Guide travaux : Créer une fenêtre dans un mur porteur

Vouloir ajouter une fenêtre dans un mur ne pose à priori pas de problème et c’est souvent ce que l’on souhaite faire pour apporter plus de clarté dans une pièce un peu sombre. Cependant, dès lors que vous êtes en présence d’un mur porteur, les conditions techniques pour vos travaux ne sont pas les mêmes qu’en présence d’une cloison simple. Vous devrez vérifier certains détails avec un architecte même si la faisabilité du projet n’est pas forcément remise en cause. Explications.

 

Bien localiser un mur porteur 

 

Reconnaître un mur porteur d'un mur ordinaire

Un mur porteur est une paroi qui soutient l’ensemble de la structure d’une bâtisse. Il faut donc prendre certaines précautions lorsque l’on touche à cette structure. Comment savoir si le mur où vous allez faire percer une fenêtre est porteur ou non ? Voici quelques astuces que nous livrent les professionnels de la construction : 

  • En tapant légèrement sur le mur : écoutez la sonorité. Vous semble-t-il sonner plein ou creux ? Si vous avez un doute, tapez légèrement sur les autres murs de la maison pour comparer. Ce test n’est tout de même pas significatif à 100 % car un mur porteur peut sonner creux à cause de son isolation thermique ;
  • Vérifier les plans si vous les avez car, normalement les murs porteurs sont signalés sur les plans ;
  • Localisez l’emplacement du mur par rapport à l’ensemble de la maison et des autres murs. Le plus souvent les murs de façade et les murs au centre de l’habitation ont toutes les raisons d’être des murs porteurs ;
  • Vérifier l’épaisseur des murs : les murs porteurs sont souvent plus épais (de l’ordre de 15 cm d’épaisseur dans les nouvelles habitations) ; 
  • Enfin, autre indice pouvant être vérifié sur des maisons qui ont des poutres apparentes : les poutres sont souvent en appui sur un ou des murs porteurs.

Si malgré tous ces tests, vous n’êtes pas sûr de vous et en particulier si vous n’avez pas en main les plans d’origine de la bâtisse pour contre-vérifier la localisation du ou des murs porteurs, faites venir un architecte avant de commencer vos travaux. 

 

Créer une fenêtre dans un mur porteur : les règles légales 

 

Après avoir bien vérifié que votre mur est un mur porteur, direction la mairie dont vous dépendez pour savoir si vous pouvez faire des travaux.

De plus si vous ouvrez une fenêtre ou une porte fenêtre sur un mur situé en façade, vous devez faire une déclaration de travaux auprès de l’administration et être certain d’avoir obtenu l’autorisation avant de démarrer les travaux.

 

Règles techniques pour l’ouverture d’un mur porteur

 

Règles et procédures à suivre avant l’ouverture d’un mur porteur : 

  • Vérifier la faisabilité du projet : avec la mairie, avec ensuite un architecte pour voir si le fait de toucher au mur de structure est sans risque pour l’ensemble de la bâtisse ; 
  • Prendre contact avec un bureau d’études pour discuter de la méthode à privilégier pour les travaux et déterminer les dimensions d’ouverture possible dans ce mur porteur. 
  • A partir de là, vous allez pouvoir choisir le type de fenêtre à installer et trouver l’entreprise pour effectuer les travaux. 

 

Mur porteur : les étapes pour la création d’une fenêtre réussie dans un mur porteur

 

Une fois que le projet est validé et que vous avez l’autorisation légale (mairie), vous allez devoir faire en sorte de protéger votre pièce car ces travaux vont causer de la poussière et des gravats. Vous laisserez ensuite faire les professionnels pour le reste. 

Les étapes sont les suivantes : 

  • Protection (par vos soins) de l’intérieur du logement (utilisation de bâches par exemple et de rideaux de protections pour limiter la pénétration de la poussière). Vous pouvez enlever les meubles ou les éloigner et les recouvrir avec soin ;
  • Les professionnels vont ensuite faire des saignées sur le revêtement du mur porteur (à une distance de moins de 20 cm d’un angle ou d’une bordure de ce mur) ;
  • Il faut vérifier qu’une mesure de 80 cm minimum sépare bien le plafond de l’extrémité supérieure de l’ouverture ;
  • Les saignées ne se feront jamais sur toute la hauteur d’un mur, ni au-dessus d’une porte, ni en diagonale ;
  • Elles doivent démarrer du sol et sont limitées à 1,2 mètre de hauteur. La séparation entre les saignées est établie à 1,5 mètre.
  • Le professionnel va ensuite poser un linteau en métal pour soutenir les matériaux du mur,
  • Le professionnel, muni de bastaings et se servant d’étais (structure métalliques servant de soutien), procède par étapes, sans donner de trop grands coups dans le mur afin de ne pas fragiliser la structure de votre maison. 
  • Il faut ensuite positionner votre fenêtre. Après quoi le maçon pourra ôter les bastaings et boucher les trous occasionné dans le mur : c’est le moment des finitions !

 

La création d’une fenêtre dans une cloison simple est un travail à faire réaliser par un professionnel. Cela est encore plus essentiel lorsque vous faites ce type de travaux sur un mur porteur. Dans ce cas, il faut bien respecter les démarches et ne pas faire l’impasse sur les normes administratives. Le conseil d’un architecte est indispensable pour vérifier la faisabilité de votre projet et il est également indispensable de passer par une entreprise de professionnels pour faire réaliser ce type de travaux et obtenir un rendu à votre goût et sans faire prendre de risques à la structure de votre habitation.

Avec helloArtisan
réalisez vos travaux sereinement

Professionnel

4 500 professionnels
du bâtiment sélectionnés partout en France

Chantiers

De nombreux chantiers
réalisés tous les ans

Accompagnement

1 500 demandes de devis
tous les jours
partout en France

20 ans

20 ans d’expérience
dans les travaux avec la référence BATIWEB