9 votes (1.56)

Le bien être pour un senior

27 février 2021

 

Les accidents domestiques sont la cause de 8 000 décès par an chez les personnes âgées. Les seniors très actifs ne pensent pas forcément à anticiper sur l’avenir, mais dès lors que les pépins de santé apparaissent, il est important de revoir l’aménagement de son logement pour y vivre le plus longtemps possible en toute autonomie et en toute sécurité. Aujourd’hui, de nombreux dispositifs sont conçus pour aider les plus âgés et les plus vulnérables : cela va des travaux d’aménagement dans l’habitat pour améliorer le bien-être, le confort et l’ergonomie, jusqu’aux aides comme la téléassistance et les aides financières pour les aménagements indispensables au maintien du senior en autonomie.

 

Pourquoi concevoir le logement différemment chez un senior ?

 

Les seniors, même s’ils sont toujo urs en très bonne santé et sont des seniors « jeunes » auront des besoins d’aménagements spécifiques dans leur lieu d’habitation (maison ou appartement). C’est encore plus vrai dès lors que l’âge avance et que les petits soucis de santé apparaissent. 

Il faut généralement anticiper sur deux éléments clés : 

  • La mise en sécurité du logement ; 
  • L’ergonomie de l’habitation ;
  • Le confort et le bien-être.

 

Sécurité

Même un senior qui est très actif a souvent des problèmes de vue. Les troubles visuels ne sont d’ailleurs pas l’apanage des seniors et beaucoup de gens portent des lunettes très tôt. Cependant, même avec un bon suivi ophtalmologique, la perte de l’acuité visuelle est un processus inévitable avec l’âge. 

Les personnes très âgées peuvent avoir d’autres problèmes de santé qui même légers peuvent mettre à mal leur sécurité : vertiges liés à la tension artérielle, malaises, problèmes de rhumatismes et d’ostéoporose (fréquente chez la femme), diminution de la perception auditive… Sans parler des maladies plus graves qui peuvent affecter certains seniors. 

Miser sur la sécurité se fera par exemple en limitant les obstacles dans l’usage du logement au quotidien (exit le tapis dans lequel on risque de se prendre les pieds et de chuter, exit la baignoire qui est inaccessible dès que l’on souffre d’une crise d’arthrose de hanche ou que le dos fait souffrir et empêche les contorsions, exit l’escalier glissant et les meubles hors de portée…). 

La sécurité, c’est aussi la tranquillité de son lieu de vie. Les seniors sont souvent des cibles faciles pour les cambrioleurs et il faudra aussi, pour le bien-être du senior, prévoir un système de sécurité lui permettant de vivre chez lui en toute tranquillité (alarme, vidéosurveillance, installation d’une porte blindée, installation de volets sécurisés…). 

 

Ergonomie

Si l’ergonomie est bienvenue quels que soient nos âges, elle l’est encore plus pour les seniors. Avoir tous les meubles du quotidien au bon niveau permet de ne pas avoir à se baisser sans arrêt pour attraper des objets utiles. Il faut donc rendre les meubles de cuisines accessibles ou déplacer tout les ustensiles utilisés le plus fréquemment à portée de main et ranger le reste vers les étagères du haut ou du bas. 

Revoir l’aménagement et le rangement pièce par pièce est indispensable et cela concerne aussi l’électricité. L’installation d’un système de commande en va-et-vient demande peu de travaux mais change beaucoup de choses dès lors qu’il permet de limiter les déplacements continuels. L’électricien peut profiter de son passage pour poser des gaines et faire disparaitre les fils électriques qui dépassent et dans lesquels vous pouvez vous prendre les pieds et chuter.

Idem pour l’ouverture et la fermeture des volets. Manœuvrer des commandes manuelles peut vite devenir contraignant pour une personne affaiblie par la maladie ou pour une personne âgée. Vous pourrez vous simplifier grandement la vie en faisant installer des volets roulants électriques (exemple : volets roulants solaires avec commande à distance). 

Il faudra également soigner le confort des assises et ne pas hésiter à remplacer un canapé trop mou et inconfortable par un équivalent à bonne hauteur qui offre plus de confort pour le dos et pourquoi pas des fauteuils adaptés au dos et aux jambes qui offrent aussi un grand confort. De nombreux fabricants proposent des fauteuils relax électriques qui permettent un maintien dos / cervicales / bras / jambes et s’inclinent pour éviter les problèmes circulatoires. Les fauteuils releveurs permettent au seniors de se lever de son fauteuil avec plus de facilité.

 

Confort et bien-être

Tout comme l’ergonomie dans la maison du senior, le confort ne doit pas être négligé ainsi que la décoration. Les seniors passent de plus en plus de temps dans leur intérieur, surtout pendant l’hiver où le temps ne permet pas toujours de sortir. Il faut aménager le lieu de vie de sorte qu’il soit sain et aéré (vérifier la ventilation, le chauffage et la climatisation est essentiel) : il ne faut pas non plus hésiter à refaire une peinture pour égayer un peu les lieux si la décoration est un peu ancienne. 

Les grands-parents aiment recevoir les enfants et petits-enfants chez eux et il n’est pas question que la maison soit triste et sombre et s’il s’agit d’une très vieille maison qui est trop humide, il faudra prévoir l’isolation car l’humidité d’un lieu aggrave les problèmes respiratoires ainsi que les crises de rhumatisme. 

Enfin, pas de bien-être sans un lieu lumineux ! Il est donc essentiel que les éclairages soient bien conçus et installés par un électricien qualifié pour être utilisables en toute sécurité (cf. normes de sécurité électrique).

 

 

Bien-être et aménagement senior : que faire et dans quel ordre ?

 

Que vous soyez senior et décidiez de faire les aménagements qui vous seront utiles ou parent d’une personne âgée avec l’envie d’aider votre parent à rester le plus longtemps autonome dans son logement, il faudra tout d’abord vérifier quels sont les travaux d’aménagements à faire et les lister par ordre d’importance

Pour un senior qui ne peut plus monter un escalier pour se rendre dans les pièces de l’étage, l’urgence sera de faire installer un monte-escalier et d’attendre pour investir dans des meubles de confort.

De même, le remplacement d’une baignoire par une douche italienne avec l’installation de barres de soutien est peut-être plus urgent que l’installation d’une nouvelle cuisine, d’autant plus si vous pouvez organiser le rangement de la cuisine différemment avant de tout changer. 

En attendant de changer le revêtement du sol de votre salle de bain, il peut aussi être judicieux d’y poser des tapis antidérapant pour éviter les chutes. 

 

 

Quels sont les aménagements d’une maison ou d’un appartement conseillés pour les seniors ?

 

Chez les plus de 65 ans, les chutes à domicile sont nombreuses et concernent pas moins d’une personne sur 3. Cela représente 2 millions de seniors et les causes pourraient souvent être évitées car une chute peut se produire à cause d’un tapis mal fixé, d’un escalier mal sécurisé, d’un sol glissant, etc. 

Le tableau est plus sombre encore chez les plus de 75 ans car les accidents domestiques sont pour eux la troisième cause de mortalité. Pourtant, il ne faudrait pas en déduire qu’il faut automatiquement installer un parent fragilisé par l’âge dans une maison de retraite si son vœu le plus cher est de rester le plus longtemps possible dans sa maison. La bonne nouvelle c’est, qu’aujourd’hui, tout est conçu pour faciliter la vie de nos seniors et leur permettre de garder leur autonomie. 

Ceci ce fera par le biais de travaux, de recours à des aménagements plus ergonomiques et sécurisés afin de faciliter la vie de nos aînés. 

La domotique est également très attendue sur le front des aménagements car elle facilite grandement la vie et permet d’automatiser de nombreuses actions dans la maison épargnant la fatigue du senior ou évitant de déplacer une aide à domicile :

  • Ouverture et fermeture des volets automatisée ;
  • Allumage des lumières intérieures et extérieures automatisé ;
  • Ouverture/Fermeture du portail extérieur à distance ;
  • Réglage optimal de la température (chauffage/climatisation) ;
  • Branchement de l’alarme de sécurité.

 Il est important de commencer par éliminer tous les obstacles qui entrainent des chutes :

  • fils électriques qui dépassent, mauvais éclairage ou éclairage absent, 
  • tapis mal fixés ou repli sur une moquette dans lequel on peut se prendre les pieds,
  • sols glissants (on pourra fixer un tapis antidérapant ; idem sur le fond du bac à douche ou de la baignoire),
  • meubles encombrants et mal placés avec des angles durs dans lesquels on peut se blesser (préférer les arrondis qui sont aussi la tendance déco de cette saison !) ;
  • les tiroirs qui sont au niveau du sol et trop difficiles à refermer (s’ils restent ouverts, ils peuvent occasionner des chutes) ;
  • veillez aussi à l’entretien des pièces et aux produits utilisés : inutile de cirer un parquet et surtout un escalier car cela le rend très glissant, attention si votre aide ménagère lave le carrelage et qu’il glisse, attention enfin si votre installation électrique n’est pas aux normes car vous pouvez aussi vous blesser gravement en manipulant l’électricité (installation à faire revoir au plus vite par un électricien).

 

Bien-être seniors : les aménagements à la loupe selon chaque pièce

 

Cuisine

Plus le senior avance en âge, moins ses gestes sont rapides et son attention tend aussi à diminuer. Il faut alors penser mettre la cuisine en sécurité, un peu comme on le fait avec les enfants. Or si l’on pense à ne pas laisser un enfant seul dans une cuisine alors que la casserole est sur le feu, de peur qu’il ne se brûle, il faut aussi anticiper sur certains aspects de l’âge et notamment la diminution de l’attention, voire la perte de mémoire.

Pour éviter des accidents graves dans ce lieu de vie, il faudra déjà éliminer la gazinière, le gaz étant chaque année, source d’accident et l’oubli de la fermeture de ce type de moyen de cuisine peut être dramatique. Faites plutôt poser des plaques à induction : elles éviteront aussi à votre aîné tout risque de brûlure.

 

L’électricité et la plomberie devront être vérifiées si la maison est très ancienne. Attention de ne pas consommer une eau si elle n’a jamais été contrôlée car une plomberie ancienne peut occasionner des germes et bactéries. Quant à l’électricité, il faudra faire les travaux nécessaires pour une mise aux normes afin de sécuriser l’ensemble du logement.

Repositionner tous les ustensiles à bonne hauteur et garder les tiroirs et les placards inaccessibles (trop hauts ou trop bas) pour entreposer les ustensiles les moins souvent utilisés. En attendant d’avoir un budget pour faire faire une cuisine ergonomique, sur mesure, ces premières modifications pourront simplifier la vie du senior.

 

Salle de bain

La sécurité d’une salle d’eau ou d’une salle de bain est à voir assez rapidement : l’hygiène étant nécessaire au bien-être et à la bonne santé, il faut s’assurer que tout soit le plus ergonomique et sécurisé possible. Ne pas hésiter alors à : 

  • remplacer une baignoire difficile d’accès, par une douche italienne ; 
  • ajouter des rampes de soutien dans une douche pour assurer la personne ;
  • remplacer un sol glissant par un carrelage antidérapant (en attendant les travaux, placer des tapis antidérapants, adhérant bien au sol) ; 
  • revoir l’électricité si besoin pour sécuriser l’usage des luminaires ;
  • revoir l’éclairage car une salle de bain mal éclairée est plus contraignante encore pour des personnes qui n’ont pas une bonne vue ;
  • revoir la position de la vasque et ne pas hésiter à mettre des meubles à hauteur si la personne âgée se déplace en fauteuil roulant.

 

Chambre

Si cette pièce arrive après la cuisine et la salle de bain, il n’en demeure pas moins que des aménagements pourront également y être apportés pour améliorer le confort et le bien-être du senior, notamment : 

  • choix de la hauteur du couchage (ne doit être ni trop bas, pour éviter les risques pour le dos, ni trop haut pour que l’accès en soit facilité) ;
  • choix de la qualité du matelas (penser au maintien pour le dos, mais aussi à l’hygiène et privilégier les matelas et oreillers anti-acariens et anti-bactéries) ;
  • privilégier les rangements faciles d’accès à ceux où il faut se courber pour attraper des vêtements ou encore ceux où il faudra monter sur une chaise pour y avoir accès ;
  • faire disparaitre les obstacles mobiliers pouvant représenter un danger de chute : meubles mal placés, chambre trop chargées encombrant les accès aux portes et aux fenêtres, tapis glissants, etc.
  • faire installer ici, comme dans les autres pièces à vivre des volets pouvant être manipulés avec une télécommande ;
  • utiliser les mobiliers adaptés aux seniors (exemple : l’enseigne La Bastide, propose un certain nombre d’équipements adaptés aux personnes âgées ou à mobilité réduite et notamment, des lits dont la tête peut être surélevée au moyenne d’une télécommande, des fauteuils de relaxation à commande automatique, etc.).

 

Espace couloir, entrée et escaliers

Le couloir et l’entrée sont des lieux où il y a beaucoup de passages. Il faut s’assurer qu’ils soient bien aérés et ventilés comme le reste de la maison. 

Concernant la porte d’entrée, elle pourra être sécurisée soit avec un interphone et caméra de surveillance, soit en remplaçant une porte ordinaire par une porte blindée

Attention si le couloir dispose d’un revêtement de type parquet clouté assez ancien car les clous dépassant peuvent représenter des risques de blessures et un parquet trop ciré peut être source de chute pour un senior. Soit il faudra opter pour un autre type de revêtement mieux adapté, soit il faudra poser un tapis antidérapant adapté pour la longueur du couloir pour sécuriser celui-ci.

Enfin, le passage du rez-de-chaussée à l’étage peut être une véritable épreuve, surtout si le senior doit monter et descendre ses étages plusieurs fois par jour. Il sera alors judicieux d’investir dans un monte-escalier ou un ascenseur (à choisir selon la configuration de la maison). 

 

 

La téléassistance : un outil précieux chez les seniors

 

Même avec de nombreux aménagements simplifiant grandement la vie du senior, cela n’est pas forcément suffisant. Si vous habitez seul ou si vous êtes le fils ou la fille d’un parent âgé vivant seul, vous ne pourrez pas forcément vous déplacer – surtout si vous habitez à des centaines de kilomètres – en cas de problème. 

Une personne seule est plus vulnérable qu’un couple car dans un couple, si l’un fait un malaise, l’autre peut encore téléphoner pour demander de l’aide. Une personne seule doit donc se munir d’un système de téléassistance qui lui permet, en cas de chute accidentelle dans sa maison, de prévenir et de demander de l’aide.

La téléassistance est encore un outil essentiel pour l’amélioration de l’autonomie des seniors. 

Comment cela fonctionne-t-il ? Le modèle classique ressemble à un petit médaillon radio à garder sur soi au cou (certains autres modèles ressemblent d’avantage à un bracelet étanche à porter au poignet). Le senior n’a qu’à presser le bouton pour demander de l’assistance à un opérateur qui va déterminer, selon le problème, s’il faut envoyer les pompiers, la police (cas d’un cambriolage) ou l’ambulance. 

Pour les personnes à risques, âgées et fragiles, mais toutefois en assez bonne santé pour rester dans leur maison, ce système permet de préserver l’autonomie et d’éviter de devoir investir dans des maisons de retraites qui sont souvent chères et peu agréables à vivre. 

De nombreuses mutuelles prennent en charge de nombreux frais d’aménagement pour les seniors, ce qui permet à ces derniers de vivre plus sereinement et plus longtemps chez eux et apporte à leur entourage moins de tracas.

 

 

Quelles sont les aides financières qui peuvent faciliter de nouveaux aménagements pour les seniors ?

 

Tous les aménagements permettant de simplifier le quotidien du senior peuvent vite chiffrer. Il ne faut toutefois pas faire l’impasse sur ces aménagements s’ils permettent d’éviter les frais d’une maison de retraite et sont utiles au senior pour se maintenir non seulement en autonomie, mais aussi en sécurité chez lui.

En plus, des aides financières sont proposées pour certains aménagements. Il faudra vous renseigner, selon les travaux à engager, auprès d’organismes comme : 

  • l’Anah (Agence nationale de l’habitat) ; 
  • l’Assurance retraite, les caisses d’assurance retraite ;
  • le Conseil Départemental (il peut octroyer une Allocation Personnalisée d’Autonomie à domicile ou APA ou aider pour les travaux d’aménagement pour les personnes dépendantes) ;
  • Voir également auprès de votre Mairie, de votre Centre fiscal et de votre mutuelle pour d’autres aides possibles. 

Notre conseil : pour évaluer le budget des travaux à faire, en commençant par les plus urgents, il est important de contacter d’abord les professionnels concernés pour demander des devis travaux afin de voir quel sera le coût global. De plus, ces devis vous permettront aussi de mettre les artisans en concurrence et de faire baisser les prix mais aussi de vous renseigner sur les aides financières auxquelles vous pourrez avoir droit. 

Partagez cet article
Vous souhaitez une estimation pour vos travaux

helloArtisan vous accompagne de la simple mise en relation avec un professionnel de qualité jusqu'à la prise en charge de A à Z de vos projets de constructions ou d'extensions.
Obtenez des devis ! Trouvez les meilleurs artisans à côté de chez vous.

Avec helloArtisan
réalisez vos travaux sereinement

Professionnel
4 500 professionnels
du bâtiment sélectionnés partout en France
Chantiers
+ de 50 000 chantiers
réalisés par an
Accompagnement
1 500 demandes de devis
tous les jours
partout en France
20 ans
20 ans d’expérience
dans les travaux avec la référence BATIWEB