

Vérifiez régulièrement qu’aucun élément du bardage de votre maison ne bouge ou ne change d’aspect.

Il est important de garder les coordonnées de l’entreprise qui vous a fait la pose de votre bardage. Elle pourra d’ailleurs vous proposer de vérifier régulièrement l’état général du bardage et d’en assurer l’entretien régulier. 

 

 

Le bardage de ma maison doit-il être remplacé ou juste rénové ?

 

Premier cas : je remplace le bardage car…

  • Le bardage en bois est fendu ;
  • Le bardage est en mauvais état général (les lamelles se décollent) ;
  • Le bardage terre cuite est endommagé (nombreux éclats visibles dans le bardage) ;
  • L’ensemble offre un aspect inesthétique et même après un entretien soigneux, l’aspect d’origine n’est pas revenu ; 
  • J’ai envie de changer ce bardage qui ne me convient plus pour un autre matériau ;
  • J’ai envie d’un bardage d’un autre coloris : je veux donner un coup de neuf à ma maison avant une mise en vente et apporter une plus-value grâce à un coloris différent.

Deuxième cas : je fais rénover le bardage car…

  • Le bardage en bois a perdu sa couche protectrice, il est temps de faire un traitement ;
  • La teinte du bois s’est éclaircie mais l’ensemble reste en bon état : il faut entretenir et traiter le bois ;
  • La mousse est apparue sur le bardage en tuiles ou en pierre : il faut procéder à un bon démoussage et faire l’entretien de l’ensemble ;
  • La pollution a assombri le bardage en pierres : il n’est plus l’éclat d’origine. Il faut faire un entretien et un décrassage et démoussage des pierres.

Si le doute persiste, n’hésitez pas à contacter un professionnel pour demander un avis. Envoyez-lui au besoin des photos du bardage et de ses différentes problématiques ou demandez une visite d’experts pour savoir s’il faut juste entretenir le bardage ou le remplacer. 

 

Avec helloArtisan
réalisez vos travaux sereinement

Professionnel

4 500 professionnels
du bâtiment sélectionnés partout en France

Chantiers

De nombreux chantiers
réalisés tous les ans

Accompagnement

1 500 demandes de devis
tous les jours
partout en France

20 ans

20 ans d’expérience
dans les travaux avec la référence BATIWEB