Guide de prix : Rénovation électrique d'un logement

La rénovation électrique complète ou partielle d'un logement peut représenter un budget important, surtout si l'installation déjà en place est complètement à revoir. Le coût de tels travaux varie en fonction de plusieurs critères mais la différence majeure de prix peut se voir si le système de chauffage du logement fonctionne à l'électricité.

Les prix d'une rénovation électrique

 

Le prix de la rénovation électrique et notamment de la mise aux normes électrique d’un logement (appartement ou maison) dépend de nombreux facteurs (matériaux utilisés, système de chauffage choisi, type d’installation, le logement en lui même, la zone géographique, etc.).

Pour avoir une idée globale du coût d’une rénovation électrique il faut compter environ :

  • de 100€ à 160€ TTC /m² dans le cas d’une rénovation dans un logement où le système de chauffage n’est pas électrique
  • de 150€ à 210€ TTC /m² pour une rénovation électrique qui concerne un logement dont le système de chauffage est électrique

Ces prix rénovation électrique incluent la main d’œuvre et des matériaux de qualité standard. Dans la mesure où vous souhaiteriez utiliser des matériaux haut de gammes, les prix peuvent aller jusqu’à plus de 350€/m2.

 

Le prix des éléments de rénovation électrique à prendre en compte (détails plus bas)

TypeTarif
Main-d'oeuvreentre 50 et 100€ HT/heure
Tableau électrique2 500€
Installation du tableau électrique3 500€ en moyenne
Prise électrique de terre10€ / pièce
Installation d'une priseentre 50 et 200€
Frais de déplacementvariable selon la zone géographique

 

Pour plus de détails sur les coûts d’une rénovation électrique :

  • Tarif horaire : Les tarifs indiqués ci-dessus sont une moyenne sur le territoire français. Cependant chaque électricien pratique ses propres prix selon ses qualifications, son expérience et la zone géographique où il intervient ;
  • Prix d’un tableau électrique : Le prix indiqué de 2 500€ est valable pour un modèle standard ;
  • Installation d’un tableau électrique : le tarif indiqué peut varier en fonction des matériaux et composants utilisés lors de l'installation ;
  • Prix d’une prise électrique de terre standard : comptez 10€ pour une prise standard simple et encastrable. Les prises en saillie sont un peu moins chères et parfois utilisées en rénovation partielle. Comptez de 5 à 10€ de plus pour une double prise ;
  • Installation d’une prise de terre (en saillie) : de 50€ à 200€ TTC par prise en fonction de la complexité de l'installation et du voltage à installer ;
  • Prix d’un déplacement électricien : dépend de la zone géographique d’intervention.

 

Tarifs estimatifs (TTC) de la Rénovation électrique d’un logement

 Sans chauffage électriqueAvec chauffage électrique
Studio de 18m2de 1 728€ à 2 764€de 2 592€ à 3 628€
F2 de 35m2de 3 360€ à 5 376€de 5 040€ à 7 056€
F3 de 50m2de 4 800€ à 7 680€de 7 200€ à 10 080€
F5 de 80m2de 7 680€ à 12 288€de 11 520€ à 16 128€
F6 de 115 m2de 11 040€ à 17 664€de 16 560€ à 23 184€

 

 

Pourquoi faire une rénovation électrique de son logement ?

 

Ci-dessous une liste des cas où il est nécessaire et parfois obligatoire de faire une rénovation électrique :

  • Un bilan et un diagnostic électrique sont obligatoires tous les 10 ans
  • Parce qu’un système électrique rénové et aux normes consomme moins et vous permet donc de faire des économies d’énergie.
  • Pour être couvert par votre assurance : un logement qui n’est pas aux normes électriques ne sera pas couvert en cas de sinistre.
  • Même si une installation d’il y a 10-15 ans est encore aux normes électriques, techniquement, le système électrique n’a pas été conçu pour répondre à nos besoins d’énergie actuels, ce qui peut provoquer une surchauffe des fils de section et une détérioration des installations électriques du logement.
  • Pour des raisons de sécurité : les installations électriques antérieures à 1991 ne disposent pas de différentiel (système de protection contre les fuites de courants et bloquant les risques d’électrocution). En France, on recense environ 80 000 incidents d’origine électrique par an dont 4 000 graves.

 

En quoi consiste une rénovation électrique de son logement ?

 

Il s'agit de renouveler tout ou partie : 

  • Des prises électriques avec broches de terre.
  • Un tableau modulaire, un tableau électrique et un compteur aux normes.
  • Un grand disjoncteur et des plus petits pour relier les circuits entre eux comme protection en cas de surintensité électrique.
  • Des conduits pour assurer que les fils conducteurs sont intègres.
  • Une protection différentielle générale de 500mA.
  • Des dispositifs différentiels haute sensibilité de 30mA.

 

Rénovation partielle ou totale ?

Voilà une question importante et la réponse dépendra tout simplement de la qualité de votre installation électrique actuelle. L’objectif va être d’évaluer le réseau actuel pour voir quels aspects présentent des failles et ont besoin d’être rénovés, et quels aspects sont fiables. A partir de ce moment là, il sera possible de déterminer si une rénovation électrique totale s’impose ou pas.

Si une rénovation électrique partielle s’impose, cela nécessitera le remplacement du tableau électrique et des ajustements en fonction du logement. Ces ajustements en rénovation électrique partielle peuvent être faits pièce par pièce dans certains cas, mais cela reste à définir au cas par cas.

Si une rénovation électrique totale s’impose, la mise aux normes requerra une dépose complète de l’existant pour le remplacer par un dispositif électrique plus récent et en conformité avec la législation actuelle et les besoins du logement.

 

Comment réhabiliter une installation électrique ?

 

Si le système électrique du logement doit être changé, la nouvelle installation doit obligatoirement suivre la norme NF C15-100, applicable pour les réseaux électriques basse tension, qu'ils soient neufs et ou rénovés. C'est une norme de référence qui évolue régulièrement et assure la sécurité des installations, des biens et des personnes.

 

Les exigences de la norme NF C15-100

Cette norme répond à des critères précis qu'un électricien doit respecter. Elle régit les éléments suivants :

  • Mise à la terre : les masses métalliques d’un bâtiment doivent être mises à la terre en les raccordant à un conducteur de protection (ou conducteur de terre) ;
  • La protection contre la foudre : certains départements doivent obligatoirement ajouter un parafoudre au tableau, notamment si le bâtiment est équipé d'un paratonnerre ;
  • Le nombre d'interrupteurs différentiels : au moins 2 interrupteurs différentiels 30 mA par logement ;
  • Le nombre de circuits : 8 circuits maxi par interrupteur différentiel ;
  • La répartition des circuits : les différents éléments du logement doivent être protégés par des interrupteurs différentiels de type A ou AC selon la typologie ;
  • Le calcul de l'intensité : en utilisant la règle de l'amont ou la règle de l'aval ;
  • Présence de disjoncteurs : tous les circuits doivent être protégés contre les surintensités et les courts-circuits ;
  • ETEL et GTL : l'Espace Technique du Logement doit contenir la Gaine Technique Logement et répondre à des dimensions définies (1,8m de hauteur maximum pour le GTL) ;
  • Réserve sur le tableau électrique : ce dernier doit présenter une réserve d’emplacements disponibles pour permettre une évolution de l’installation ;
  • Les circuits lumière : deux circuits d'éclairage minimum par logement et huit points d'éclairage maxi par circuit ;
  • Les circuits prises : quantité de prises 2P+T par circuit, quantité de prises 2P+T par pièce, hauteur des prises, prises et circuits spécialisés (notamment pour cuisine et salle de bain) ;
  • Le circuit chauffage : en cas de chauffage électrique, un circuit individuel est systématiquement dédié aux appareils de chauffage ;
  • L'installation électrique des pièces d'eau : répartition des volumes de protection et installation des appareils ;
  • Réseau de communication : arrivée téléphone et téléviseur, câblage en étoile et prises de communication ;
  • Les véhicules électriques

 

Démarrer sa rénovation électrique

 

Que doit contenir le devis de rénovation électrique ?

Un devis pour des travaux de rénovation en électricité doit contenir obligatoirement les informations suivantes :

  • description précise des travaux à réaliser en termes de rénovation électrique.
  • mention du matériel et des fournitures (marques, puissances, et autres détails importants).
  • informations obligatoires standards (SIRET de l’entreprise, délais des travaux, etc.).

 

Aides financières pour la rénovation électrique

Si vous faites des travaux de rénovation électrique, vous êtes alors peut-être éligibles à certaines aides du gouvernement, notamment :

  • un taux de TVA intermédiaire à 10 % si les travaux sont réalisés par un professionnel.
  • une prime « d’amélioration de l’habitat » pour les propriétaires dont la résidence principale a été construite il y a plus de 20 ans.

 

Vous habitez Paris ou vous allez vous y installer ? 

N'hésitez pas à consultez notre guide complet : Combien coûte une installation électrique à Paris ?

Idées

Guide de prix

Retrouvez tous nos guides pour réussir vos travaux !

Fenêtre aluminium sur mesure

Le prix d'une fenêtre en aluminium est plus élevé que le PVC et dépend des dimensions de votre menuiserie.

de 150 à 1000€

Consulter le guide

Avec helloArtisan
réalisez vos travaux sereinement

Professionnel

4 500 professionnels
du bâtiment sélectionnés partout en France

Chantiers

De nombreux chantiers
réalisés tous les ans

Accompagnement

1 500 demandes de devis
tous les jours
partout en France

20 ans

20 ans d’expérience
dans les travaux avec la référence BATIWEB