Aides isolation 2023 : comment réduire le coût des travaux ?

29 novembre 2022

Pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) en consommant moins d’énergie, tout en faisant des économies intéressantes, il faut penser à bien isoler son logement. Depuis quelques années, les travaux d’isolation thermique sont favorisés par l’État et les collectivités, qui ont déjà octroyé des aides financières les années précédentes. Qu’en sera-t-il pour 2023 ? Quelles seront les aides financières encore disponibles qui pourront permettre de bien isoler son logement sans faire de trop grosses dépenses en travaux ? On vous dit tout.

 

Isolation thermique : où en êtes-vous en 2023 ?

 

L’isolation thermique d’une maison ou d’un appartement doit être revue si vous sentez passer l’air autour des fenêtres, de la porte ou si vous avez une sensation de murs froids sur certains murs de votre maison, en particulier ceux qui sont les plus au nord. 

Pour garantir une bonne isolation thermique, il faut d’abord vérifier le DPE(Diagnostic de Performance Énergétique) qui est remis avec le dossier technique lors de l’achat de votre maison. Ce document est valable dix ans et, si vous ne savez pas où vous en êtes au niveau de l’isolation, il faudra faire refaire un diagnostic par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). 

Les déperditions de chaleur les plus importantes sont celles qui concernent la toiture (jusqu’à 30 % de déperditions selon l’ADEME). Mais des fenêtres en simple vitrage, des menuiseries anciennes, des murs qui n’ont jamais été isolés sont tout aussi problématiques. 

De plus, sachez que si vous devez changer votre système de chauffage, il vaudra mieux commencer par bien isoler votre maison, avant de faire tout changement de chauffage afin de ne pas choisir un chauffage avec une performance surdimensionnée par rapport à vos besoins réels. 

Pour votre confort, pour garder une maison saine (bonne isolation, bonne étanchéité pour ne pas avoir de problèmes d’humidité), pour ne pas trop consommer en chauffage l’hiver ou en climatisation l’été, il est donc essentiel de procéder à des travaux de rénovation énergétique. 

Pour donner un coup de pouce aux Français et favoriser la mise en place de ces travaux, l’État continue d’accorder un certain nombre d’aides financières pour l’isolation en 2023.

 

Quelles seront les aides financières pour réduire le coût de vos travaux d’isolation en 2023 ? 

 

Dispositif MaPrimeRénov’

Mise en place pour remplacer l’ancien CITE (Crédit d’Impôt Transition Énergétique) et les aides de l’ANAH (Agence Nationale de l’habitat). Le dispositif MaPrimeRénov' a, lui, été reconduit.

Ce dispositif d’aides concerne tous les propriétaires quels que soient leurs revenus. Il s’adresse aussi aux copropriétés, ainsi qu’aux propriétaires bailleurs n’habitant pas dans le logement. 

L’habitation concernée par les travaux doit avoir été construite depuis au moins quinze ans. Si la demande concerne le remplacement d’une chaudière fioul, on demandera alors que le logement ait au moins 2 ans d’ancienneté.

Le calcul de cette aide se fait au cas par cas et prend en compte les montants de revenus du foyer, ainsi que le gain énergétique obtenu par les travaux de rénovation concernés.

 

Ma PrimeRénov’ Sérénité, c’est quoi ?

Ce dispositif englobe l’aide MaPrimeRénov’ et l’ancienne aide de l’ANAH « Habiter mieux Sérénité ». Ce dispositif va concerner plus spécifiquement les ménages ayant des revenus modestes ou très modestes et ne pouvant entamer des travaux de rénovation énergétique dans leur logement sans avoir une aide spécifique pour la mener à bien. Un projet de rénovation énergétique globale de leur logement pourra donc être pris en charge en 2023, selon le montant des revenus du foyer.

Cette aide s’adresse plus spécifiquement à des propriétaires occupants, pour un logement individuel, ou encore des propriétaires bailleurs ou des syndicats de copropriétaires. 

Comme pour le dispositif MaPrimeRénov', pour être éligible à l’aide MaPrimeRénov' Sérénité en 2023, le logement doit avoir plus de 15 ans. Toutefois, les deux dispositifs – MaPrimeRénov' et MaPrimeRénov' Sérénité – ne sont pas cumulables.

 

A savoir : pour percevoir l’une ou l’autre de ces aides, il faut impérativement faire effectuer vos travaux d’isolation thermique ou de rénovation par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).  

Chiffrez votre projet d'isolation thermique 

 

 

L’Eco-PTZ (éco-prêt à taux zéro)

Pour financer vos travaux d’isolation, vous pouvez encore demander un prêt à taux zéro (Eco-PTZ) auprès des banques adhérant à ce dispositif en 2023. En effet, ce dispositif a été prorogé jusqu’à la date du 31 décembre 2023. 

Il permet, sur présentation de vos devis travaux, d’obtenir un prêt bancaire pouvant s’élever à 
50 000 euros (Cf. art. 86 de la loi de finances pour 2022), alors qu’il plafonnait auparavant à 30 000 euros. 

Il est octroyé sans condition de ressources, mais ne pourra concerner que les travaux effectués dans des logements localisés en France. A la date de commencement des travaux, il faut justifier que le logement à plus de 2 ans. D’autre part, en ce qui concerne le propriétaire bailleur qui demande un prêt pour son logement, le bien loué doit l’être en tant que résidence principale.

Il est applicable aux propriétaires occupants ou aux propriétaires bailleurs, aux propriétaires en copropriété ou encore aux sociétés civiles qui ne sont pas soumises à l’ISS (l’impôt Sur les Sociétés) dont l’un des associés, au moins, représente une personne physique.

 

Le dispositif Coup de Pouce économies d’énergie

Et plus particulièrement, la Prime Coup de pouce isolation permet de financer une partie de vos travaux d’isolation. Ce dispositif a été mis en place depuis 2019 et concerne tous les ménages. Outre la prime Coup de Pouce Isolation, il permet d’autres types de primes : Coup de Pouce chauffage, Coup de Pouce thermostat avec régulation performante, Coup de pouce Rénovation globale.

Le montant de la prime versée sera calculée en fonction des revenus du ménage. 

Ce dispositif peut être cumulable avec l’aide MaPrimeRénov' ou avec l’Eco-PTZ. En revanche, il n’est pas possible de le cumuler avec le dispositif CEE. 

 

Le chèque énergie pour vos travaux de rénovation

Ce dispositif sous forme de chèque nominatif envoyé aux ménages permet, notamment, le paiement des factures d’énergie, mais peut aussi permettre de financer certains travaux, comme les travaux d’isolation par exemple. Son montant peut aller de 48 euros à 277 euros par an.

Les bénéficiaires sont déterminés selon les revenus du foyer. Le chèque énergie est plutôt réservé aux personnes aux revenus modestes et le montant se détermine au moyen du revenu fiscal de référence. 

 

Aides des fournisseurs d’énergie (dispositif CEE)

Les entreprises qui fournissent de l’énergie, comme EDF ou Total, proposent certaines aides pour des travaux réalisés par des professionnels RGE (Reconnus Garants de l’Environnement). En contrepartie, ces fournisseurs peuvent produire des certificats (CEE) qui attestent auprès de l’État qu’elles ont rempli leurs obligations. L’objectif est d’inciter les particuliers à effectuer des travaux de rénovation thermique et à réaliser des économies sur la dépense en énergies.

Ces aides vont concerner aussi bien les propriétaires que les locataires, pour une habitation principale ou pour une habitation secondaire.

 

TVA réduite (5,5 %)

Les travaux d’amélioration énergétique peuvent vous faire bénéficier d’une TVA à taux réduit de 5,5 %. Ce dispositif concerne les locataires, les occupants d’un logement à titre gratuit, les propriétaires occupants ou les propriétaires bailleurs, les syndicats de propriétaires et les SCI. Le logement, qu’il s’agisse d’un appartement ou d’une maison, doit être habité soit en résidence principale, soit en résidence secondaire.

Le logement doit avoir été construit depuis plus de deux ans. 

 

Les aides des collectivités locales

Pour réaliser des travaux d’amélioration énergétique dans votre logement, de nombreuses aides locales sont disponibles. Renseignez-vous auprès de votre mairie, ainsi que des collectivités locales.

C'est l’ANIL (Agence Nationale pour l’Information sur le Logement) qui se charge de répertorier les aides selon les régions.

Les aides financières vont permettre de faire baisser considérablement la facture des travaux d’isolation. Pour évaluer vos aides, en 2023, pour l’isolation thermique, il est recommandé d’évaluer d’abord le montant de l’ensemble de vos travaux et de demander des devis chiffrés et détaillés. Certains serviront à calculer le gain énergétique de vos travaux d’isolation et de déterminer le montant de vos aides. 

Partagez cet article

Vous souhaitez une estimation pour vos travaux

helloArtisan vous accompagne de la simple mise en relation avec un professionnel de qualité jusqu'à la prise en charge de A à Z de vos projets de constructions ou d'extensions.
Obtenez des devis ! Trouvez des professionnels à côté de chez vous.

Avec helloArtisan
réalisez vos travaux sereinement

Professionnel

2 500 professionnels
du bâtiment sélectionnés partout en France

Chantiers

De nombreux chantiers
réalisés tous les ans

Accompagnement

1 500 demandes de devis
tous les jours
partout en France

20 ans

20 ans d’expérience
dans les travaux avec la référence BATIWEB