Le Chalet : un habitat à la mode

15 février 2021

Habiter dans un chalet offre de bons moments : l’hiver on se love au coin du feu après avoir parcouru les pistes de ski ou l’on profite d’une superbe vue sur la montagne hiver comme été. Si votre mode de vie vous permet d’habiter où vous voulez et si vous êtes un inconditionnel de la montagne, le choix d’un chalet peut se poser. Acheter un chalet est-il un bon choix pour moi ? Quels sont les critères indispensables à prendre en compte lors de la rénovation de ce type de bien ? A suivre, nos conseils pour choisir et rénover un chalet et le transformer en habitat convivial. 

 

 

Le chalet : tout ce qui se cache derrière ce nom

 

Description

Le chalet évoque immédiatement les habitations de montagne. A l’origine, cette maison adaptée aux rigueurs de l’hiver, à la façade en bois ou en pierres, avec sa toiture à deux pans peu inclinés était prévue pour abriter les bergers pendant les saisons d’alpage de leur bétail.  Par extension, le chalet peut être aussi un corps de ferme de montagne, ou des demeures en pierres, toujours adaptées aux temps froids. Les styles peuvent varier selon les vallées : les chalets des Vosges, d’Alsace sont bien différents de ceux que l’on trouve dans les Hautes Pyrénées ou encore dans les montagnes des Alpes. Chaque région offre un type de chalet avec son cachet particulier. 

Ils ont toutefois en commun d’être adaptés à toutes les intempéries et notamment aux fortes chutes de neiges, courantes dans ces secteurs (choix des matériaux de construction, des revêtements de toiture, de la forme du toit, respect des règles d’urbanisme de la région, etc.).

Précisions

Pour faire construire un chalet ou pour une rénovation d’un logement de ce type, vous devez vous renseigner auprès du service d’urbanisme de la localité, notamment si vous devez faire des modifications sur la façade ou la toiture. En outre, selon le type de travaux à mener, vous devrez peut-être faire certaines démarches administratives avant de vous lancer (déclaration préalable de travaux ou demande de permis de construire). 

 

 

Rénovation d’un chalet : les points clés à surveiller

 

La façade

Les chalets ont souvent une façade en bois ou en pierres. Les plus anciens peuvent avoir été construits en terre (type pisé ou torchis). Toutefois,  les années 50 ont mis au goût du jour le bardage pour recouvrir le béton de façade. Ce bardage offre toujours un aspect bois ou pierre mais la construction est différente. Les années 90 ont plutôt valorisé le parpaing avec un revêtement de bois ou de pierre et souvent en mixant bois et pierre (revêtement pierre entre le sol et le rez-de-chaussée, puis revêtement en bois au niveau de l’étage suivant).

Ces types de façades sont différentes et leur rénovation sera différente également. Vous devrez donc bien vous renseigner au moment d’acheter votre chalet car il n’est pas toujours facile pour un œil non averti de distinguer les matériaux. N’hésitez pas à prendre l’avis d’un bon professionnel !

 

La toiture

Est-il utile de rappeler que la rénovation d’une toiture passe par un professionnel ? S’il est important de faire appel à lui en ville, il l’est encore plus en montagne où les spécificités techniques sont très particulières, sans compter que les raisons de sécurité sont tout aussi importantes avec les exigences techniques spécifiques aux toitures de montagne. 

Isolation, étanchéité doivent être particulièrement soignés pour faire face au gel et au dégel sans infiltration et la charpente ainsi que la toiture doivent être suffisamment solides pour supporter le poids de la neige. Il est d’usage dans ces climats très exposés de mettre en place une double toiture ventilée pour une meilleure résistance et une meilleure isolation thermique.

Sachez aussi que le choix des matériaux de couverture n’est pas anodin. Renseignez-vous tout d’abord de ce qui se fait dans la localité (la mairie peut vous imposer un matériau précis pour être en accord avec les autres maisons) : lauze, ardoise, bardeau de bois, tuiles en terre cuite, etc…

Il faut aussi tenir compte de l’altitude car, en France, au-dessus de 900 m d’altitude, l’achat de tuiles ou d’ardoise de couverture doit se faire après avoir vérifié que ces matériaux comportent un label NF Montagne.

Pas d’inquiétude, si vous vous adressez à un couvreur local, il saura vous conseiller et connaitra les usages spécifiques de sa région !

 

Les murs

Il serait étonnant que l’isolation fasse défaut dans un chalet de montagne, mais cela peut arriver. Si vous devez pratiquer une isolation des murs, il peut être judicieux d’en profiter pour rénover la façade car l’ensemble coûte moins cher que si vous faites ces travaux séparément (c’est aussi une bonne idée pour obtenir des aides financières intéressantes pour ce type de rénovation et faire baisser le montant de la facture de travaux). 

Adressez-vous toujours à un spécialiste local pour faire l’isolation de vos murs en fonction des contraintes architecturales et climatiques, mais aussi selon la nature des matériaux utilisés lors de la construction des murs. 

Quelques prix moyens en fonction de la nature des murs :

Murs en béton et bois :

  • Isolation Thermique par l’Extérieur sous bardage en bois : comptez environ 190 à 250 euros / m² (tarif pouvant varier selon le matériau isolant utilisé par votre professionnel) ; 
  • ITE sous un parement en pierre : comptez environ 215 à 350 euros / m² (selon matériau isolant). 
  • Isolation Thermique par l’Intérieur se faisant sous plâtre : comptez environ 85 à 110 euros / m² avec pose d’une membrane d’étanchéité à l’air ;
  • ITI se faisant sous bois (lambris) : comptez environ 105 à 130 euros / m² avec pose d’une membrane d’étanchéité à l’air.

Murs en pierre : 

  • Isolation Thermique par l’Intérieur se faisant sous plâtre : comptez environ 85 à 110 euros / m² avec pose d’une membrane d’étanchéité à l’air ;
  • ITI se faisant sous bois (lambris) : comptez environ 105 à 130 euros / m² avec pose d’une membrane d’étanchéité à l’air.

On préconise l’ITI car l’isolation par l’extérieur n’est pas recommandée pour ce type de revêtement et pour préserver à la pierre sa valeur patrimoniale et son esthétisme d’origine.

Murs en terre :

  • Isolation Thermique par l’Extérieur entre l’ossature bois et l’enduit de chaux : comptez environ 205 à 250 euros / m² ; 
  • ITE entre ossature bois et bardage bois : comptez environ 305 à 350 euros / m².
  • Isolation Thermique par l’Intérieur se faisant sous plâtre : comptez environ 85 à 110 euros / m² avec pose d’une membrane d’étanchéité à l’air ;
  • ITI se faisant sous bois (lambris) : comptez environ 105 à 130 euros / m² avec pose d’une membrane d’étanchéité à l’air.

 

Murs en parpaing :

  • Isolation Thermique par l’Extérieur sous le bardage en bois : comptez environ 190 à 250 euros / m² (variable selon le type de matériau isolant) ; 
  • ITE sous un parement de pierre: comptez environ 205 à 350 euros / m² (variable selon type de matériau d’isolation). 
  • Isolation Thermique par l’Intérieur se faisant sous plâtre : comptez environ 85 à 110 euros / m² avec pose d’une membrane d’étanchéité à l’air ;
  • ITI se faisant sous bois (lambris) : comptez environ 105 à 130 euros / m² avec pose d’une membrane d’étanchéité à l’air.

 

 

Achat ou rénovation d’un chalet : quel type de chauffage faut-il adopter ? 

 

Leur usage premier étant plutôt destiné aux saisonniers venant profiter des pistes de ski, les chalets des années 2000 à 2010 ne sont pas équipés suffisamment en termes de chauffage et utilisent principalement des radiateurs électriques ou du chauffage au fioul, ce qui ne représente pas un choix économique et écologique si vous souhaiter profiter de votre chalet toute l’année ! 

Un conseil : commencez tout d’abord par bien penser l’isolation thermique de votre chalet avant de choisir un système de chauffage performant et adapté à un usage quotidien. 

Aujourd’hui, les solutions pour se chauffer ne manquent pas. A vous de choisir ce qui correspond le mieux à vos attentes : surface à chauffer, économies d’énergie, chauffage non-polluant, nombre de personnes chez vous et besoins à l’année pour un confort thermique optimal… 

 

Chaudière bois

Ce chauffage central est plutôt facile à réguler si vous optez pour une chaudière à granulés et peut offrir un chauffage très homogène avec un plancher chauffant par exemple ou par le biais de radiateurs. Le plus : ce type de chaudière ouvre droit à des aides financières.

En revanche, installer une chaudière bois a un coût – comptez entre 17 500 euros et 21 500 euros TTC avec les frais d’installation - qu’il ne faut pas négliger dans vos prévisions de budget chauffage mais les aides financières peuvent faire baisser la facture. Il faut également prévoir la place nécessaire pour accueillir la chaudière et le stock de bois.

 

 Poêle à bois

Le poêle à bois peut convenir pour un chauffage d’appoint ou un chauffage central. Tout dépend de vos besoins et de la surface des pièces à chauffer. Il faudra bien définir vos besoins en amont et au besoin, vous faire conseiller par un chauffagiste professionnel avant de vous décider sur le choix de votre poêle. 

Peu encombrant, il reste facile à installer et ouvre droit lui aussi à des aides financières. Cependant, comme pour la chaudière bois, il vous faut prévoir la place pour le stockage des combustibles et avoir un fournisseur pouvant vous approvisionner à bon prix et avec des délais courts. 

Si vous vous équipez d’un poêle à bois pour servir de chauffage d’appoint, il vous en coûtera en moyenne entre 3 600 et 5 000 euros TTC pour l’achat et l’installation.

 

Cheminée avec insert (bois) 

C’est là une bonne solution si votre chalet dispose déjà d’un conduit de cheminée pour l’évacuation des fumées. S’il n’a pas servi depuis longtemps, faites-le vérifier par un professionnel avant de faire poser votre insert. Le coût moyen pour l’achat et l’installation d’un insert pour cheminée bois se situe entre 3 000 et 4 500 euros TTC.

Si votre chalet ne comportait pas de cheminée avant, en faire créer une représente beaucoup de travaux et un coût forcément plus lourd.

 

Chauffage solaire combiné

Si vous avez la chance d’avoir un chalet bien exposé et si vous pouvez bénéficier d’un bon ensoleillement toute l’année, la solution du système solaire combiné est un bon choix. Avec un réseau hydraulique, ce système permet de conserver hors gel les résidences secondaire et fait faire des économies d’énergie (bon pour la planète aussi !).

Il vous faudra toutefois choisir un mode complémentaire de chauffage pour assurer en périodes où l’ensoleillement s’avère très insuffisant. Côté prix, vous bénéficiez là aussi d’aides financières de l’Etat pour ce type de chauffage. 

Pour l’achat et l’installation d’un tel système, il vous en coûtera entre 12 000 et 20 000 euros TTC (pose comprise), mais les économies produites grâce au solaire pourront vous faire rentrer dans vos frais à l’usage.

 

Et l’électrique ? 

Si vous êtes un inconditionnel du chauffage électrique, préférez la solution à panneaux rayonnants car ce type de chauffage diffuse mieux la chaleur et les modèles actuels sont plus performants et montent rapidement en température. Il faut aussi souligner la facilité d’installation de ce type de chauffage et son prix attractif (comptez environ 250 à 500 euros TTC pour l’achat et l’installation pour chauffer 20 m². Prévoir plusieurs chauffages si votre chalet est assez grand en fonction de la surface totale).

Ce type de chauffage est éligible aux aides financières, mais l’on ne saurait encourager l’emploi d’une énergie renouvelable si vous habitez votre chalet à l’année, l’électrique étant plus adapté dans le cas d’une résidence secondaire et, pour de longues périodes d’utilisation, moins économique et écologique qu’une énergie renouvelable.

 

 

Construction d’un chalet : ce qu’il faut savoir avant de vous lancer

 

Rénover un chalet est une chose, le construire de toutes pièces en est une autre. C’est un projet qui demande de bien réfléchir à vos besoins (budget global, surface, localisation, pour un habitat à l’année ou saisonnier ? nombre de pièces à prévoir, matériaux de construction, revêtements, etc.).

Commencez par élaborer un plan avec un architecte, une fois que vous avez trouvé l’emplacement idéal pour votre chalet et faites bien sûr toutes les démarches administratives préalables pour votre construction (permis de construire).

Vous devrez vous faire aider par de bons professionnels.

Il existe, sur le marché de nombreux type de chalets. Ils vont des petits formats (type chalet pour voiture, chalet de jardin, à monter soi-même) aux plus grands comme les chalets de loisir pour les week-ends (ils s’apparentent plus à des bungalows de vacances) et enfin le chalet d’habitation qui est une maison à vivre à part entière et offre de bons volumes et surfaces à vivre. Certains fabricants proposent des chalets en kit à monter soi-même qui permet d’obtenir un chalet avec des matériaux de qualité et des tarifs attractifs tout en bénéficiant le plus souvent d’une garantie de 10 ans sur le chalet. 

Cependant, pour certains, même le chalet en kit peut représenter une difficulté s’ils ne sont pas très bricoleurs. D’autres auront envie de faire construire un chalet selon des critères très personnels (choix des matériaux, à condition qu’ils sont autorisés, orientation des pièces, etc.) et ils préfèreront faire faire la construction par une entreprise spécialisée, avec l’aide d’un architecte. 

Partagez cet article

Vous souhaitez une estimation pour vos travaux

helloArtisan vous accompagne de la simple mise en relation avec un professionnel de qualité jusqu'à la prise en charge de A à Z de vos projets de constructions ou d'extensions.
Obtenez des devis ! Trouvez les meilleurs artisans à côté de chez vous.

Avec helloArtisan
réalisez vos travaux sereinement

Professionnel

4 500 professionnels
du bâtiment sélectionnés partout en France

Chantiers

De nombreux chantiers
réalisés tous les ans

Accompagnement

1 500 demandes de devis
tous les jours
partout en France

20 ans

20 ans d’expérience
dans les travaux avec la référence BATIWEB