Retour au haut de page
1 votes ( 5.00 )

L’agrandissement d’une maison est une bonne idée lorsqu’on a besoin de plus d’espace et qu’on souhaite changer un peu l’allure de sa maison. Ces travaux permettent de ne pas déménager si l’on aime particulièrement l’endroit où l’on vit mais pour agrandir sa maison il y a des règles à suivre et des erreurs que l’on peut éviter. Voici 7 conseils pour agrandir sa maison.

Agencer une nouvelle cuisine, aménager une pièce de travail, une nouvelle chambre… Agrandir sa maison permet de concrétiser la majorité de ces projets sans se déplacer de son lieu de vie. Mais pour agrandir sa maison il faut suivre certaines règles qu’on ne peut ignorer sous peine de mettre en péril son bien.

Voici 7 conseils primordiaux pour agrandir sereinement sa maison :

  1. Réglementation pour l’agrandissement de sa maison
  2. Prendre en compte son voisinage
  3. Savoir bien choisir la solution d’agrandissement de sa maison
  4. Choisir le type d’agrandissement selon les pièces existantes de sa maison
  5. Savoir choisir ses matériaux pour l’agrandissement de sa maison
  6. Savoir estimer le budget de l’agrandissement de sa maison
  7. Bien étudier le terrain avant l’agrandissement de sa maison

 

 

Projet d’agrandissement

Prix TTC au m2

Extension de maison en acier

Entre 1 700 et 3 100 €

Extension de maison en parpaing

Entre 1 200 et 2 500 €

Extension de maison en bois

Entre 1 100  et 1 500 €

Véranda

Entre 300 et 2 000 €

Surélévation de maison

Entre 1 800 et 2 200 € (sans aménagement)

Entre 2 600 et 3 000 € (avec aménagement)

1 - Réglementation pour l’agrandissement de sa maison

      Quelles sont les démarches nécessaires à effectuer pour l’agrandissement de votre maison ?

  • Pour un agrandissement en briques, en bois ou en moellons dont la surface habitable est supérieure à 40 m2, il est obligatoire de faire une demande de permis de construire ;
  • pour les demandes d’extension situées en zone urbaine régie par un plan local d’urbanisme (PLU), il faudra faire une déclaration préalablement aux travaux pour les extensions en L comme pour les agrandissements en bois dont la surface habitable est comprise entre 5 et 40 m2 ;
  • dans le cas d’une demande d’agrandissement qui est de la même surface habitable à plus de 170 m2 SHON (150 m2 de surface plancher), une demande de permis de construire est obligatoire ainsi que l’obligation de faire appel à un architecte.

D’autres obligations à effectuer après travaux de l’agrandissement de la maison :

  • Remplir une déclaration d’achèvement de travaux (DAACT),
  • Faire la demande d’une attestation de non contestation aux services de l’urbanisme et ce dans un délai de trois mois après remise des clefs par les professionnels.

En résumé :

Mieux vaut respecter les obligations légales et se rapprocher d’un professionnel qui vous guidera dans ces démarches à suivre.

 

2 - Prendre en compte son voisinage

Concernant son voisinage, il faut savoir qu’il existe des mesures très rigoureuses à suivre qu’il ne faut pas oublier. Ces règles sont établies dans le Plan local d’Urbanisme (PLU) et concernent les distances entre les constructions environnantes et celles qui vont se construire. Une vérification s’impose avant de commencer les travaux d’agrandissement de votre maison. Par ailleurs, mieux vaut s’abstenir d’avoir des conflits relationnels et il est toujours plus agréable d’avoir de bonnes relations avec ses voisins. Il est préférable de discuter avec eux de votre projet d’agrandissement afin de les prévenir, ce qui paraît normal. De plus, on ne sait pas si un problème venant de votre voisinage pourrait advenir suite à l’agrandissement de votre maison.

D’autre part, il faut réaliser que chaque agrandissement de maison est unique et les bouleversements engendrés peuvent être de diverses sortes. Tranquilliser vos voisins sur vos projets est nécessaire. Vous pourriez, par exemple, leur expliquer vos futurs travaux en leur montrant les plans de votre maison, comment les fondations de l’extension seront creusées contre le mur latéral, quelles seront les éventuelles perturbations occasionnés. Bien leur dire que vous désirez agrandir la maison en créant une véranda, un aménagement de combles, créer une extension en L… que durant les travaux il y aura des nuisances sonores en journée. Si votre voisin vous donne son aval, votre esprit sera apaisé.

En résumé :

Pour éviter toute sorte de conflit avec vos voisins, le mieux est de les mettre au courant de vos projets quant à vos travaux d’agrandissement de votre maison. Sachez qu’il est obligatoire de suivre les règles de voisinage dans certains cas de figures fixés dans le PLU de commune.

 

3 - Savoir bien choisir la solution d’agrandissement de sa maison

Il est nécessaire que votre maison soit plus grande, oui, mais avez-vous réfléchi avec précisions quant à l’extension que vous souhaitez avoir ? Posez-vous ces questions :

  • Ai-je besoin de plusieurs pièces supplémentaires ou d’une seule ?
  • Est-ce que cette surface sera accessible de plain-pied ?
  • La taille est-elle la priorité ou est-ce la luminosité qui est prioritaire ?

Quand vous aurez les réponses à ces premières questions, vous pourrez déterminer quel genre de travaux sera à réaliser :

  • une extension simple comme l’installation d’une véranda,
  • une surélévation de maison (ces travaux sont habituellement justifiés par un manque d’emprise au sol),.

N’hésitez-pas à vous poser d’autres questions, faites une liste par exemple. Une fois que vous aurez bien réfléchi, orientez-vous vers un professionnel (architecte, vérandaliste, maçon…).qui vous donnera la solution la plus appropriée.

En résumé :

Il y a des avantages et des inconvénients sur chaque type d’extension d’une maison. Seul, un professionnel pourra vous orienter correctement selon le modèle de votre maison en vous donnant la meilleure alternative.

 

4 - Choisir le type d’agrandissement selon les pièces existantes de sa maison

Lorsqu’il faut agrandir leur maison, la plupart des gens pensent à l’extension comme une partie distincte et sans rapport avec l’existant alors qu’il faut songer le contraire. En effet, agrandir sa maison c’est penser à une extension qui sera en harmonie avec pièces existantes de la maison. Il peut arriver qu’il faille réorganiser tout l’espace dans certains cas. Afin que cet agrandissement soit esthétique et surtout harmonieux, le mieux est d’avoir recours à un architecte.

Il faut penser également à cet agrandissement au niveau de l’extérieur de la maison, qui là aussi demande un bon mariage avec la façade existante, d’une manière à ce tout soit agréable à l’œil. Par exemple, pour une façade en pierres de tailles, il faudra que l’agrandissement soit en bois afin de garder le caractère du lieu et le rendre encore plus chaleureux. De grandes baies vitrées permettront de respecter la réglementation en vigueur. Un autre exemple, une intégration d’une extension en L contemporaine qui pourrait obliger à refaire le crépi de toutes les façades sinon il faudrait penser à un bardage sur chacun des murs extérieurs. Les professionnels de l’aménagement sauront vraiment vous aider, ce sont vraiment à eux qu’il faudra s’adresser. Grâce à un plan d’agrandissement 3 D, vous pourrez visualiser les extérieurs de votre habitation après travaux.

En résumé :

Il est important de penser à l’esthétique de l’agrandissement de votre maison. Avoir une vue d’ensemble vous aidera à avoir un regard critique et à valoriser l’ensemble de votre patrimoine. Après ces travaux d’agrandissement, votre extension ne doit pas paraître indépendante mais ces travaux accomplis doivent donner un parfait mariage avec votre maison.

 

5 - Savoir choisir ses matériaux pour l’agrandissement de sa maison

Il faut savoir prendre son temps pour bien choisir ses matériaux de construction pour l’agrandissement de sa maison, pour son isolement, son aménagement, l’installation de sa véranda, son extension en L… Grâce aux choix de matériaux de qualité, sains et écologiques, cette extension sera confortable et une plus-value à votre habitat.

D’autre part, il est obligatoire pour tout agrandissement supérieur à 150 m2 ou correspondant à plus de 30 % de la surface existante, d’agrandir sa maison en suivant les normes de la RT 2012 et prochainement de la RT 2020. Certaines exigences environnementales au niveau de l’émission de gaz à effet de serre et de la consommation énergétique sont exigées dans cette réglementation thermique qui impose parfois à rectifier ses idées pour l’agrandissement de sa maison et à considérer autrement son extension, en se servant de matériaux écologiques et performants. Un travail sera fait au niveau de la production énergétique et de l’isolation. Par conséquent, les énergies renouvelables et les matières premières seront privilégiées.

En résumé :

Chaque matériau est différent au niveau de l’esthétique et du rendement énergétique. Pour de la qualité sur le long terme, il est bien de prendre son temps pour examiner les spécificités de chacun. Du fait de la réglementation thermique, vous pouvez être amené à privilégier certains choix plutôt que d’autres.

 

6 - Savoir estimer le budget de l’agrandissement de sa maison

Il est évident de que les travaux d’agrandissement d’une maison peut être dispendieux, tout dépend du projet d’agrandissement que vous souhaitez réaliser. Agrandir la surface habitable de sa maison est cependant réalisable (dans le cas d’un budget minimum). Des spécialistes peuvent vous donner de nombreuses idées auxquelles vous n’avez pas pensé. Toutefois, avec un budget faible à moyen, le mieux est d’opter pour l’installation d’une véranda que de s’orienter vers ne extension « en dur ».

D’autre part, l’aménagement de combles est un projet qui est assez accessible financièrement (dans la moyenne des fourchettes de prix) dans la mesure où n’arrivent pas de trop importants problèmes structurels (accès, charpente, etc.). Les travaux d’agrandissement qui sont plus coûteux sont ceux qui nécessitent de nombreuses heures de main-d’œuvre et l’usage de matériaux de haute qualité, ainsi que la contribution d’un architecte. Plusieurs cas de figures peuvent se présenter comme les fondations de l’extension contre le mur où il peut y avoir des difficultés comme la présence de roches dans le sol ou l’absence de place pour les engins de chantier, la surélévation qui nécessite un renforcement de la structure existante, etc. Le choix de gamme ainsi que la surface à aménager sont des critères importants et qui augmentent ou diminuent le coût d’un agrandissement de maison et ce pour chacune des alternatives proposées.

En résumé

Si vous n’estimez pas bien le budget consacré à l’agrandissement de votre maison, vous pouvez être amené à annuler des prestations. Il serait dommage d’en arriver à cet obstacle. Le mieux est de concevoir avec soin à ce budget préalablement aux travaux.

 

7 - Bien étudier le terrain avant l’agrandissement de sa maison

Avant de se lancer dans les travaux d’agrandissement d’une maison lorsque l’extension n’est pas surélevée, il faudra avant tout faire une étude de sol. Les architectes se veulent clairs sur ce point, la création de fondations engage cette étude qui permettra de déterminer les conditions de stabilité, ce qui est une garantie de pérennité pour ces travaux. Si les fondations de l’extension doivent se faire contre un mur porteur de la maison, l’étanchéité entre les deux ossatures devra être parfaite. La résistance de l’assise et la qualité des fondations assurent une bonne jonction entre le nouvel aménagement et l’existant. Il est bon d’apporter à un sol peu stable ou sablonneux des matériaux comme graviers et agrégats.

Une autre étude à effectuer pour ces travaux : l’orientation et l’implantation de votre extension dans une démarche « bioclimatique ». Il est pertinent de prendre en compte l’environnement de votre maison. Ainsi, votre maison sera plus lumineuse, plus confortable et agréable à vivre. De plus, ces travaux vous amèneront à réaliser des économies.

En résumé :

L’étude de sol est primordiale. Elle garantit la sécurité de votre projet d’agrandissement de maison. Ne pas tenir compte de cette étude mettrait en danger l’ensemble de votre bien et de ne pas obtenir des informations cruciales pour effectuer ces travaux d’extension de votre maison.