Hausse de la taxe abri de jardin : comment la calculer ?

19 mai 2022

En France, il existe de nombreuses taxes. Ces dernières concernent votre habitation, mais également certaines annexes présentes sur votre terrain. Ainsi, les personnes voulant faire construire une véranda ou un abri de jardin sont soumises à une taxe d’aménagement particulière. Cette dernière, appelée taxe « abri de jardin », a connu une hausse de 1,1 % en 2021. Cette augmentation passe à 7 % en 2022. Comment calculer cette taxe ? C’est ce que nous allons essayer de comprendre aujourd’hui.

 

Hausse de la taxe abri de jardin : qu’est-ce que c’est ?

 

Lors de la construction d’une extension ou d’un abri de jardin, une taxe particulière s’ajoute à vos impôts. Cette dernière s’appelle la taxe d’aménagement. Sans condition de ressources particulières, elle peut représenter une dépense conséquente pour les propriétaires aux revenus modestes. Ainsi, tous les propriétaires souhaitant aménager un espace clos extérieur de plus de 5 m² sont concernés.

Créé en 2012 sous l’article R421 — 2 du code de l’urbanisme, cette taxe est recalculée chaque année. Au 1er janvier 2021, par rapport à l’année précédente, celle-ci connut une augmentation de 1,1 %. Au 1er janvier 2022, l’augmentation est beaucoup plus importante. Aujourd’hui, il faut compter 7 % de plus par rapport à 2021.

 

Quels montants pour la taxe « abri de jardin » en 2022 ?

 

La base forfaitaire de cette taxe, définie par votre collectivité territoriale, s’élève à 820 € du mètre carré pour les propriétaires de province. En Île-de-France, cette taxe monte à 929 € du mètre carré en Île-de-France. Si votre abri de jardin mesure 10 m² et que vous vous trouvez en province, votre taxe s’élève à 8200 €.

Cette taxe est heureusement demandée qu’une seule fois dans les 12 mois suivant l’obtention du permis de construction de l’abri de jardin. Si elle dépasse 1500 €, elle peut être payée en deux fois. Vous pouvez alors répartir le paiement de cette taxe sur deux ans.

La taxe abri de jardin n'est demandée qu'une fois

 

Quels sont les aménagements concernés par cette taxe ?

 

Pour qu’un local soit concerné, il doit montrer certaines particularités. Ainsi, la hauteur sous plafond minimal doit être de 1,80 m. L’aménagement doit être fermé et considéré comme habitable. Parmi les différents aménagements soumis à la taxe, on retrouve les abris de jardin, les garages, les vérandas, les caves, les celliers ou encore les combles habitables. Cette taxe ne concerne pas les terrasses ni les pergolas.

 

Quels sont les cas exonérés de taxe d’aménagement ?

 

Tous les locaux d’aménagement ne sont pas concernés par cette taxe. En effet, les abris de jardin de moins de 5 m² sont exonérés de taxe. La reconstruction à l’identique d’un bâtiment détruit il y a moins de 10 ans par un sinistre profite également d’une exonération.

 

Que vous construisiez un garage ou un abri de jardin, vous devez prendre en compte la taxe « abri de jardin ». Celle-ci dépend de la taille de votre dépendance ainsi que de la localité dans laquelle vous vous trouvez.

Partagez cet article

Vous souhaitez une estimation pour vos travaux

helloArtisan vous accompagne de la simple mise en relation avec un professionnel de qualité jusqu'à la prise en charge de A à Z de vos projets de constructions ou d'extensions.
Obtenez des devis ! Trouvez des professionnels à côté de chez vous.

Avec helloArtisan
réalisez vos travaux sereinement

Professionnel

4 500 professionnels
du bâtiment sélectionnés partout en France

Chantiers

De nombreux chantiers
réalisés tous les ans

Accompagnement

1 500 demandes de devis
tous les jours
partout en France

20 ans

20 ans d’expérience
dans les travaux avec la référence BATIWEB