L’isolation phonique : comment réaliser des économies grâce à ces travaux ?

17 novembre 2021

Cela fait maintenant des décennies que l’État oblige les particuliers à isoler dans l’optique d’éradiquer les passoires thermiques. Mais pour que l’habitation soit agréable à vivre, il est indispensable que son environnement soit calme et que la température ambiante y soit confortable. Ce qui est bien, c’est que l’isolation autorise des travaux 2 en 1, permettant de bénéficier à la fois d’un confort thermique et acoustique.

 

Quelles techniques pour faire des économies avec l’isolation phonique ?

 

Deux méthodes permettent de doter une maison d’une isolation phonique. Cependant, on peut aussi renforcer celle déjà existante. L’effet de masse offert par les parois denses et lourdes, comme c’est le cas avec la construction d’un mur en pierre ou la pose d’une dalle en béton est la première solution. Toutefois, cela n’est possible qu’en projet de construction. S’agissant d’un bâti ancien, c’est l’effet de masse-ressort-masse que l’on va appliquer.

Cette seconde option peut s’effectuer à l’aide d’un doublage isolant comme un faux plafond, ou encore des doubles parois. Cela inclut évidemment le double vitrage. Pour faire des économies, il peut être judicieux de fusionner l’isolation thermique et l’isolation phonique du logement. Les objectifs différents auxquels répondent ces travaux, le recours à des matériaux bien distincts et les diverses techniques d’installation n’empêchent pas de concilier les deux chantiers. En même temps, vous faites d’une pierre deux coups et réalisez des économies sur l’achat et la pose ! Si vous avez ce type de projet en vue, vous trouverez les tarifs d’un acousticien ici.

 

Pourquoi conjuguer l’isolation acoustique et l’isolation thermique ?

 

Le confort thermique et phonique, ainsi que les économies réalisées découlent du renforcement de l’enveloppe thermique du bâti. L’idée est de minimiser les déperditions thermiques durant l’hiver et d’obtenir un bon déphasage thermique quand arrivent les grandes chaleurs. Mais on limite en même temps les nuisances sonores gênantes. Le confort acoustique fait ainsi partie des avantages d’une isolation thermique réalisée dans les règles de l’art.

 

Quels sont les avantages de l’isolation thermique ?

 

Vous faisant bénéficier d’importantes économies d’énergies sur le long terme, l’isolation thermique conforte l’isolation phonique de la maison. Sur le plan financier, cela équivaut concrètement à près de 30% d’économies en chauffage sur les factures d’énergie. Grâce à ces travaux de rénovation énergétique, les occupants profitent d’un confort thermique idéal via des températures juste comme il faut dans un endroit calme.

Étant donné que les décibels tout comme les calories arrivent à se faufiler là où l’air passe, une maison profitant d’une excellente étanchéité à l’air est doublement performante. Elle satisfait tant sur le plan acoustique que thermique.

Tout savoir sur l’isolation des logements en Europe ici.

 

Quels matériaux font réaliser davantage d’économies sur le plan de l’isolation phonique ?

 

Il existe différentes sortes de bruits. Aériens quand ils se propagent dans l’air. Les bruits solidiens dont la propagation se fait à travers un corps solide, comme les bruits de l’ascenseur. Les bruits d’impact produisent un choc sur une paroi… Certains bruits requièrent une correction acoustique. Pour faire le bon choix d’isolant, il convient de déterminer la source des nuisances sonores. La pose d’une moquette, d’un lino ou d’un parquet flottant permet d’y remédier.

Mais l’idéal est de se tourner vers des sous-couches acoustiques pouvant être minces en laine de verre ou en laine de roche. Vous pouvez aussi envisager des isolants dotés d’une certaine souplesse à la manière d’un ressort. Un matériau souple tout en étant rigide favorise la liaison mécanique. Les laines avec leur côté élastique rendent possible une désolidarisation efficace lorsqu’on s’en sert pour intercaler une chape et une dalle en béton. Elles font figure de meilleurs isolants phoniques et bloquent efficacement la propagation des différents types de bruits.

Sur les planchers intermédiaires et les cloisons, on peut ainsi poser de la laine de roche ou, en alternative, du liège mural. D’autres isolants biosourcés, à l’instar de la fibre de bois, du liège expansé, ou la ouate de cellulose sont aussi dotés d’excellentes qualités phoniques et thermiques. Parfaits pour l’isolation, ils permettent de réaliser des économies en chauffage non négligeables, malgré leur prix quelque peu prohibitif.

 

Que penser des isolants synthétiques ?

 

En revanche, parmi les isolants synthétiques, vous ne pourrez compter que sur le polystyrène expansé stratifié si vous vous attendez à de bonnes performances acoustiques. En effet, le polystyrène standard et extrudé ne sont pas les meilleurs pour rendre une maison silencieuse. Sachez par ailleurs que les PMR ou produits minces réfléchissants ont une efficacité quasi nulle en termes d’acoustique. Leur utilisation se limite généralement à l’isolation thermique de la maison.

 

Isolation phonique : comment choisir les bons matériaux pour faire des économies ?

 

On privilégiera notamment les matériaux dotés d’une résistance thermique R importante pour l’isolation thermique. Par contre, s’il faut privilégier l’isolation acoustique, on choisira des isolants rigides et légers. Pour maîtriser les factures des travaux et réaliser des économies, il est recommandé d’opter pour des isolants traitant à la fois l’isolation phonique et thermique.

Comme pour cette dernière, des indices de performance accompagnent chaque type d’isolant. La capacité isolante d’un matériau pour la protection acoustique peut être mesurée en dB(A). Cette mesure est clairement spécifiée par le fabricant sur l’emballage. Pour une paroi comme la fenêtre, le sol, le mur…, l’indice d’affaiblissement acoustique Rw indique la quantité de bruit qu’elle peut arrêter. Une paroi performante aura un Rw élevé. L’indice d’efficacité contre les bruits de choc d’un isolant est noté (Δ Lw). Il s’exprime en décibels.

 

Faire des économies avec l’isolation phonique du plancher

 

À l’origine de 10% de l’ensemble des déperditions thermiques, le plancher est le premier poste à isoler. Procurant bien-être et confort, une isolation phonique du plancher correctement réalisée donne lieu à des économies financières, grâce au montant des factures de chauffage mieux maîtrisé. Notez que ce qui se trouve directement sous le plancher va dicter le choix de la méthode à privilégier.

 

Comment effectuer l’isolation de la toiture ?

 

Considérée comme le maillon faible de l’isolation, la toiture engendre jusqu’à 30 % des pertes thermiques. Avec un isolant souple comme la laine (de chanvre, minérale ou laine de bois…), l’isolation des combles peut offrir des avantages acoustiques et thermiques. Notamment, quand on lui associe un parement dense tel que le plâtre à la laine.

Néanmoins, isoler les combles perdus est inutile. Les bruits parasites sont monnaie courante au sein des logements collectifs. En cause, un défaut lors de la conception du bâti. Pour profiter de la sérénité d’un environnement calme (ou du moins atténuer les nuisances perçues), plusieurs solutions d’insonorisation sont possibles. Le faux plafond suspendu, le mastic et la peinture antibruit ont fait leurs preuves.

 

Qu’en est-il pour l’isolation des murs ?

 

Les murs s’isolent par l’intérieur ou par l’extérieur. Si vous voulez faire des économies en effectuant une isolation phonique de votre logement, sachez que ce sont 20% des pertes calorifiques qui sont engendrées par les murs. Les bruits accèdent à l’habitation via les mêmes endroits où s’infiltre l’air.

Une isolation extérieure du mur est la meilleure option si on veut gagner en qualité de vie, loin des bruits et profitant d’une température homogène. Afin de l’optimiser, n’hésitez pas à renforcer l’isolation de vos cloisons séparatives.

 

Que faut-il savoir sur l’isolation de la porte ?

 

La porte étant située entre le milieu intérieur et extérieur, l’isoler est primordial. Ainsi, le son émis par la télé, la radio, etc. ne va plus se propager d’une pièce à l’autre. À ce titre, optez pour une porte dense et lourde afin de vous isoler correctement des bruits. Vous pouvez optimiser l’isolation de votre porte en choisissant un vantail épais.

 

Comment isoler phoniquement une fenêtre ?

 

À travers les menuiseries des fenêtres, ce sont 15 % des pertes thermiques qui s’échappent. Les isoler devient incontournable pour se prémunir des bruits aériens émanant de l’extérieur. Sur le plan phonique, un simple vitrage épais, faisant plus de 8 mm, peut s’avérer efficace. En revanche, il ne faut rien en attendre concernant l’isolation thermique. Le double vitrage s’annonce ainsi incontournable.

En remplaçant simplement vos fenêtres, vous optimisez votre isolation phonique en limitant fortement les pollutions sonores et ferez beaucoup d’économies. Pour plus d’efficacité, ne lésinez pas sur le bon choix des menuiseries. Les cadres en bois, en PVC, en alu ou composites ont chacun leurs particularités.

 

Pour conclure

 

Les performances d’une isolation phonique sont tributaires à 3 critères. Primo, les travaux doivent tenir compte du contexte architectural du bâti. Une protection acoustique optimale s’obtient avec une isolation globale de celui-ci (portes, fenêtres, cloisons, planchers intermédiaires…). Secundo, l’isolant doit être adapté au poste à isoler. Tertio, il faut veiller à soigner la mise en œuvre. Rien n’égalise les prestations d’artisans qualifiés si on veut que le rendu soit conforme aux normes et le chantier effectué avec minutie. Effectivement, l’effet de l’isolation pouvant être annulé par le moindre espace non couvert, il convient d’avoir une bonne étanchéité de bout en bout.

Partagez cet article

Vous souhaitez une estimation pour vos travaux

helloArtisan vous accompagne de la simple mise en relation avec un professionnel de qualité jusqu'à la prise en charge de A à Z de vos projets de constructions ou d'extensions.
Obtenez des devis ! Trouvez les meilleurs artisans à côté de chez vous.

Avec helloArtisan
réalisez vos travaux sereinement

Professionnel

4 500 professionnels
du bâtiment sélectionnés partout en France

Chantiers

De nombreux chantiers
réalisés tous les ans

Accompagnement

1 500 demandes de devis
tous les jours
partout en France

20 ans

20 ans d’expérience
dans les travaux avec la référence BATIWEB