Guide travaux : Pose de placoplâtre ou placo

Rappelons que Placoplâtre est une marque qui a été déposée par la société Saint-Gobain, spécialiste du bâtiment, afin de représenter sa marque de plaque de plâtre. Placoplâtre est donc une des principales filiales du groupe Saint-Gobain.

On appelle placoplâtre ou placo, du plâtre coulé entre deux fines couches de carton recyclé pour former une seule et même plaque. Vous savez certainement que le placo s’utilise couramment pour le montage des cloisons, en rénovation ou en construction, qui ne serviront pas de murs porteurs. Ces cloisons sont généralement constituées de deux plaques de placo où l’on insert un isolant thermique comme par exemple une couche de laine de verre. Le placo sert aussi pour la finition des murs et des plafonds intérieurs, l’aménagement des combles, la pose d’un faux plafond etc. Le placo est très employé dans les habitations vu qu’il est facile et rapide à installer, résistant et très économique. Il est vrai que la placo est devenu indispensable pour les projets d’isolation par l’intérieur.

 

Différents types de placo existent pour de multiples usages donc différentes manières de le poser : 

  • le BA13 (13 mm) ;
  • le BA 10 (10 mm) ;
  • le BA 15 (15 mm) ;
  • le BA18 (18 mm) ;
  • le BA 25 (25 mm).

BA signifie « bords amincis ». Le placo BA13 est standard et sert au montage de nombreux supports. Ces plaques possèdent habituellement une largeur de 120 cm et parfois de 60 cm.

Le choix des plaques de plâtre est important pour vos travaux

 

Usages de différents types de placo

 

Il est très important de savoir choisir son placo. Chaque type de placo a ses caractéristiques. Le placo sera à choisir en fonction de vos projets :

  • le placo de doublage thermique : pour une isolation thermique des pièces afin de maintenir une température optimale lors de grands froids ou utiles contre les fortes chaleurs. Egalement pour les pièces proches de celles non chauffées ;
  • le placo ignifugé : pour une résistance au feu, notamment pour la cuisine (un départ de feu est davantage susceptible d’arriver dans cette pièce) ; installer le placo près des points chauds comme les plaques ou le four 
  • le placo hydrofuge : pour les pièces humides comme la salle de bains. Identifiable grâce à sa couleur verte, très intéressant car ultra résistant à l’eau, résiste six fois plus qu’une plaque standard à l’humidité. De plus, ces plaques hydrofuges permettront de réduire la propagation de l’humidité dans les autres pièces de l’habitation ;
  • le Placo Activ’ Air : pour les chambres d’enfants, plus sensibles aux risques d’un air pollué. Ces plaques ont la spécificité de purifierl’air et choisir cette solution permet d’éliminer une majorité des polluants présents dans l’air intérieur ;
  • le placo phonique : pour l’isolation acoustique. Intéressant à utiliser dans les pièces de vie comme le salon ou les pièces mitoyennes. Cette technique d’isolation phonique divise le bruit d’une pièce à l’autre par deux ;
  • le placo flexible : pour créer des courbes, aménager vos combles ou une pièce difficilement accessible ;
  • le placo de fine épaisseur : si vous êtes uniquement à la recherche d’une plaque pour un mur détérioré, pour lui donner de l’homogénéité ou pour un mur qui n’est pas droit ;
  • le placo Habito : pour poser des objets lourds (supporte jusqu’à 20kg).

 

Des professionnels sont disponibles pour vos travaux de rénovation. 

Devis gratuits

 

Tarifs du placo

 

Si le placo a beaucoup de succès, c’est aussi pour son prix peu élevé. Le prix du placo fluctue en fonction de son épaisseur et de sa spécificité (ignifugé, hydrofuge…). Comptez de 4 à 10 euros le m2 pour les plaques et de 15 à 55€/m² en comptant la pose et les finitions. Les prix les plus élevés étant pour les plaques de placo spécifiques.

Récapitulatif des prix du placo

Type de placoPrix au m² (seul)Prix au m² (avec pose)
Placo BA134€ - 8€15€ - 30€
Placo phonique8€ - 12€25€ - 45€
Placo hydrofuge5€ - 9€20€ - 40€
Placo haute dureté10€ - 15€30€ - 50€
Placo ignifugé8€ - 12€25€ - 45€
Placo pliant5€ - 9€25€ - 45€
Placo isolant15€ - 20€30€ - 50€
Placo cintrable6€ - 10€30€ - 55€

 

Conseils de pose pour le placo

 

Comme spécifié plus haut, pour poser du placo, il faut dans un premier temps savoir quel type de placo choisir. Il est aussi très important d’opter pour un placo de qualité afin que le résultat soit optimal et pour éviter que le placo s’effrite à la découpe. Si vous désirez créer une cloison ou faire un doublage, il est conseillé de poser les plaques de placo à l’aide de rails métalliques (sachez bien choisir ces rails qui devront correspondre parfaitement à l’épaisseur de votre cloison placo). Cette technique permet d’obtenir des murs très droits. Pour ce faire, il faudra s’aider de vis auto-perçantes qui seront enfoncées sur les rails tous les 30 cm. Ces montants métalliques seront bien spécifiques : une semelle résiliente en PVC ou par collage direct sur les supports maçonnés avec un mortier adhésif. Il est également possible d’enfoncer ces vis sur des montants en bois.

Les travaux sur cloisons peuvent être confiés à un artisan

 

Pour poser un mur en placo

  • Fixation de l’ossature : il faudra fixer vos rails au plafond à l’aide des vis puis les montants intérieurs ;
  • Pose du placo : les plaques de plâtre seront à poser sur la structure métallique ;
  • Isolant à placer : l’isolant (laine de verre par exemple) sera à placer au milieu des deux plaques de placo ;
  • Joints à faire : afin que le résultat soit parfait, il faudra étaler de l’enduit pour joints sur les jointures entre les plaques. Lorsque l’enduit sera sec, une bande à joint sera à placer ; elle sera dissimulée par la suite avec une nouvelle couche d’enduit ;
  • Mur à peindre : vous pourrez peindre ou poser le revêtement choisi après avoir poncé l’enduit.

 

Pour arranger un mur qui est détérioré :

Choisissez de coller le placo avec une colle adaptée à condition que votre mur soit sain. La colle à placo est une poudre mélangée avec de l’eau pour obtenir une consistance pâteuse et ferme. Pour une bonne adhérence, il faudra appliquer généreusement cette colle sur la plaque (tous les 30 cm environ) et la maintenir sous pression à l’aide de cales.

Il est facile de poser du placo mais certaines règles sont à respecter il est nécessaire d’être habile. Si vous pensez ne pas posséder ce savoir-faire, n’hésitez pas à demander un devis à un professionnel. Il faut savoir que le métier de plaquiste est une nouvelle profession dans le bâtiment.

 

Important :

Sachez que seule, une plaque de placo n’isole pas. Il est impératif de placer entre deux plaques de placo, un isolant comme la laine de verre ou de choisir une plaque de plâtre avec isolant intégré. Sachez que l’épaisseur d’un isolant est variable (de 4 à 10 cm). C’est au moment de choisir vos rails qu’il faudra y penser.

Pour faire votre choix, vous pouvez lire notre guide sur les matériaux isolants à privilégier pour une isolation intérieure.

 

Poser du placo : les difficultés

 

La pose de plaques de plâtre est à la portée des bricoleurs avertis mais présente quelques petites difficultés qui rendent le résultat final pas assez satisfaisant. Lorsque vous posez votre placo, vous devez faire très attention aux détails suivants.

 

Le choix de la plaque de plâtre

Choisir une plaque de BA13 par défaut pour vos travaux serait une grosse erreur ; comme évoqué plus haut, il existe plusieurs types de plaques de plâtre dédiées à des usages spécifiques.

  • Plaques isolantes pour les travaux d'isolation thermique ;
  • Plaques phoniques pour isoler les pièces contre le bruit ;
  • Plaques hydrofugées pour protéger contre l'humidité ;
  • Plaques ignifugées contre les risques d'incendie ;
  • Plaques haute dureté contre les risques de chocs et de chutes.

 

L'espacement des plaques de plâtre

Pour que les plaques de plâtre remplissent toutes leurs fonctions, il est très important de veiller à ce que l'espacement nécessaire soit pris en compte avant de faire les joints. Lors de vos travaux et quand vous installez le placo, veillez à ce que les plaques ne soient pas espacées de plus d'un millimètre. Si c'est le cas, utilisez du mortier adhésif pour boucher l'espace et commencez le jointement.

 

La réalisation des joints

Lorsque vous réalisez les joints, veillez à ce qu'ils ne soient pas alignés avec les montants de portes. Si c'est le cas, des fissures peuvent apparaître au-dessus des portes.

Lors du jointement des plaques de plâtre, veillez également à respecter scrupuleusement le temps de séchage de l'enduit avant de repasser sur la bande à joints. Si vous êtes trop pressé, l'enduit risque de ne pas sécher uniformément, créant des problèmes d'uniformité dans le futur. Si vous devez réaliser des travaux assez rapidement, vous pouvez prendre de l'enduit à prise rapide.

 

Le placement de l'isolant

Ne comprimez surtout pas l'isolant contre les plaques de plâtre lorsque vous l'y placez car à moyen terme, vous risqueriez de provoquer ce qu'on appelle un festonnage, c'est-à-dire une déformation des plaques de plâtre. L'isolant, trop rigide et trop comprimé, risque de pousser contre les plaques de plâtre et de créer des fissures au niveau des joints entre les plaques.

 

Besoin d'un professionnel pour vos cloisons ?

Avec helloArtisan
réalisez vos travaux sereinement

Professionnel

4 500 professionnels
du bâtiment sélectionnés partout en France

Chantiers

De nombreux chantiers
réalisés tous les ans

Accompagnement

1 500 demandes de devis
tous les jours
partout en France

20 ans

20 ans d’expérience
dans les travaux avec la référence BATIWEB