Comment poncer un parquet ?

17 février 2022

Le parquet est un revêtement de sol qui ne se démode pas. Il s’adapte parfaitement à un intérieur moderne et design qu’à une maison ancienne à laquelle il donne beaucoup de cachet. On peut le trouver dans toutes les pièces de la maison et jusqu’à la salle de bains et la cuisine où le bois comme revêtement de sol devient très tendance. Pour obtenir une belle surface, propre et lisse, il faut passer par une étape de ponçage du parquet, laquelle peut s’avérer une opération délicate si vous n’avez pas assez d’expertise. Avant de poncer votre parquet, on vous indique tout ce qu’il faut savoir pour obtenir un beau parquet.

Besoin d'un pro pour votre parquet ?

 

Tous les parquets peuvent-ils être poncés ?

 

Pourquoi et quand poncer un parquet ?

Tout d’abord, il faut bien connaitre la composition de votre parquet car tous les types de parquets ne se prêtent pas forcément à une opération de ponçage.

Pour certains modèles de parquets, il sera même déconseillé de faire un ponçage. Enfin, si vous n’êtes pas bricoleur, ne vous risquez pas à faire cette opération tout seul. Mieux vaudra alors passer par un professionnel qualifié pour ce genre de travail. 

Il sera conseillé de poncer le parquet uniquement s’il est composé d’une épaisse quantité de bois massif pour ne pas sacrifier la beauté de votre sol.

Retenez que l’on ne pourra poncer que les sols en bois massif ou les parquets en contrecollé.

Petit rappel sur les deux types de parquet : 

  • Le bois massif est constitué essentiellement de bois naturel (exemple : chêne) et les lames de bois sont assez épaisses offrant à l’ensemble une bonne résistance dans le temps puisqu’il peut, s’il est bien entretenu, durer un siècle ! Le ponçage peut se faire plusieurs fois dans cette durée et plus il est épais et constitué d’une essence de bois robuste plus il pourra supporter de nombreux ponçages (jusqu’à 20 cycles) ;
  • Le parquet en contrecollé est un assemblage de 3 couches différentes comprenant du bois tendre, du bois noble et du contreplaqué. Ces 3 couches différentes rendent cependant le parquet contrecollé moins cher à l’achat et peut tenter davantage les petits budgets qui souhaitent un beau parquet mais n’ont pas assez d’économies pour un parquet en bois massif. S’il est possible de poncer aussi le parquet contrecollé, le nombre d’opérations ne pourra rarement être répété plus de 6 fois. 

Rappelez-vous cependant que le ponçage attaque la surface du parquet et qu’il faut veiller à ne pas en faire trop souvent ni de façon trop répétée, notamment pour le contrecollé qui sera toujours plus fragile que le parquet massif. 

 

Pourquoi faut-il éviter le ponçage sur un parquet stratifié ? 

Très en vogue et assez récent, le parquet stratifié est une belle invention car il coûte bien moins cher et permet à beaucoup de foyers de pouvoir mettre du parquet chez eux sans avoir à rentrer dans de grands frais. En moyenne, le parquet stratifié est jusqu’à 6 fois moins cher par rapport à un parquet massif. Mais attention, il n’est pas à traiter de la même façon que ce dernier ! 

Sa composition à base de matériaux composites comme le PVC le rend particulièrement fragile et on devra absolument éviter de la poncer

Retenez que le parquet stratifié ne peut être poncé comme c’est d’ailleurs le cas des sols « imitation bois » ou en vinyle.

 

Plancher en bois : quand faut-il le poncer ? 

 

Comme on l’a vu, le parquet ne peut être poncé sans un besoin évident puisque le nombre de ponçages reste limité dans le temps, pour le parquet en bois massif, mais encore plus pour le contrecollé.

Il faut donc bien vérifier l’état et voir si l’opération de ponçage doit absolument être faite immédiatement ou peut attendre encore. Il est généralement préconisé pour le parquet massif un ponçage tous les 5 ans mais cela pourra être plus selon la fréquentation du sol et son niveau de salissures ou moins, dans le cas contraire. 

Certains critères pourront vous aider à vérifier si votre parquet a besoin d’être poncé ou pas :

  • Vous pouvez voir à de nombreux endroits des rayures visibles à l’œil nu qui ne disparaissent pas avec un cirage de votre parquet ;
  • Il y a différentes taches et traces qui ne partent plus ;
  • Lorsque vous nettoyez à l’eau votre sol, vous apercevez des endroits qui ont noirci sur la surface de votre sol et cela ne semble pas partir ;
  • Une partie de la surface du sol semble avoir été décapée et l’ensemble du sol ne présente plus d’homogénéité et apparait inesthétique.

 

Si vous venez de faire l’acquisition d’un bien immobilier ancien, avec un parquet en bois massif, vous changerez peut-être certaines lames de ce parquet trop endommagées. Après ce type de travail, il faut poncer l’ensemble pour obtenir une meilleure esthétique et une qualité de parquet plus homogène. 

 

Les méthodes pour poncer un parquet

 

Il existe plusieurs étapes pour le travail du ponçage d’un parquet bois.

 

Première étape : préparer le support et protéger les alentours

Si vous poncez toute la surface d’une pièce, il faut, au préalable sortir tout ce qui se trouve sur le parquet et donc déplacer tous vos meubles pour avoir une surface dégagée et éviter d’abîmer vos meubles en travaillant. Le fait d’enlever les meubles permet aussi de mieux identifier certains problèmes sur le parquet (exemple : une lame à changer, des clous qui dépassent sur un parquet clouté). N’hésitez pas à passer l’aspirateur ou une serpillère pour éliminer tout objet qui vous aurait échappé (agrafe par exemple, trombone) et qui pourrait endommager votre ponceuse.

 

Deuxième étape : préparer le matériel de ponçage

Vous devez tout d’abord vous munir d’équipement de protection comme les lunettes, les gants, un masque et des bottes pour toute la durée du travail. 

Le matériel de ponçage à proprement parler se compose : 

  • D’une ponceuse à parquet (vibrante ou excentrique) ;
  • Eventuellement une ponceuse adaptée pour les angles (bordureuse ou triangulaire) ;
  • Du papier abrasif gros grains (40, 60 pour le décapage) ;
  • Du papier abrasif fin pour la finition (type 120).

 

Troisième étape : poncez mais pas n’importe comment !

Il faut bien observer la disposition des lames pour savoir comment poncer. Voici les méthodes les plus courantes : 

  • Pour un parquet à chevron, il est conseillé de poncer en diagonale ;
  • Pour un parquet à l’anglaise (lames parallèles), on conseillera de poncer plutôt dans le sens du bois ;
  • Pour un parquet mosaïque, (damier à panneaux carrés), il faut poncer de préférence dans le sens de la luminosité.

Si vous avez un doute, n’hésitez pas à demander conseil auprès d’un professionnel. 

 

Quatrième étape : bien choisir le type de finition

Quand l’opération de ponçage est finie, vous devez nettoyer le sol (aspirateur + serpillère humide).

Vous avez ensuite la possibilité de vitrifier (vernis vitrificateur) votre parquet ou de le cirer, la vitrification demandant ensuite moins d’entretien que le cirage du parquet. Si vous optez pour le cirage du parquet, vous devrez le faire régulièrement (un à deux passages par mois).

Vous pouvez opter pour une cire neutre et garder la couleur de votre parquet d’origine visible ou bien choisir une cire teintée si vous avez envie de changer la couleur naturelle de votre bois.

 

Quel prix pour poncer un parquet ?

 

Pour obtenir un travail soigné et un rendu esthétique, il est souvent préférable de s’adresser à un professionnel car même en étant bon bricoleur, le ponçage peut s’avérer long et fastidieux lorsque l’on ne s’y connait pas trop.

Le prix moyen pour un ponçage de parquet par un professionnel tourne autour de 15 à 20 euros / m². Si vous voulez que le professionnel fasse à la fois le ponçage et la vitrification de votre parquet, comptez alors un budget de 25 à 30 euros / m².

DEMANDEZ DES DEVIS

Passer par un professionnel peut s’avérer judicieux si vous avez un parquet très ancien et une assez grande surface, ou si vous ne voulez tout simplement pas risquer d’abîmer votre parquet en faisant une mauvaise manipulation. De plus, si vous n’êtes pas équipé pour ce type de bricolage, sachez que le coût d’une ponceuse est assez élevé et qu’il est peut-être préférable de passer par un professionnel.

Partagez cet article

Vous souhaitez une estimation pour vos travaux

helloArtisan vous accompagne de la simple mise en relation avec un professionnel de qualité jusqu'à la prise en charge de A à Z de vos projets de constructions ou d'extensions.
Obtenez des devis ! Trouvez des professionnels à côté de chez vous.

Avec helloArtisan
réalisez vos travaux sereinement

Professionnel

4 500 professionnels
du bâtiment sélectionnés partout en France

Chantiers

De nombreux chantiers
réalisés tous les ans

Accompagnement

1 500 demandes de devis
tous les jours
partout en France

20 ans

20 ans d’expérience
dans les travaux avec la référence BATIWEB