Pose de parquet flottant

Vous avez envie de passer au bois après avoir testé le carrelage ? Vous organisez une rénovation dans votre maison ou votre appartement et vous avez envie d’un sol en bois ? Vous faites construire et vous aimeriez choisir le parquet pour toutes vos chambres ? Le parquet flottant est un choix de sol qui présente de nombreux avantages. Moins cher qu’un parquet en bois massif, il reste très esthétique et chaleureux. De plus, il n’est pas très difficile à poser, à condition de suivre les conseils techniques de ce type de pose de parquet. On vous dit tout.

 

Qu’est-ce qu’un parquet flottant ? 

 

Le parquet flottant est un revêtement destiné au sol, conçu avec le matériau bois. Il peut être en bois ou à base de ce matériau mais la partie supérieur ou partie d’usure se présente généralement en bois naturel. Cette couche d’usure a une épaisseur de 2,5 mm au minimum. On parle d’une pose flottante car le parquet ne sera pas fixé au sol directement contrairement à d’autres types de parquets. 

Né dans les années 90, le parquet flottant a su s’imposer rapidement car il est très esthétique mais cependant moins cher qu’un parquet en bois massif. Son prix de départ tourne autour de 15 euros / m² contre 39 euros / m² pour le choix d’un parquet en bois massif. Son succès est tel que les fabricants européens ont produit sur l’année 2010 un total de 500 millions de m² en parquet flottant.

L’avantage du parquet flottant est aussi une pose simplifiée par rapport au parquet massif. Le système de clipsage permet de poser ce type de parquet plus facilement quand il faut une pose cloutée ou une pose collée pour d’autres parquets. Le parquet flottant est aussi facile à entretenir par rapport à d’autres types de revêtements. Il présente un look très esthétique et s’il est bien posé on ne verra pas la différence à première vue avec un parquet massif. 

Un petit bémol toutefois : le parquet flottant n’amortit pas bien les bruits et il sera conseillé de rajouter une souche-couche isolante avant de faire la pose des lames de parquet flottant. Il n’est pas non-plus adapté pour l’humidité et il faudra éviter de la poser dans les pièces humides ou dans les pièces recevant des équipements tels que lave-linge ou lave-vaisselle. 

Notre conseil : ne choisissez pas votre matériau dans les prix les plus bas. L’épaisseur serait plus réduite et cela impliquerait que vous ne pourriez poncer votre parquet flottant qu’une seule fois. Il vaut donc mieux payer un peu plus cher pour avoir un matériau de bonne épaisseur et de bonne qualité. 

 

Outils et préparation du sol pour pose parquet flottant

 

La pose d’un parquet flottant ne s’improvise pas, même si la technique est plus simple que lorsqu’il s’agit de poser des lames de parquet massif. Il faut cependant veiller à avoir les fournitures nécessaires avant de commencer le travail de pose.

Outils conseillés pour la pose de votre parquet flottant

  • lames de parquet 
  • plinthes
  • scie sauteuse
  • scie égoïne
  • scie à dos
  • boite à onglet
  • cales de dilatation
  • copieur de profil
  • sous-couche
  • maillet en caoutchouc
  • film pare-vapeur
  • serre-joint
  • tire-lame
  • grenouillère
Les outils pour la pose de parquet flottant

 

Préparation du sol avant pose de parquet flottant

Avant de commencer le travail de pose, vous devez vérifier votre sol. 

En effet, il est important que votre support soit sec, propre, en bon état et parfaitement plan. Des actions pourront être menées selon les cas : passer l’aspirateur si le sol est poussiéreux, contrôler la planéité (s’aider d’une règle de maçon), etc.

Si vous constatez qu’il y a des creux ou des bosses en inspectant votre sol, il faut contrôler qu’ils ne dépassent pas 2 mm. Si ce sont des creux ou des bosses plus importants, il faudra prévoir de poncer ou de ragréer votre sol avant d’entamer la pose de votre parquet flottant.

A savoir : selon le revêtement que vous avez au moment de poser du parquet flottant, il est possible de le laisser en place et de poser le parquet par-dessus. C’est notamment le cas d’un carrelage ou d’un sol vinyle, mais pas d’une moquette.

Vous pourrez stocker les lames dans la pièce deux jours avant la pose car cela permet à votre parquet de s’adapter au taux d’hygrométrie de votre pièce et ainsi vous simplifiez les étapes de la pose en évitant que les lames ne se déforment lors de leur manipulation.

Vous pouvez avoir des lames un peu différentes d’un paquet de lames à l’autre (nœud du bois, teintes plus ou moins claires, etc.). Le mieux est d’ouvrir les paquets de lames et de les mélanger. 

Il peut être plus facile de dégonder les portes de la pièce pour simplifier la pose. Cependant, lorsque vous aurez terminé la pose du pare-vapeur et de la sous-couche, placez une lame à l’envers et vérifiez si vous pouvez encore passer une lame sous la porte. Il faudra peut-être prévoir d’ajuster votre bas de porte à l’aide de votre scie égoïne.

Pensez aussi à ajouter un pare-vapeur sous votre parquet. Cela peut se révéler indispensable dans certains cas (rez-de-chaussée et absence de vide-sanitaire, sol chauffant réversible, sol chauffant basse température) et prévenir les problèmes d’humidité.

En plus de la pose d’un pare-vapeur, la pose d’une sous-couche est essentielle pour assurer l’isolation thermique et phonique du solCette opération se fait juste avant la pose de votre parquet flottant. Cette sous-couche est posée au ras des murs et toujours perpendiculairement par rapport au sens de la pose de vos lames de parquets. 

 

Les étapes de la pose de votre parquet flottant

 

La pose des lames

Il est conseillé de placer un joint de dilatation autour de votre pièce (joint de 8 mm) pour aider la dilatation naturelle du bois. La pose des joints de dilatation se fait avec des cales de dilation qu’il faudra poser au début de chacune des rangées de vos lames mais aussi sur leur longueur, à raison de chaque 50 cm plus ou moins.

La pose, étape par étape :

  1. Pose de la première lame : contre un angle de mur puis continuer jusqu'à atteindre le bout du mur (la dernière lame avant le mur doit faire au moins 30 centimètres, sinon réajustez en coupant la première lame) ;
  2. Mesurez la distance entre la dernière lame posée (avant-dernière de la ligne) et la cale de dilatation ;
  3. Reportez la mesure sur une lame et tracez le trait de coupe à l'aide d'une équerre ;
  4. Coupez la lame à l'aide d'une scie sauteuse et posez ;
  5. Utilisez la chute de la lame pour commencer la deuxième ligne.

Pour faciliter le clipsage des lames, vous pouvez les incliner légèrement et vous aider d’un maillet.

La cale de dilatation se met en bout de ligne lorsque vous n’avez plus assez d’espace pour ajouter une autre lame de parquet. La coupe de l’extrémité d’une lame se fait à la scie sauteuse, puis vous pourrez poncer l’extrémité au niveau de la coupe, pour un rendu plus net.

 

Les découpes particulières

Selon la configuration de votre pièce, vous aurez parfois à faire des découpes particulières lors de la pose de votre parquet flottant. C’est le cas, si vous posez le parquet autour de tuyaux.

Commencez par prendre l’empreinte des tuyaux à l’aide d’un copieur de profil et reportez l’empreinte sur une lame à poser.

Pour découper votre lame, utilisez une perceuse avec une mèche à bois plate. Les parties droites sont découpées avec une scie sauteuse et poncées au niveau des bords fraîchement découpés.

Pour simplifier la pose d’une dernière rangée, on peut s’aider d’un tire-lame ou d’un maillet.

 

Les finitions

Lorsque vous avez fini de poser vos lames de parquet flottant, vous allez ôter toutes les cales de dilatation. Pour un fini impeccable, utilisez un cutter afin de couper proprement les débords de votre pare-valeur et de la sous-couche.

Utilisez une scie à dos pour découper vos plinthes après avoir pris les mesures. Les découpes d’angle se feront avec une boîte à onglet.

Il ne reste plus qu’à encoller les plinthes avec votre colle à bois. Avant de les positionner sur les murs, vous allez ajouter des cales de dilatation entre le parquet et la plinthe. Puis, il faut laisser sécher.

La pose de plinthes donne un résultat propre

 

Vous avez terminé la pose de votre parquet flottant et pouvez maintenant profiter de ce revêtement de sol très esthétique. Bien que la pose soit assez simple, elle reste cependant assez fastidieuse surtout si vous avez une grande surface de sol à couvrir. Il faut vraiment bien respecter toutes les étapes et notamment, ne pas oublier la pose du pare-vapeur et de la sous-couche pour éviter les méfaits de l’humidité. Dans certains cas, il vaudra mieux passer par un professionnel pour avoir des finitions impeccables.

Avec helloArtisan
réalisez vos travaux sereinement

Professionnel

4 500 professionnels
du bâtiment sélectionnés partout en France

Chantiers

De nombreux chantiers
réalisés tous les ans

Accompagnement

1 500 demandes de devis
tous les jours
partout en France

20 ans

20 ans d’expérience
dans les travaux avec la référence BATIWEB