0 vote (0)

Bien aménager son grenier : quelles précautions, quels travaux ?

23 juillet 2020

Dans une maison, il n’est pas rare d’avoir un grenier à sa disposition. Si le votre est laissé en friche depuis longtemps, cela peut être intéressant de savoir comment lui redonner vie. Finies les combles perdues ! A vous l’aménagement de vos combles habitables ! Pour ce faire, prenez le temps de vous poser les bonnes questions, étudiez les possibilités de travaux, vérifiez les prix de l’isolation et renseignez-vous sur les formalités administratives. Enfin, choisissez vos professionnels avec soin pour faire vos travaux. On vous dit tout.

 

Pourquoi aménager les combles ?

 

Un grenier est un endroit qui peut être plus ou moins spacieux. Ce serait dommage de ne pas utiliser cet espace, surtout lorsque l’on manque de place !

Le grenier peut être utilisé pour créer une salle de jeux, une chambre ou un bureau ou, si la surface est plus petite, vous pouvez y aménager un dressing pour ranger vos vêtements. 

Pour que cet espace soit aménagé et habité, il va toutefois falloir faire quelques travaux, à commencer par l’isolation thermique car la partie juste sous les toits est, sans isolation, humide, froide en hiver et très chaude en été. De plus, vous pourrez faire des économies d’énergie puisque, comme le souligne l’Ademe, c’est par le toit que la plus importante déperdition d’énergie se produit (environ 30 %). 

L’isolation thermique permet donc de faire des économies sur le chauffage en hiver et sur la climatisation en été. Elle apporte aussi un bien meilleur confort dans la pièce aménagée dans votre grenier. 

Cependant si vous manquez d’idées pour organiser l’aménagement de votre premier, pourquoi ne pas faire appel à un architecte d’intérieur ? Il pourra vous proposer diverses solutions et concevoir des plans pour un aménagement bien pensé.

 

Demandez conseil avant de vous lancer !

Profitez de devis gratuits

 

Tous les greniers peuvent-ils être aménagés ? 

 

A priori, un grenier assez spacieux pourra être aménagé à votre goût, mais il faut auparavant vérifier quelques points :

  • Quelle hauteur sous le plafond ? Il faut vérifier la hauteur vous permettant de vous tenir debout et d’être à l’aise mais vous devez aussi vérifier l’espace global et en particulier les sous-pentes si vous voulez faire des aménagements dans ces parties là. Pensez à l’isolation qui va grignoter des centimètres et réduire d’autant la surface aménageable.
  • Quelle pente ? On estime que l’idéal est d’obtenir une pente de 45° pour être à l’aise dans son grenier aménagé. Lorsque la pente n’est que de 35°, la solution pourra être de prévoir une surélévation de toit, mais attention car de tels travaux nécessitent des autorisations administratives particulières. 
  • Quelle type de plancher ? Si votre grenier n’était pas occupé jusque là, vous devrez contrôler le plancher si vous avez l’intention de faire des aménagements à ce niveau. Un plancher de grenier que l’on souhaite aménager devra supporter un poids de 
    150 Kg du m² et plus, mais pas moins. Si la structure vous semble trop mince, le mieux sera donc de prévoir de faire renforcer le plancher de votre grenier. 

Dans tous les cas, prenez conseil auprès d’un professionnel et faites vérifier l’état général de votre grenier. Cela implique aussi de contrôler qu’il soit sain et que les poutres de la charpente, si elles sont en bois soit exemptes de termites et de moisissures. Il faudra si besoin faire traiter l’ensemble.

 

Comment aménager son grenier ?

 

Une fois que la faisabilité du projet est établie et que la surface vous semble adéquate, vous allez réfléchir à la façon d’aménager votre grenier. Cette étape pourra se faire avec l’aide d’un architecte.

Vous pourrez prévoir une ou deux chambres, une grande salle de jeux pour les enfants, un bureau ou encore une pièce d’eau. Réfléchissez bien à tout ce qu’il sera possible de faire et faites établir plusieurs devis car le coût final de l’aménagement dépendra bien sûr des travaux à faire : 

  • Création d’une chambre + Salle de bain ;
  • Montage de l’électricité, 
  • Plomberie sanitaire, 
  • Isolation thermique, 
  • Travaux au sol (si renforcement du plancher) ;
  • Etc.

N’oubliez pas de prévoir également l’installation d’un escalier pour l’accès au grenier ou la modification de l’existant. Si votre vieux grenier inutilisé, n’avait jusqu’à présent qu’une échelle qui se déplie pour vous mener au grenier, il sera utile au moment de concevoir l’aménagement de votre grenier de créer un accès sécurisé et un vrai escalier pour monter au grenier.

Il faut aussi tenir compte de l’existant en ce qui concerne l’arrivée de lumière naturelle. Une petite lucarne est certes suffisante pour un grenier inhabité, mais il essentiel de créer des entrées de lumière en ajoutant des fenêtres de toit par exemple, si votre projet est d’aménager votre grenier. 

Faites établir des devis pour vos fenêtres aussi car les prix peuvent varier selon la taille, la forme, les ouvertures et les matériaux (exemple : fenêtres en bois, alu ou PVC, lucarnes, avec double ou triple vitrage, etc.).

 

L’isolation thermique : un indispensable dans l’aménagement d’un grenier

 

Le premier impératif avant de procéder à l’aménagement de votre grenier, une fois que vous savez que les critères d’aménagement requis sont validés, c’est de vérifier que l’isolation thermique est faite et, dans le cas contraire, de prévoir de la faire dans votre budget travaux. 

C’est essentiel quel que soit le type de pièces que vous souhaitez installer : vous améliorez le confort tout en obtenant une meilleure performance de votre système de chauffage ou de votre climatisation et, comme nous l’avons vu plus haut, vous faites des économies sur la facture d’énergie en supprimant les pertes de chaleur qui passent par le toit. 

Il faudra également prévoir une bonne ventilation de cet espace à vivre. 

L’isolation se fera à l’aide de matériaux comme la laine de verre ou de roche. Confiez ce travail à un professionnel pour qu’il s’assure bien du niveau de performance de l’isolation, laquelle dépend de l’épaisseur des isolants et qui est un élément clé pour obtenir des aides financières pour financer une rénovation énergétique.

Isolation du plafond des combles perdus

La règle est d’obtenir une résistance thermique égale ou supérieure à 7 m2.K/W (mètre carré – kelvin par watt) avec une épaisseur d’isolant d’environ 30 cm.

Isolation des rampants

La règle est cette fois d’obtenir une résistance thermique de 6 m2.K/W minimum et une épaisseur d’isolant de 24 cm.

Pour une parfaite isolation, votre professionnel travaille aussi sur les murs et pignons et n’oublie pas l’isolation des fenêtres (emploi d’un double ou triple vitrage).

Avec une isolation par l’extérieur ou ITE (Isolation Thermique par l’Extérieur) vous gagnez de l’espace dans votre grenier. Cependant, cette méthode revient plus chère que l’isolation par l’intérieur, à moins de profiter d’un ravalement de façade pour isoler la toiture par l’extérieur et pouvoir ainsi rentrer dans ses frais. 

Enfin, il faut noter, que si vous habitez un quartier bruyant, l’isolation est à la fois un moyen de vous isoler du chaud ou du froid mais aussi d’assurer une isolation acoustique et de vous protéger des nuisances sonores qui viennent de l’extérieur.

Les aides financières liées à la rénovation énergétique

Si votre logement est en rénovation et si les travaux concernent la rénovation énergétique, vous pourrez bénéficier de certaines aides et de bonnes réduction sur la facture, à condition que votre logement ait plus de 2 ans d’ancienneté : TVA réduite de 5,5 %, aides de l’Anah selon vos revenus, Eco-prêt à taux zéro, CEE, etc. 

Vous pourrez vous renseigner en amont, selon la nature des travaux à faire et votre situation financière. 

 

Quelles sont les règles obligatoires pour aménager son grenier ?

 

Il existe des règles incontournables si vous souhaitez aménager votre grenier. Notamment, si vous avez besoin de surélever le toit pour avoir plus d’espace sous toiture, si vous envisagez de créer des ouvertures, bref, si votre projet modifie l’aspect extérieur de votre habitation, vous devrez certainement faire une déclaration préalable de travaux. 

Dans tous les cas, renseignez-vous d’abord auprès de votre Mairie pour vérifier ce qu’il convient de faire.

Selon la surface d’un agrandissement, il peut aussi être nécessaire de demander un permis de construire. Il faut compter le temps nécessaire à l’obtention de ce permis de construire dans l’élaboration de votre projet travaux.

Il existe également des règles strictes de construction et modification lorsque la maison concernée est située dans une zone proche d’un bâtiment classé ou inscrit aux Monuments Historiques. Attention de bien respecter les règles au risque de devoir tout casser et tout refaire à vos frais !

Cependant, ne vous inquiétez pas trop car le professionnel qui va organiser vos travaux connait les règles en usage et pourra vous conseiller sur ce point. 

 

La rédaction. 

Partagez cet article
Vous souhaitez une estimation pour vos travaux

helloArtisan vous accompagne de la simple mise en relation avec un professionnel de qualité jusqu'à la prise en charge de A à Z de vos projets de constructions ou d'extensions.
Obtenez des devis ! Trouvez les meilleurs artisans à côté de chez vous.

Avec helloArtisan
réalisez vos travaux sereinement

Professionnel
4 500 professionnels
du bâtiment sélectionnés partout en France
Chantiers
+ de 50 000 chantiers
réalisés par an
Accompagnement
1 500 demandes de devis
tous les jours
partout en France
20 ans
20 ans d’expérience
dans les travaux avec la référence BATIWEB